Comment World Rugby veut faire évoluer le plaquage pour plus de sécurité ?
World Rugby s'attaque à la hauteur réglementaire du plaquage.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
World Ruby mène différents tests sur plusieurs compétitions afin de savoir quelle mesure prendre vis-à-vis des plaquages.

La FFR lance le programme national ''Rugby bien joué''La sécurité des joueurs est au centre de toutes les discussions. Les commotions sont en effet un mal qui ronge la discipline. Parallèlement au lancement par la Fédération française de rugby de son programme national "Rugby bien joué", World Rugby a entamé la troisième phase de son expérimentation sur l'abaissement de la hauteur des plaquages à l'occasion du World Rugby U20 Trophy organisé en Roumanie (28 août-9 septembre). La deuxième phase avait eu lieu lors du Championnat du Monde des moins de 20 ans remporté par la France. À l'époque, des commissaires à la citation avaient pour consigne de relever tous les actes où les plaqueurs ne se baissaient pas pour plaquer à la taille, de les avertir voire de les sanctionner. Selon L'Équipe, onze joueurs ont été avertis, aucun n'a été suspendu. "Le nombre de commotions a baissé de 50%", explique le président de l'instance mondiale Bill Beaumont.
Le plaquage au mamelon expérimenté chez les moins de 20 ansDans le cadre du TrophyWorld Rugby va aller encore plus loin puisque la règle 9.13 a été "amendée afin d'ajuster la hauteur d'un plaquage dangereux de la ligne des épaules à la hauteur de la poitrine, dite « la ligne des tétons »." Pour le sélectionneur des All Blacks Steve Hansen, qui fait partie du panel d'experts de World Rugby, c'est plus clair que la ligne des épaules. "Un plaqueur debout a 40 % plus de risques de subir une commotion." Un dernier test sera effectué lors de la Championship Cup 2018-2019 de la RFU : un plaquage sera jugé dangereux s'il a été effectué au-dessus de la ligne des aisselles. Alors que la tendance était au plaquage sur le haut du corps pour empêcher le porteur de faire vivre le ballon, il n'est pas impossible qu'on y aille jusqu'à abaisser la ligne aux hanches. Et à ceux qui craignent que le risque de commotion augmente en raison de contact entre la tête et le genou, World Rugby répond que sur 1000 plaquages "où tête et hanche se côtoient, leurs analyses n'ont détecté que deux commotions".

76%
des commotions viennent d'un plaquage. 72% d'entre elles sont causées par le plaqueur. Les plaquages en hauteur (tête-tête ou épaule-épaule) sont 4,5 fois plus susceptibles de causer une commotion contrairement aux plaquages moins hauts.

Sur un même nombre de plaquages analysés, le nombre de commotions grimpe à 11,7 lorsque deux têtes sont proches. Des chiffres qui découlent d'une étude menée sur 1 500 matchs. Sur les 4 500 plaquages, un chercheur a relevé 611 protocoles HIA. D'après les données réunies et les résultats, World Rugby estime qu'abaisser la hauteur d'un plaquage est susceptible de protéger le défenseur comme l'attaquant. Bien évidemment, cela ne réglera pas le problème dans son ensemble. Une partie de la solution se trouve également dans la formation, et ce, dès le plus jeune âge. Malgré tout, il apparaît difficile, voire impossible d'éradiquer le risque de blessure dans un sport de contacts tel que le rugby sans en changer son ADN. Il s'agit sans doute de suivre l'exemple de la mêlée. S'il avait un temps été question de l'interdire, une simple évolution de ses règles a permis de réduire considérablement les blessures des joueurs impliqués. Néanmoins, si le nombre de mêlées par match tend à baisser, celui des plaquages est en augmentation. Malgré tout, et comme le déplore l'ancien spécialiste de la défense chez les Bleus David Ellis, on passe beaucoup plus de temps à s'entraîner en mêlée qu'à plaquer.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Cat
    7811 points
  • il y a 1 an

je ne comprend toujours as .je pense que l'on se trompe de combat .comment expliquer que notre voisin le rugby a XIII a moitié voir 3/4 moins de commotion selon une étude australienne alors qu'il plaque au niveau des épaules? je suis entierement d'accord avec BRAMAIRE déjà que aujourdhui les 15 acteur sont tous a 100kilos et son apte a jouer 60min .plus d'espace dans se nouveau rugby .Et quand on voit les derniere KO (Clermont… la plus part du temp le plaqueur prend le genoux en se baissant … a mediter

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@Cat

a 13 les plaquages et les percussions sont différentes il se font pour bloquer le ballon et les bras
ce qui est dangereux a 13 c est le plaquage corde a linge si le défenseur est a contre pied ou et en retatd
a 15 les percussions sur les pick and go(par exemple) se font tète en avant et en se baissant pour que le ballon soit en position préférentielle et comme en face le défenseur présente ses bras et ses épaules ca donne des chocs violents au cerveau
et c est cette position avec la tète en avant qui augmente le nombre de commotions
j ai pendant des années considéré le 13 plus dangereux que le 15 ce n est plus le cas aujourd hui ou l évitement est priorisé (pas systématique bien sur)

@Cat

Le fait d'avoir plus d'espaces sur le terrain plus le tenu favorisent la recherche des espaces, et donc diminuent le nombre de percussions qui amènent les situations les plus dangereuses. Mais les plaquages hauts ne sont pas moins dangereux à XIII qu'à XV, ils ont aussi leurs accidents graves.

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

tu as raison les placages hauts sont dangereux a 13 ou a 15 c est pareil
tout comme les placages cathédrales ou les placages surun joueur ayant les pieds décollé du sol
par contre a 13 ce que tu ne retrouve pas c est ces percussions tète contre tète ou le porteur du ballon se baisse tete en avant pour liberer le ballon derriére lui
une règle tres simple : passer en temps effectif
ca eviterait les match comme France Galle y a 2 ans ou on a eu 20 minutes de melee et de rentre dedans aprés la siréne
je sais je prends un cas d exception mais c est une situation qui s'est deja reproduit sur une durée moins longue et qui se reproduira dés lors qu il y aura moins de 7 points d ecart

@PIPIOW

en temps effectif ? C'est-à-dire ? Si le match France/Galles a duré 20 mn de plus c'est parce que l'arbitres ne pouvait pas siffler la fin du match sur les pénalités contre les Gallois.

Avant de parler de placages , arretons ce rugby à 23 ! Les gros sont programmés pour tenir 40 mn ( 60 pour des cas exceptionnels ) !!!!!!!

  • Cat
    7811 points
  • il y a 1 an
@BramaÏre

entierement d'accord avec toi

@BramaÏre

Bravo !
Je n'arrive toujours pas à comprendre la décision d'augmenter le nombre de remplaçants.
Je ne vois vraiment pas en quoi ça augmente la sécurité des joueurs.

@Flanquart St Lazare

C'est typiquement la décision prise sans prendre le temps de réfléchir au problème en profondeur. On constate que les joueurs sont trop sollicités donc on propose plus de changements pour que les joueurs restent moins sur le terrain, tout le monde applaudit, on a une mesure à annoncer et on peut passer au buffet. Alors qu'en réfléchissant 3 minutes de plus, on se rendait compte que si les mecs allaient rester 2 fois moins longtemps sur le terrain, ils allaient s'engager 2 fois plus fort. Mais bon au moins si tu as un joueur hs le show peut continuer...

Pas de sanction pour Parisse après passage en commission de discipline!!! (Source l'equipe)
La commission a du regarder la vidéo.
Voilà qui va conforter un peu plus les détracteurs de Mr CARDONA.
Il faut reconnaître que sur l'action le doute existe, mais la vidéo e

@Droitdevant

Mais la vidéo était assez parlante pour éviter le rouge.

j'aime Bien l'idée du repère sur le maillot fixant la limite haute du plaquage.

