VIDEO. Stade Français : la remise en jeu rapide sur l'essai de Manu Tuilagi était-elle valable ?
Stade Français : Djibril Camara concède une touche.
Champions Cup : Le Stade Français a bien mal débuté face à Leicester. Mais l'essai de Manu Tuilagi était-il valable ? Dédé Puildébut nous répond.

Qui dit printemps, dit phases finales. Et quelque soit votre niveau, de la 3ème série à la Fédérale, en passant par l'Honneur et la PH, sans doute êtes-vous à l’affût d'un conseil à l'heure d'aborder ces fameux matchs éliminatoires. Bonne nouvelle : ce dimanche, le Stade Français vous en a donné un, gratuitement : ne surtout pas débuter votre rencontre de la même façon que les Soldats Roses.

En cause ? Cet essai encaissé face à Leicester au bout de 90 secondes, signé Manu Tuilagi. Où comment se retrouver à 0-7 sans avoir transpiré. L'action a clairement miné le moral des Parisiens... surtout qu'elle aurait pu être évitée avec un peu plus de vigilance côté Djibril Camara, qui concède bêtement la touche. Sur la remise en jeu, effectuée rapidement, Burns enverra son coéquipier à dame sans aucune résistance.

Mais cet essai était-il valable ? Sur les réseaux sociaux, nombreuses sont les personnes à s'être demandé si la touche devait bien revenir aux Tigers. Alors, qui devait obtenir le lancer ? Dédé Puildébut précise :

Définition de la touche : si un joueur met un pied sur le champ de jeu et l’autre en touche, et qu’il contrôle le ballon, le ballon est en touche.Il faut comprendre que le Stade Français aurait bénéficié de la touche si Djibril Camara avait mis le pied hors du champ de jeu avant de se saisir du ballon. A noter la très bonne décision prise par l’arbitre de touche.

Voilà pour la première interrogation. La seconde concerne la remise en jeu de Freddie Burns. Etait-elle valide ? Là aussi, Dédé Puildébut nous éclaire :

On peut faire une remise en jeu rapide si : - Un alignement n’est pas formé - C’est le même ballon qui est sorti puis remis en jeu rapidement (interdit de changer de balle)- Le joueur se trouve n’importe où hors du champ de jeu, entre le point où le ballon serait remis en jeu dans le cadre d’un alignement et sa propre ligne de but - Un coéquipier ou une personne (ramasseur de balle) n’a pas touché le ballon avant d’effectuer la remise en jeu rapideLa remise en jeu rapide était donc valable. Elle effectue 5 mètres, puis est joué en arrière. Donc l’essai est valide. C'est un bon arbitrage de la situation.

Voilà qui est clair ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.VIDEO. Stade Français : la remise en jeu rapide sur l'essai de Manu Tuilagi était-elle valable ?RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup. Leicester ridiculise la défense du Stade Français (41-13)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et si on étudiait les performances individuelles des joueurs ou la stratégie collective de Quesada plutôt que les décisions de l'arbitre ?

Personnellement, c'est plutôt sur ces points que je me pose des questions après les échecs du SF mais aussi du ST plus tôt dans la saison. Quesada et Mola ont avoué leurs fautes. Ok, c'est déjà bien mais qu'est ce qu'ils ont mal fait ? Qu'est ce qu'ils auraient pu peut-être mieux faire ? L'analyse d'un ancien coach sur le Rugbynistère serait très instructive pour mieux comprendre toutes les facettes du rugby.

Pour ceux que ça intéresse, World Rugby a un site très intéressant pour apprendre les règles de l'arbitrage, avec un questionnaire et tout.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos