VIDEO. Vous vous souvenez du remuant Anthony Watson ? Il est de retour avec un essai de dingue
Anthony Watson a mystifié la défense des Ospreys.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'Anglais Anthony Watson a inscrit un essai sensationnel face aux Ospreys en Champions Cup. Un exploit individuel de 50m qui va faire le tour des réseaux.

Adam Radwan, Cadan Murley, Louis Lynagh... la relève tout en appuis et en vitesse est parée du côté de l'Angleterre. Mais avant eux et il n'y a pas si longtemps que ça, souvenez-vous que les British ont compté des garçons au profil similaire, capable de faire basculer un match en un éclair. L'on pense à celui qui est pisté par Clermont par exemple, Jack Nowell. Mais aussi à l'un de ses compères de la même génération Anthony Watson. Rappelez-vous du nombre d'exploits dont nous a gratifié l'ailier/arrière aux 56 sélections grâce à ses ses cannes de feu et de son punch à toute épreuve. Et bien justement, ce week-end, Watson s'est rappelé à ses meilleurs souvenirs et à remis le couvert.

VIDEO. Regardez-moi le gaz ahurissant d'Adam Radwan pour déposer la défense des Quins sur 50 mètres !VIDEO. Regardez-moi le gaz ahurissant d'Adam Radwan pour déposer la défense des Quins sur 50 mètres !

Face aux Ospreys en Champions Cup et alors que la partie était encore serrée peu avant l'heure de jeu, l'ancien finisseur de Bath a débloqué la situation d'un essai dont il a le secret. Sur une situation d'avantage autour de la ligne médiane, Watson croise avec son premier centre et repique plein axe, avec beaucoup de gaz, avant de mystifier deux défenseurs gallois sur un appui à pleine vitesse. L'Anglais manque de tomber mais reprend finalement ses appuis et va travailler l'arrière adverse avant de lâcher les chevaux et de raffuter le dernier défenseur pour finir le coup entre les poteaux. Le tout en moins de 7 secondes...

Un essai libérateur aussi bien pour les Leicester Tigers - son nouveau club - que pour lui, qui a vécu une saison blanche la saison dernière. Son 2ème essai sous ses nouvelles couleurs et assurément l'un des plus beaux de sa carrière. À qui la presse anglaise n'a pas manqué de répondre en ces mots : "he's back". Tout le monde espère en effet que Watson (28 ans) soit bien de retour à son meilleur niveau. Sauf les défenses, bien sûr...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je suis assez admiratif de la résilience de ce garçon. En 2017, il joue la Tournée des Lions avec le tendon d'Achille qui siffle parce que "jouer une Tournée des Lions ça ne se refuse pas". Il le paye quelques mois plus tard au Tournoi 2018 où le tendon pète, il rechute l'été de la même année, sa saison 2018-19 pré-CdM est quasi-blanche, il revient juste avant le Mondial, de 2019 à 2021 il joue à son meilleur niveau jusqu'à se faire les croisés fin 2021, là il revient et il arrive encore à sortir ce genre de fulgurances, c'est franchement assez impressionnant je trouve.

@MacAlouster

merci pour les infos, je ne savais pas qu'il s'était pété aussi souvent

@Le Haut Landais

On parle en plus d'un joueur dont les qualités athlétiques sont le fond de commerce. Autant il est présent en défense et n'hésite pas à aider son équipe sans ballon, autant s'il perd son explosivité dans les duels, ce n'est plus vraiment le même joueur, après deux grosses blessures comme celle-ci, c'est admirable de revenir à ce niveau je trouve

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos