VIDEO. Premiership : la violente double charge sur Geoff Parling méritait-elle une double sanction ?
La double lame pour Geoff Parling.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'international anglais a été pris en sandwich lors du choc de la Premiership entre Exeter et les Saracens.

C'est le genre de contact qu'on n'a plus du tout envie de voir sur un terrain de rugby. Ces dernières semaines, le débat sur les plaquages et les chocs reçus à la tête a trouvé écho dans les soucis connus par George North, comme dans la nouvelle réglementation voulue par World Rugby, réglementation qui est d'ailleurs pas mal contestée.

La nouvelle réglementation sur les plaquages fait débat, bientôt une nouvelle ère pour le rugby ?Mais quand on voit certains chocs, on se dit que l'organe suprême du rugby international fait bien de chercher des solutions au problème. En cause ? Une action spectaculaire dont a été victime Geoff Parling, le 2e-ligne international d'Exeter, face aux Saracens. L'ancien Tiger a été séché par la technique dite de la double-lame, sauf que cette dernière est franchement illégale, entre la cravatte de Brad Barritt et la charge épaule contre tête de Richard Barrington. Ce dernier sera d'ailleurs expulsé.

Qu'en pense Dédé Puildébut, notre arbitre intérimaire ?

Point Arbitrage :

La première faute est le plaquage au-dessus des épaules de Brad Barritt. Indiscutable, je pense qu’il mérite le carton jaune car l’intervention du pilier est déconnectée de ce geste. Richard Barrington percute le porteur de balle au niveau de la tête sans jamais entourer le joueur. Les nouvelles consignes de protection du visage des joueurs renforcent un peu plus mon opinion que le rouge est inévitable.

Deux cartons auraient très bien pu être distribués sur cette séquence.

Au final, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité, 13-13.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

il arrive de plus en plus souvent où je me demande si je vois un plaquage ou une agression, sur cette action on peut se poser la question

  • FlowXV
    9296 points
  • il y a 3 ans

A noter que Baritt à été suspendu pour cette action (3 semaines) tandis que Barrington non (le carton rouge étant une sanction suffisante au yeux de la comission de discipline). Au vue de l'action et du comprotement de Baritt après son placage je trouve que la(les) sanction(s) sont justifiée(s). Baritt aurait quand même mérité un carton (jaune minimum). Le rouge de Barington étant plus flagrant, peut être que l'arbitre a été plus clément ne voulant pas sortir 2 carton rouges sur la même action...

Bonsoir,
[mode humour ON]
Deux sujets de sa majesté qui en sèchent un autre. Point de carton, mais la tournée générale !
[Mode humour OFF]
@+
Gilles

  • mimi12
    77465 points
  • il y a 3 ans

Sur ce genre d'action, il ne faut pas hésiter : Il faut mettre de mon point de vue, 2 rouges. Sinon on cours droit vers la catastrophe !

@mimi12

Je trouve que pour Barrett c'est sévère : Pour moi, c'est Parling qui est con en chargeant la tête la première. Donc oui, le "plaquage" (si on appeler cet prise un plaquage) est illégal et dangereux. Maintenant, si Parling veut mettre sa vie en danger, tant mieux pour lui, mais le rouge me semble abusif

On laisse jouer car Geoff Parling est anglais... j'ai bon ???

Le premier plaquage c'est jaune ou rouge suivant la gestion de match de l'arbitre, mais cela ne peut pas décemment descendre sous le jaune. Le second c'est rouge sans hésiter.

Ce qui est un peu triste, c'est de se dire que si le premier plaquage avait été la seule faute l'arbitre aurait probablement sorti le carton mais qu'il se retient parce qu'il a peur de fausser le match.

  • Fenrir
    8270 points
  • il y a 3 ans

Argh on atteint des sommets dans le plaquage dégueulasse entre la corde à linge et la charge en pleine tête... A la place de l'arbitre j'aurai mis jaune et rouge... Sauf en universitaire, là ça aurait direct été 2 rouges...

Quelque part quand on voit ça, effectivement la nouvelle réglementation est nécessaire... et tant pis pour le restes des plaquages qui jusque là étaient considérés comme limite, si les mecs peuvent pas s'autoréguler, faut mettre des règles suffisamment protectrices...

Le deuxième plaqueur se remonte juste avant l'impact, sans ça (Stark), c'était épaule dans les dents et pas dans les yeux...

Pour moi c'est rouge pour les deux. Il y en a un qui lui envoie une belle manchette dans la tête de façon volontaire et l'autre même si ça parait moins volontaire peut le rendre tétraplégique.

  • tom4995
    16780 points
  • il y a 3 ans

Les arbitres ne devraient pas avoir peur de prendre leurs décisions. Si plusieurs joueurs commettent une faute de jeu déloyal méritant un carton sur la même action, il faut avoir le courage de donner les cartons à tous les fautifs (hormis pour les bagarres générales bien sûr, on ne peut décemment pas sortir 10 joueurs en même temps).

  • Ra1k
    492 points
  • il y a 3 ans

On revient encore sur le joueur qui se baisse alors que le plaqueur a commencé son placage ... On a des spécialistes en France aussi

@Ra1k

Je ne vois pas en quoi le fait qu'un joueur se baisse en 5 cm change quoi que ce soit au fait qu'un plaquage sans l'action des bras au niveau de la tête est interdit, dangereux et vaut rouge. Pour info le plaquage est interdit au dessus des épaules, et il y a plus de 5 cm entre les épaules et le visage d'un joueur.

Et je ne vois pas plus en quoi l'accusation de se baisser exprès tient la route. Ce serait le joueur qui subit une cravate qui est coupable de ne pas rester debout?

  • Chams
    7093 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Actuellement, il est demandé par les coachs défensifs d'empêcher le offload, donc d'impacter entre le sternum et les épaules. Zone impossible à atteindre sans risque de dégats si le joueur attaquant va pêter tête la première.
On en revient donc à un point stratégique à définir par World Rugby :
Soit ils laissent les attaquants libres et forcent les défenseurs à se baisser => Plus de offloads, gros avantage donné à l'attaque.
Soit ils font en sorte que les attaquants arrêtent d'y aller tête la première façon suicide.
Bon après, le plaquage ici présent est particulièrement dégueulasse et mal intentionné, mais l'attaquant qui se sert d'aucun bras pour amortir le choc et va juste péter comme un débile, la tête en avant... il faut sérieusement se questionner niveau sécurité sur le devenir de cette idée.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ra1k

ca change rien au fait qu il fait pas un pet d effort pour plaquer l epaule est armée, le bras non. c est dans la tete, c est rouge.

  • epa
    36788 points
  • il y a 3 ans
@Ra1k

il se baisse d'un bon centimètre ... si il ne se baisse pas il prend ... euh pleine poire pareil.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News