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@Grand Sachem aux sages commentaires

Avec une ligne rouge (par exemple), comment ça se passe avec les maillots rouges ? Seront-ils interdits?
C'est une question sérieuse, il n'est sans doute pas inutile de le préciser, je suis peu coutumier du fait.

  • WebDiv
    17333 points
  • il y a 1 an
@Ahma

Mettre une ligne blanche sur les maillots rouges, et rouge sur les autres? Le principal étant d'avoir un contraste clair (le rouge ne ressortant pas forcément clairement pour d'autres couleurs).

Ou plus globalement (pour rebondir sur le commentaire de @le Rugby est un jeu ), ce qui est important c'est de bien marquer la différence (zone correcte VS zone interdite), les couleurs ne sont pas tant importantes et la ligne pourrait dans certains cas être pas/peu visible => imposer deux couleurs aux maillots, une pour la zone interdite et une autre pour la zone autorisée, avec un contraste minimal entre les deux couleurs. Ca laisse de la marge aux clubs pour pouvoir customiser les maillots à leurs couleurs

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@WebDiv

Merci, l'idée semble effectivement pertinente, avec simplement la contrainte nouvelle pour les clubs de dessiner les maillots en intégrant cette donnée réglementaire.

@Ahma

Peut-être qu'avec plus de contraintes on verrait moins de maillots dégueulasses? En plus cela empêcherait de coller des sponsors dans la zone de la ligne...

@Team Viscères

On pourrait interdire de masquer les sponsors lors des plaquages, les annonceurs y gagneraient en visibilité

@Grand Sachem aux sages commentaires

Vert sous la ligne des tétons et rouge au dessus? ????

@Le rugby est un jeu

Dangereux pour les daltoniens qui vont envoyer manchette sur manchette.

@Team Viscères

Risqué en effet. Les Tongiens, Fidjiens, Samoans et autres trolls issus de tribus sauvages et sanguinaires pourraient se déclarer daltoniens pour pouvoir continuer à découper des têtes en toute impunité ;o)

@Team Viscères

Les pauvres, déjà qu'ils comprennent pas pourquoi l'arbitre annonce un carton rouge et sort un carton gris!

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Pas si les luckylukiens sont sur le coup.

  • PIPIOW
    41190 points
  • il y a 1 an

a part quelques mesures de sanctions supplémentaires rien ne va bouger
et oui le spectacle doit continuer
ca me fait penser a la dernière cdm quand on a pris 60 grains contre les neoz
le lendemain c était parti il faut revoir la formation la technique individuelle trop d étrangers trop de matchs et j en passe
4 ans plus tard hormis le nombre de jiff qui a été modifié il s est passé quoi?
RIEN
et bien la c 'est pareil une commission qui va générer des tas de réunions et a la fin que dalle
a part qu il y aura plus de cartons rouges
voila un exemple de ce qui a se passer dans les vestiaires toi le petit tu vas aller péter droit dans le grand d en face avec un peu de cul il va te prendre a la tête bon ok t aura un peu mal mais on te foutra des glaçons sur la cabote mais en face le grand il va prendre un rouge.
et voila le travail

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 1 an
@PIPIOW

on a été champion du monde U20 cette année sans amélioration de la technique individuelle ? Juste parce que les autres ont baissé alors...

Abaisser la limite haute du plaquage à la Ligne des Aisselles me semble aller dans le bon sens. Et pour le jeu et pour la sécurité des pratiquants.
C'est marrant,il y a 5 ans, à l'occasion d'une formation sécuritaire j'avais invoqué ce type d'évolution...Le public d'alors et même des Formateurs (soit-dit en passant toujours en place et qui demain prêcheront la "Bonne parole !") m'avaient alors un peu ri au nez invoquant en vrac "Cépuduruby", "Difficile à mettre en place" etc...Bref, l'argumentaire que je lis de-çi, de-là de ceux qui estiment qu'il ne faut rien changer...
Par contre, attention, des fois le trop c'est comme le pas assez et,puisque la piste est invoquée, abaisser à la ligne de la ceinture, gare à ne pas aller par ce biais à l'exact inverse de l'objectif recherché qui est somme toute de limiter le nombre et la portée des collisions ! Je pense que si la ligne est abaissée à la ceinture, le jeu de collision s'en trouverait paradoxalement renforcé. Le Jeu après-contact risque bien d’être priorisé sur tout le reste car l'attaquant profiterait de l'avantage induit de fixer un peu plus le défenseur, d'avoir plus de facilité pour jouer après en cas de duel non-gagné, et surtout de profiter de l'avantage induit de zone "Hautement Pénalitogène" pour ce qui concerne son vis-à-vis....Si j'en parle, c'est que je l'ai éprouvé parfois dans le cadre d’entraînements spécifiques avec consigne aux défenseurs "Plaquage uniquement ceinture"...Jamais vu autant de rentre-dedans...

