Le plaquage au mamelon expérimenté chez les moins de 20 ans
Le plaquage à faible hauteur sera testé chez les moins de 20 ans.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
World Rugby va mettre en place une nouvelle réglementation l'occasion du Championnat du Monde des moins de 20 ans et du U20 Trophy.

VIDÉO. World Rugby redéfinit les catégories de plaquage dangereux et met en place de plus lourdes sanctionsAfin de renforcer la sécurité des joueurs et de rendre le rugby encore plus sûr, World Rugby a annoncé une série d'expérimentations autour du plaquage lors du Championnat du Monde des moins de 20 ans organisé en France (30 mai au 17 juin) et du U20 Trophy à l'attention des commissaires à la citation. L'objectif étant de modifier le comportement du plaqueur et du plaqué pour réduire le risque de blessure à la tête. Aussi, dans le cadre du championnat du monde U20, un joueur recevra un avertissement de plaquage haut s'il se trouve en position verticale (c'est-à-dire s'il ne se penche pas à la hauteur de la ceinture lors du plaquage) et qu'il y a un contact évident et clair à la tête pour chacun des joueurs. Après deux avertissements, le joueur coupable sera automatiquement suspendu pour un match.

Championnat du Monde des Moins de 20 ans :
  • Les plaquages qui augmentent le risque de blessure à la tête seront cités.
  • Le commissaire à la citation émettra un avertissement de plaquage haut au plaqueur qui se trouve en position verticale (au lieu d'être plié à hauteur de la ceinture)
  • Un plaqueur sera considéré en position verticale lorsque :
    • Il se trouve complètement ou à peu près en position verticale
    • Il n'a pas clairement abaissé la hauteur de son contact avec le porteur de la balle de manière à éviter la tête ou les épaules du porteur de balle
    • Il n'y a ni flexion du genou, ni flexion minimale de la taille plaçant la tête dans une position dangereuse pour une collision avec la tête ou l'épaule du porteur de ballon.
  • L'avertissement pour plaquage haut sera appliqué dans l'un des quatre cas suivants :
    • Toutes les pénalités de contact élevé, quelle que soit la sanction pendant les matches
    • Tous les plaquages nécessitant une protocole commotion, que ce soit à l'encontre du porteur de balle ou du plaqueur
    • Les plaquages hauts qui sont manqués en cours du match
    • Les contacts tête-tête ou épaule-tête évidents ou accidentels

En ce qui concerne le U20 Trophy, World Rugby précise qu'un "amendement à la règle 9.13 sera appliqué, redéfinissant la notion de plaquage haut depuis le haut de la ligne des épaules jusqu'au dessus de la ligne du mamelon." Et ce, même s'il commence commence en-dessous de la ligne du mamelon. Du côté de Jason Gilmore, dont les Junior Wallabies participent au Championnat du Monde des moins de 20 ans et non au U20 Trophy, on applaudit cette évolution de la règle mais on appelle aussi à faire preuve de bon sens sur la manière dont les plaquages hauts seront identifiés et les citations adressées. Via Stuff, l'ancien All Black Brad Thorn semble plutôt déçu : "Bientôt, ce sera le nombril ...  ça va aller, où est-ce que ça se terminer ?" L'ancien joueur de Toulon et des Wallabies Drew Mitchell a peur que ça devienne du rugby à toucher.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le point mamelon...

Avec cette règle O'Connor et N'Gandebe peuvent devenir les 2 meilleurs marqueur du top14 dès la saison prochaine.
Ils seraient implacables ! ?

@math1907

Il n'y a qu'un quinzaine de cm de différence, il sera toujours possible de plaquer. Avant la mode de la défense coffrée cela plaquait beaucoup plus bas qu'aujourd'hui sans le moindre souci.
Les joueurs qui vont y gagner seront les joueurs techniques, une bonne protection de ballon et une bonne qualité de passe vont permettre de passer un paquet de balles après contact.

  • Ahma
    94645 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

C'est ça qui m'épate, que beaucoup nous expliquent que si on ne peut plus plaquer haut on ne pourra plus défendre, alors que pendant 150 ans personne n'a plaqué haut. Si on n'avait pas pu jouer au rugby pendant tout ce temps ça se saurait.
Et si en plaquant bas on ne pouvait pas défendre sur les petits, moi je le saurais, parce que j'aurais fait une grande carrière.

@Ahma

le problème ce n'est pas la hauteur imposée de placage mais le fait qu'on impose au plaqueur de forcément se baisser . Le mec te prend à l'intérieur , tu le plaques au niveau des pectoraux et des bras , tu ne te plies pas pour autant : tu es pénalisé

  • Ahma
    94645 points
  • il y a 2 ans
@Rchyères

Oui, je me référais seulement au principe d'imposer de plaquer plus bas. Par contre, effectivement, les critères exposés ici sont très problématiques pour tout le monde, joueurs et arbitres ( et spectateurs accessoirement ). Les difficultés d'application ont été développées dans certains commentaires, j'y souscris complètement.

  • hbr58
    1108 points
  • il y a 2 ans

on fait comment avec les plaqués qui se baissent tellement bas que parfois tête épaules "mamelons" et bassin sont au même niveau, bon courage aux arbitres !!!

J aimerai bien avoir des exemples de protocoles commotion sur des joueurs plaqués hauts ....
Les gestes reflexes sont relativement faciles à arbitrer ...
J ai pas la sensation que le porteur de balle ait besoin d etre beaucoup plus protégé
Par contre les ko les plus impressionnants sont souvent pour le plaqueur qui prend un v12 dans la gueule accentué par un placement defaillant ...
Concernant la ligne de plaquage... cest sur que materialiser un trait sur tous les maillots faciliterait l arbitrage

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@sapiac76

je te rejoins entièrement.
déjà sur les plaquages, ce sont en effet souvent les plaqueurs qui mangent à case d'un mauvais placement, t'as vite fait de te prendre un genou.
de plus la ligne, on en a déjà parlé, tu reviens sur un arbitrage vidéo, tu sais direct si le mec est bon ou pas...

Je critiquerai bien mais je suis tellement immature que je suis focalisé sur le fait que "plaquage au mamelon" c'est quand même vachement rigolo comme terme technique

@Ghy Nofèros

J'attends avec impatience la "Mamelon-line technology" lors de l'arbitrage vidé.

  • Kad Deb
    29833 points
  • il y a 2 ans

Existe-t-il un rapport ? Nonu vient d'annoncer la mise en suspens de sa carrière... 😛

  • Kad Deb
    29833 points
  • il y a 2 ans

Pour résoudre le problème de la ligne des tétons, il faut juste mettre au point de nouveaux maillots, comme ça :
http://www.teenscraze.com/wp-content/uploads/2010/12/z-Fake-Chest-Muscle-T-Shirt.jpg

et comment on fait avec les vieux rugbymen qui ont les mamelons au niveau de la ceinture ?

Bande de pervers, je suis sûr que vous tous pensé à l'équipe de France féminine de Seven en voyant ce titre 😉)))

@Darkmamooth

ben oui, surtout que plus elles sont agees, plus il faut plaquer bas

  • Heooo
    3840 points
  • il y a 2 ans

Encore plus de boulot pour l'arbitre et encore plus de vidéos ? Visiblement World Rugby n'a pas compris qu'il n'y a pas que les commotions qui sont en train de nuire à ce sport.
En plus, parmi les plus graves commotions que l'on voit c'est souvent le genou qui vient heurter la tête du plaqueur (révélant parfois une mauvaise technique de plaquage) on se trouve donc bien en dessous des épaules.
Bref, la démarche de World Rugby est ridicule, on devient vraiment le sport avec les règles les plus complexes de la planète et où l'arbitre n'est pas loin d'être le principal acteur sur le terrain. Si on veut voir moins de commotions il faut que le rugby soit davantage un sport d'évitement, mais ça implique une prise de conscience des entraîneurs, des joueurs (et dans toutes les catégories d'age).

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@Heooo

le rugby a toujours été un sport co avec des règles complexes, à part au tout début.

  • Ahma
    94645 points
  • il y a 2 ans
@dusqual

Au début c'était relativement sommaire, il était juste mal vu de tuer quelqu'un de son propre village.

@Ahma

Sauf si l'on n'aimait pas le gars en question.

  • Ahma
    94645 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

La commission de discipline pouvait effectivement prendre en compte ce type de circonstance atténuante.
Au fait, Bismarck du Plessis...

@Ahma

Je suppose qu'il n'aimait pas le gars en question.

@Heooo

"Si on veut voir moins de commotions il faut que le rugby soit davantage un sport d'évitement, mais ça implique une prise de conscience des entraîneurs, des joueurs (et dans toutes les catégories d'age)."

C'est exactement cela sauf que sans l'imposer par le règlement les entraîneurs et les joueurs ne veulent pas l'entendre, cela fait des années qu'on a des chocs de plus en plus violents et davantage de commotions et la seule réponse apportée c'est de jouer encore plus rentre-dedans.
Donc on se retrouve avec des règles tordues, c'est chiant mais il n'y a pas d'autre solution sans le soutien des acteurs du rugby.

