VIDEO - Pro D2. Comment Soyaux a perturbé les mauls de Nevers en exploitant la règle [ARBITRAGE]
Les joueurs du SA XV ont refusé de défendre sur les mauls de Nevers.
Lors du match de Pro D2 entre Soyaux-Angoulême et Nevers, le locaux ont plusieurs fois refusé de défendre sur les ballons portés adverses.


Ce vendredi soir, Nevers est allé s'imposer sur la pelouse de Soyaux-Angoulême sur le score de 16 à 13. A l'essai de Raivono à la 11e minute de jeu, les visiteurs ont répondu par une réalisation de Loic Le Gal dès la reprise. Dans le duel des buteurs, c'est Cazenave pour l'USON qui a eu le dernier mot face à Ugalde avec trois pénalités contre deux. Mais ce qui a interpelé les observateurs de cette rencontre comptant pour la 17e journée de Pro D2, c'est la façon dont les locaux ont choisi de défendre sur les ballons portés de Nevers, ou plutôt de ne pas défendre. Ils savaient très bien que c'était l'un de leurs points forts. Aussi ont-ils choisi de ne pas aller tout de suite au contact pour ne pas subir la pression.Crédit vidéo : CANAL+ Sport

Point Arbitrage :

Nevers est irrésistible dans les mauls cette année. Angoulême n’a pas innové mais a ressorti une bonne vieille technique du placard pour éviter d’affronter les Bourguignons sur leur point fort.

  • Formation de l’alignement

5 joueurs de Nevers vs 2 joueurs d’Angoulême bien espacés de part et d’autres de la ligne imaginaire de remise en jeu (en rouge).

  • Prise de balle et formation d’un groupe de joueurs

Nevers attrape le ballon et constitue un groupe de joueurs avec le sauteur comme porteur de balle qui doit rester accessible de ses adversaires. Le règlement est bien respecté. Ceci n’est pas un maul car aucun adversaire n’est lié.

L’alignement n’est pas terminé tant que : 

- le sauteur ne transmet pas clairement le ballon dans le groupe de joueur
- ou/et le porteur de balle franchit la ligne de remise en jeu.

Les deux joueurs de l’alignement d’Angoulême n’ont pas le droit de quitter l’alignement tant qu’il n’est pas terminé. Donc impossible pour eux de reculer. A noter que Kessler, en retrait de 2m, est relayeur ce qui lui donne la possibilité de reculer.

Les joueurs de Nevers avancent à petits pas et franchissent la ligne de remise en jeu, ce qui met fin à la règle de l’alignement. Boutaty, signale à l’arbitre que nous sommes donc dans le jeu courant et qu’il peut donc intervenir sur le porteur de balle directement puisque c’est toujours un groupe de joueurs (et non un maul !).


Une tactique qui n'est pas sans rappeler celle des Italiens face à l'Angleterre en 2017 pendant le Tournoi. A l'époque, Parisse et ses coéquipiers avaient refusé de disputer le ballon sur les plaquages. Ils pouvaient donc intervenir dans le camp anglais. Au grand désespoir des sujets de Sa Majesté.

VIDEO. 6 Nations : les Italiens sont-ils allés trop loin contre les Anglais ?VIDEO. 6 Nations : les Italiens sont-ils allés trop loin contre les Anglais ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je croyais que la regle sur les touches était qu'il devait y avoir le meme nombre de joueurs dans l'alignement de part et d'autre? Ou est-ce que la regle est simplement que l'equipe qui défend ne peut pas avoir plus de joueurs dans l'alignement (mais peut donc choisir d'en mettre moins)?

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
News
Transferts
Transferts
News
Transferts