@MARCFANXV

alleluhia!!!!

@sapiac76

Ah, finalement tu es pour l'abaissement de la limite du plaquage plus bas que les épaules?

@MARCFANXV

Ta dernière phrase "synthétise" toutes les bonnes idées énoncées sur ce fil de discussion...ce jeu est très complexe,et les sportifs qui le pratiquent ,prennent bien souvent un malin plaisir à ne pas respecter les "lois de l'exercice"!

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an

Bonne idée de la world rugby d’engager un protocole scientifique pour collecter et analyser les données. Il ne vas plus rester qu’un bon brain storming pour apporter les solutions sans dénaturer l’essence même de ce sport qui est le combat, par le contact comme par l’evitement et pas l’un sans l’autre.

"Malgré tout, et comme le déplore l'ancien spécialiste de la défense chez les Bleus David Ellis, on passe beaucoup plus de temps à s'entraîner en mêlée qu'à plaquer."...ou qu'à savoir passer un ballon dans toutes situations!tous ces ballons tombés devraient déclencher aussi des protocoles...,appelez-les comme vous voulez!

@yandelug

Protocole moufles.

Est ce que les études prennent en compte le nombre de commotions dues à la casse de glacons avec le front?

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 1 an

"Sur les 4 500 plaquages, un chercheur a relevé 611 protocoles HIA. "
donc entre 1/7 et 1/8 !!!!

La maison brûle.

La moyenne d'un match international est de 160 plaquages par matchs par équipe, soit au moins 20 commotions ?
Le dernier France Irlande c'était 267 plaquages pour l'équipe de France...

N'autoriser que les placages/déblayages où on enserre l'adversaire avec ses bras et en-dessous de cette ligne des tétons (zone abdominale, taille, jambes) sans le soulever parait une bonne solution.
On me dit dans l'oreillette que c'est déjà le cas mais que tout le monde s'en cogne.

Cela donnerait un avantage certain à l'attaque puisqu'on interdirait de prendre en haut pour empêcher la passe, voire la stratégie Irlandaise de créer des mauls pour récupérer la balle.

J'ajoute une proposition qui devrait provoquer un magnifique tollé :
Je pense que pour équilibrer les choses, on devrait interdire les percussions, créer la faute de "passage en force" comme au hand et au basket, obliger l'attaquant à éviter son adversaire, à engager l'épaule dans l'espace libre.

Point positif : très efficace pour limiter prodigieusement les commotions.
Point négatif : grosse modification du jeu en particulier près des lignes et pour les groupés pénétrants.

  • WebDiv
    17333 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Par rapport à "Cela donnerait un avantage certain à l'attaque puisqu'on interdirait de prendre en haut pour empêcher la passe, voire la stratégie Irlandaise de créer des mauls pour récupérer la balle."

Tant que le joueur est debout, on ne parle pas de plaquage il me semble, non? cfr règle 14, point 1 à 3 "Pour qu’il y ait plaquage, le porteur du ballon doit être tenu et mis au sol par un adversaire ou plus.
Être mis au sol signifie que le porteur du ballon est allongé, assis ou a au moins un genou au sol ou sur un autre joueur qui est au sol.
Être tenu signifie qu’un plaqueur doit continuer de tenir le porteur du ballon jusqu’à ce que le porteur du ballon soit au sol."

Donc ceinturer les bras pour éviter la passe après contact n'est pas interdit par "la zone des têtons" tant que le joueur reste debout (sinon ça devient un plaquage). Et la technique irlandaise du maul elle ne sera jamais empêchée/interdite, vu qu'ils doivent justement rester debout pour que le maul soit annoncé, et là ils bloquent la sortie de balle en entourant le joueur attaquant (si le maul est amené au sol on ne parle plus de plaquage, mais soit de pénalité si écroulement par la défense, soit de continuité du jeu).

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 1 an
@WebDiv

l'évolution que je propose interdirait de prendre en haut même sans faire tomber. Donc pas seulement sur les plaquages. Merci de la précision.

@Pianto

"Je pense que pour équilibrer les choses, on devrait interdire les percussions, créer la faute de "passage en force" comme au hand et au basket, obliger l'attaquant à éviter son adversaire, à engager l'épaule dans l'espace libre."

Je confirme ça ne va pas plaire, je l'ai placé il y a peu et on m'a envoyé chier. Ce que je trouve assez perturbant : tout le monde se plaint du rugby char d'assaut où l'on essaie de créer des ouvertures en envoyant un mec de 120 kilos percuter un mec de 120 kilos en espérant que le tien renverse l'autre, mais quand tu proposes d'ajouter une règle qui empêcherait ces phases de jeu on te répond qu'on ne peut pas s'en passer sinon ce n'est plus du rugby. J'en conclue que les gens n'ont aucune suite dans les idées ou alors qu'ils se plaignent juste pour suivre le mouvement mais sans vraiment le penser.
Pourtant ce serait un retour au rugby : si tu as le ballon et que tu veux éliminer ton adversaire soit tu l'évites soit tu le raffûtes (avec la main, pas avec le coude ou l'avant bras), si tu es en défense et que tu veux arrêter ton adversaire tu le plaques (avec la technique du plaquage et non pas avec un tampon).

@Team Viscères

Bien d’accord mais c’ Sans doute une problématique très française. Quand j’etais Gamin, mon père se plaignait déjà que les clubs cherchaient avant tout des mecs costauds plutôt que des joueurs techniques.
Après, on a le fameux French flair mais en étant un tant soit peu honnete, on a eu quelques belles équipes de bourrins aussi

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Entièrement d'accord

@Team Viscères

Je vois une autre solution qui pourrait faire apparaitre un nouveau groupuscule au sein de la population dont tu parles, celle qui n'a "aucune suite dans les idées ou qui se plaint juste pour suivre le mouvement". Créer des limites de poids (si ça ça nous déclanche pas un tollé on pourra pas dire que j'ai pas essayé...). Les premières lignes pas plus de 110 kg, deuxième ligne moins de 105 et troisième moins de 100. Les trois quarts moins de 90. Ca pourrait faire cesser cette course à l'armement (a la musculation j'entends) qui ne semble pas vouloir s'arrêter... Je n'y crois que moyennement et pour ma part je préfère vos solutions, sans compter que la transition poserait un problème pour faire maigrir tous les joueurs actuels. Mais la baisse de la hauteur du plaquage revient a ne s'attaquer qu'à la moitié du problème si on continue a voir des types de 110kg qui courrent le 100 mètres en 11 secondes se rentrer dans la courge.

@Céréalekiller

Jaime bien l'idée mais par contre cest un peu difficile pour certains profils ca revient à leur interdire de jouer au rugby (genre Skelton, Tameifuna, difficile de leur dire "tu perds 30kg si tu veux jouer au rugby").

Par contre, comme ça a été mentionné, un poids moyen par ligne, cest pas mal: tu peux aligner un tank en première ligne mais les autres doivent être plus light pour respecter une "moyenne".

Bon ca rendra le coaching pas mal plus complexe et la gestion d'effectif aussi, mais ça vaut le coup d'y réfléchir.

@Céréalekiller

Pas sûr que les limites de poids soient conformes au code du travail.

@Céréalekiller

J'ai déjà lu des propositions de ce type, une que j'aimais bien était une limite de poids pour l'ensemble de l'équipe. Ensuite le coach en fait ce qu'il veut : s'il veut mettre des tanks dans sa ligne de 3/4 il peut mais il se retrouve avec un pack léger. On retrouve un peu l'esprit du rugby à l'origine, un sport où tous les gabarits trouvaient leur place. Cela freine la course à l'armement mais cela comporte des failles aussi, parce qu'on se retrouvera avec des mecs de 110 kilos qui rencontreront des mecs de 80 kilos. C'est difficile de voir si une idée est réaliste ou si elle a du potentiel, encore plus quand on ne la partage pas.
Mais au moins ce sont des pistes. Je préfère 100 fois un mec qui arrive avec une idée même pleine de failles plutôt que ceux qui se plaignent de la dérive du rugby mais ne proposent rien et rejettent toutes les propositions en mode "non mais en fait on ne peut rien faire, si on touche à quelque chose ce n'est plus du rugby" (je n'imagine pas leur choc s'ils pouvaient voir la différence entre le rugby en 2018 et le rugby en 1988). Le sujet est complexe, trouver une solution le sera tout autant. Il faudra tâtonner, il faudra corriger des idées au fur et à mesure que l'on découvrira des failles. Mais il va falloir que chacun choisisse une position : soit le rugby connait une dérive dangereuse et on doit changer, soit tout va bien et il ne faut rien changer.

@Team Viscères

Le raffut en remplacement du coude ou de l'avant bras est sans doute une bonne solution. Enlever la percussion à l'épaule aussi et descendre le plaquague à la taille encore mieux. Mais il va falloir sacrément modifier les habitudes des joueurs et notamment de ceux des îles du Sud !

@Team Viscères

tu peux interdire le plaquage si tu interdis la percussion
ça s'appelle du toucher

@sapiac76

Voilà pourquoi le rugby va si mal aujourd'hui. Les gens ne sont même plus foutus de faire la différence entre un plaquage et une percussion...

@Team Viscères

voilà pourquoi la société va si mal aujourd'hui. Les gens ne sont même plus foutus de lire correctement

@sapiac76

"tu peux interdire le plaquage si tu interdis la percussion"

J'ai relu 15 fois, je n'ai toujours pas trouvé de lien logique ni de rapport avec mon message, à moins de considérer que le geste du plaquage est équivalent à celui de la percussion et tout aussi dangereux. Mais bon c'est systématique dès qu'on aborde ce genre de sujet, les gens sont contre les propositions mais les argumentations sont toujours lunaires.
Mais c'est pas grave on peut continuer de jouer. Je propose "tu peux interdire les drops si tu interdis les mêlées". À ton tour.

@Team Viscères

Tu peux interdire la touche si tu interdis la troisième-mi-temps ? Ah non là c'est vraiment plus du rugby !

@Fufu Brindacier

Tu peux interdire Urios si tu interdits Galthié, tu peux interdire Boudjellal si tu interdits Galthié, tu peux interdire Lartot si tu interdits Galthié....En fait tu peux tout interdire si tu interdits Galthié...

@MARCFANXV

Commençons déjà par interdire Galthié, on réfléchira à la suite plus tard.

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Tu as déjà au moins un soutien pour ta dernière proposition. Certains objecteront peut que c'est impossible à arbitrer. Eh bien, ça ne serait probablement pas facile au début, plus complexe qu'au basket, mais il faut vraiment essayer. Et même si cela posait quelques difficultés dans l'application, cela obligerait de toute façon à faire évoluer les pratiques, et au final à modifier en profondeur la culture du jeu.

@Ahma

Oui,ça peut être une piste...Mais en fait engager l'épaule et/ou l'appui dans l'espace libre, ça s'appelle : " Bien jouer" !
Je me rappelle il y a qqs années, j'avais en Juniors un môme "Stock" comme ils disent...Joueur de 1ère ligne, habile de ses mains et bonnes capacités de déplacement. Dés qu'il était en situation de jeu dans la défense et rencontrait un vis à vis, réflexe, il marquait un "stop bloque "sur ses appuis, mettait l'épaule. Bien souvent, parce que solide il (je déteste l'expression) "Posait un Cul !"....Souvent les autres, réaction = Rhoooo ! Sauf que ça ne me convenait pas, ralentissait le mouvement, ne mettait pas l'équipe (et le Ballon !) dans l'avancée, ne permettait pas de calquer des courses optimisées et efficaces pour les soutiens, l'empêchait de faire jouer correctement après lui etc...Bref, même si môme tanké et avec de solides aptitudes pénalisait le jeu de son équipe, sans le vouloir, sans même le savoir...Je l'ai fait chier pendant un an juste à travailler l'appui qui s'engage, pas qui se bloque...On y est arrivé à la fin...I

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@MARCFANXV

Oui, pour moi aussi, ça s'appelle bien jouer, j'avais failli ajouter quelque chose de ce genre à la fin de mon commentaire. J'ai renoncé parce que je ne peux pas démontrer qu'on est forcément meilleur en jouant dans cet esprit, après tout on ne peut pas nier que certaines équipes obtiennent des résultats en jouant la démolition.

Bientôt y aura plus de mêlée, plus de plaquages, on va interdire le maul, les contre-rucks, à bas toute la dimension adrénaline/testostérone/rugueuse du sport.

On fera des mêlées non-disputées et des mauls symboliques comme plateformes de lancements uniquement, plaquages remplacés par du touch, des rucks sans sans contact.

@Rémi teLamettra

gnagnagna le rrruby c 1 sport de contact dans mon village on le sait gnagnagna on est pas au foot. effectivement outre les récents drames ce sont des centaines de joueurs qui subissent la lenteur d'adaptation des règles, et des centaines d'autres qui ne viennent même plus s'inscrire pour avoir ce privilège...

@Rémi teLamettra

Bientôt, on verra des petits, des grands, des minces ou des gros plaquer aux jambes des petits, des grands, des minces ou des gros.
Bientôt on verra plus de jeu debout.

C'est ce que je vois dans les propositions de world rugby.

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 1 an
@Rémi teLamettra

Vous allez dans l'extrême.

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 1 an
@Rémi teLamettra

Est-ce que l'exercice de la fiction caricaturale fait vraiment avancer le débat ?
Personne ne parle de tout interdire, il s'agit d'évolutions visant à protéger les joueurs. La mythique 'essence du jeu'-sur laquelle d'ailleurs personne ne détient la vérité objective-n'est pas plus en danger qu'elle ne l'a été par le passé à chaque fois que les règles ont évolué. Il y a toujours eu des prophètes de la catastrophe, le rugby est toujours le rugby.

@Ahma

Ben c'est le débat classique. Untel fait-il une caricature, ou y a-t-il du vrai dans ce qu'il dit ? On verra bien. Certains commentaires ne sont pas faits pour faire avancer "un débat", sont juste un sentiment.

@Rémi teLamettra

Là on n'est pas dans la caricature ou le sentiment, juste dans l'excès le plus total en forme d'argument. On parle de modifier les règles du plaquage pour limiter la dérive bourrin/danger (que tout le monde a pourtant remarqué), en retour on a du "à la fin on fera du toucher ou de la danse classique".
Alors oui évidemment on peut le dire, c'est un forum ouvert. Mais cela n'a pas vraiment d'intérêt si l'on s'y met tous. Au prochain qui défend les percussions avec l'épaule, je réponds "allons-y, et bientôt les joueurs rentreront sur le terrain avec des flingues et des tronçonneuses". Pas sûr que ça fasse avancer le débat, et probablement dans ce que j'aurais pu dire de plus con sur ce forum (et pourtant j'ai balancé un paquet de conneries).

@Team Viscères

Les danseurs classiques sont beaucoup plus puissants que ce que les gens pensent. Mais ce ne sont pas des bœufs... malheureusement je n’ai jamais été bon danseur

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News