L'abaissement de la ligne de plaquage est une bonne chose, c'est le seul moyen disponible pour éliminer le plaquage haut travaillé (depuis l'avènement de la passe après contact, coffrer haut était devenu la norme défensive). Par contre cela va faire grincer des dents au début parce qu'on va voir un paquet de plaquages sanctionnés et cela ne va pas plaire, déjà aujourd'hui avec des plaquages haut on trouve encore des gens pour expliquer que ce n'était pas méchant, pas dangereux ou encore de la faute du joueur plaqué.
Pour les autres règles, je comprends l'idée derrière qui est d'essayer d'éliminer les attitudes dangereuses comme le plaquage-tampon où tu prends l'attaquant de plein fouet en restant debout et en espérant être le plus costaud. Mais dans l'application je suis un peu perplexe, les critères sont très casse-gueules (sérieusement on arrive à écrire un règlement qui quantifie par "à peu près" ou "pas clairement"?) et pas vraiment gérables en match. Si on arrête le jeu à chaque fois qu'un joueur semble avoir plaqué debout le temps de vérifier s'il était à peu près vertical et avait à peu près plié les genoux on se dirige vers des durées de matchs dignes du football américain.

En tout cas bon courage aux arbitres, entre les critères flous et la marée de critiques que vous allez prendre dans la gueule à chaque décision vous allez en avoir bien besoin.

  • breiz93
    57247 points
  • il y a 2 ans

On va faire comment avec les vétérantes qui ont des seins qui tombent..., le nombril va effectivement devenir la référence.

@breiz93

Je propose d'instaurer un "téton de référence" qui sera représenté sur le maillot pour faciliter le travail de l'arbitre.

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Je propose Micheline, ma voisine,qui a les gants de toilette qui reposent sur les genoux.

@Team Viscères

Tu rigoles mais j'ai lu un article où Gareth Edwards (une légende du rugby gallois pour les jeunes qui ne le connaîtraient pas) proposait qu'il y ait une ligne rouge sur les maillots.
Avec interdiction de plaquer au dessus of course

  • Ahma
    94645 points
  • il y a 2 ans
@Flanquart St Lazare

Evidemment. Comme ça impossible de plaquer les Gallois, qui ont des maillots tous rouges.

@Flanquart St Lazare

c'est con mais ca serait beaucoup plus simple et efficace

@Flanquart St Lazare

Ce serait en effet bien plus simple pour les arbitres, pour les joueurs mais aussi pour le public.

@Team Viscères

et pour le vidéo arbitrage !

comment faire la différence entre un plaqueur en position verticale et un joueur qui cherche simplement à bloquer les bras du porteur du balle pour empêcher la transmission ? La "choke defense" cherche justement à ne pas plaquer le porteur de balle en le maintenant debout.

@Grand Sachem aux sages commentaires

En théorie c'est très simple, la "choke defense" se fait sans impact contrairement au plaquage-tampon. En pratique c'est une galère pas possible pour déterminer si le mec est venu avec trop d'élan ou pas, trop debout ou pas, vraiment coffrer ou pas.
Heureusement les arbitres auront des repères précis pour les aider tels que "à peu près", "pas clairement" ou "minimal".

enfin du boulot pour l'arbitre video
"Marcel, peux tu me dire s'il y a une raison de pénaliser le joueur auteur du plaquage illicite ?"

ça dénature complétement une règle fondatrice du rugby quand même . Les joueurs de petites tailles vont devenir indéfendables

@Rchyères

n'importe quoi.
actuellement, la limite se situe a la ligne des epaules, et sur les joueurs de petites tailles elle est deja forcement basse par rapport a ceux qui font 2m (a moins que ca soit un talonneur qui aie la tete vachement rentrée dans les epaules mais c'est un autre probleme)


sinon il faudrait proper se plaquer entre 50cm et 150cm quelque-soit la taille du joueur et quel que soit le morceau (hanche, cotelette, jaret, etc...) qui se presente

@Rchyères

Je m'interroge, quelle est cette "règle fondatrice" dont vous parlez? Parce que dans les règles fondatrices du rugby, il n'y avait pas de notion de ligne des épaules pour le plaquage.

@Team Viscères

des épaules oui des pectoraux non . Et puis rien ne t'empêchait de plaquer en dessous la ligne des épaules sans pour autant avoir à te baisser

  • ankou
    32537 points
  • il y a 2 ans

Heu... pourquoi pas, mais les définitions me semblent bizarres ! Avertissement lors de protocole commotion (porteur ou plaqueur) ??? Donc risqué de défendre (ou attaquer) avec ce risque de suspension d'un match. Idem pour pour choc accidentel tête-épaule ?? Le rugby va vite, très vite même, alors voir s'il y a flexion minimal (c'est quoi minimal) du joueur ?

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 2 ans

Si le joueur est de dos, on prend le trouduc comme référence?

@oZbeck

Soit pas insultant avec l'arbitre naméo !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos
News