La nouvelle réglementation sur les plaquages fait débat, bientôt une nouvelle ère pour le rugby ?
La règle sur les plaquages fait débat.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Si World Rugby souhaite protéger la santé des joueurs, les nouvelles règles sur les plaquages soulèvent plusieurs questions.

World Rugby pensait-il susciter un tel débat ? Au mois de décembre, l'organe suprême du rugby international redéfinissait les catégories de plaquage dangereux, mettant en place de plus lourdes sanctions, qui sont appliquées à tous les niveaux du jeu depuis le 3 janvier. La raison ? 76% des blessures à la tête surviennent lors de plaquage. Concrètement, quels sont les changements principaux ?

Concernant le plaquage imprudent (sanction minimale : carton jaune / sanction maximale : carton rouge) : 

Point Arbitrage :

Un joueur est reconnu avoir eu un contact imprudent lors d'un plaquage, d'une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu si, au contact, le joueur savait ou aurait dû savoir qu'il y aurait un risque de contact avec la tête d'un adversaire, mais a délibérément continué son action. Cette sanction s'applique même si le plaquage est effectué au-dessous de la ligne des épaules. Ce type de contact s'applique également en cas d'agrippement, de roulement ou de torsion autour de la zone de la tête et du cou même si le contact a commencé en-dessous de la ligne des épaules.

 Concernant le plaquage accidentel (sanction minimale : carton jaune) :

Point Arbitrage :

En cas de contact avec un autre joueur pendant un plaquage, une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu, si le joueur entre en contact de manière accidentelle avec la tête d'un adversaire, soit directement, soit si le contact commence en-dessous de la ligne des épaules, le joueur peut toujours être sanctionné. Cela inclut également les situations dans lesquelles le porteur de ballon intervient dans un plaquage.


Plus de détails ici, avec une vidéo explicative :

VIDÉO. World Rugby redéfinit les catégories de plaquage dangereux et met en place de plus lourdes sanctionsMais alors, quel est le problème ? Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont critiqué ces nouvelles interprétations, comme le rapporte The Roar. "Comment les joueurs sont-ils censés plaquer sur les pick & go ?" peut-on lire, "et comment arrête-t-on les joueurs qui percutent avec la tête ?" Le risque que les arbitres "accordent des pénalités toutes les deux minutes" est également évoqué, comme le fait que le plaqué puisse éventuellement jouer avec la règle : "si je veux avoir une pénalité, il suffit que je fasse toucher ma tête par un bras adverse". La conclusion ? "C'est un sport de contact, pas du touch' ! [...] Ça devient comme le football."

Les anciens joueurs partagent également cet avis global. Sur BT Sport, les internationaux anglais Ben Kay et Ugo Monye sont ainsi intervenus dans l'émission Rugby Tonight pour expliquer les failles de ces nouvelles règles sur le plaquage. Pour eux, World Rugby a mis de côté le rôle du porteur de balle : "si je percute avec le ballon sous le bras et que je touche la tête de mon adversaire qui se baisse avec mon coude ou ma hanche, que va-t-il se passer ?" Autre débat qui a besoin d'être précisé selon eux :

Si, avant l'impact, le porteur de balle se baisse en même temps que le plaqueur et que les deux se percutent avec la tête, qui sera fautif ? Le plaqueur aurait-il dû deviner que le plaqué allait se baisser ? Dans ce cas, ce serait un carton jaune. Et si le porteur se baisse vraiment très bas, où suis-je censé le plaquer ? Il faudrait être très flexible pour plonger dans le bas de ses jambes, l'entourer avec mes bras et le faire tomber. On a vu beaucoup de joueurs se faire pénaliser pour se jeter le plus bas possible sans entourer l'adversaire.

Kay et Monye de pointer eux aussi du doigt la défense sur un pick & go : "si je pars au ras du ruck la tête la première à 1 mètres de l'en-but pour marquer, quelle solution pour m'arrêter sans toucher la tête, et donc ne pas être pénalisé ?" Un véritable casse-tête pour les défenseurs...

Changement d'ère ?

Pour The Guardian, cette évolution marque un immense changement dans le rugby moderne. Le journal y voit l'avènement du off-load... et surtout un véritable casse-tête pour les entraîneurs de la défense, puisque les plaqueurs ne pourront plus viser au niveau de la ligne des épaules sans risquer de prendre un carton. The Guardian, note deux autres effets secondaires : terminer certains matchs à 12... et changer la règle en plein milieu de la saison de l'hémisphère nord. Pas facile pour s'adapter, ce qui pourrait déboucher - dans un premier temps - sur une augmentation du nombre d'essais le temps que les défenses se réadaptent !

Si le journal considère que ces nouvelles sanctions marquent un tournant, c'est aussi par rapport à l'essence même du jeu. Désormais, même un contact accidentel peut mener à une pénalité. Les attitudes des joueurs vont donc devoir évoluer. Alors, au-delà de protéger les joueurs, pourrait-on avoir moins de rentre-dedans physico-physique et plus d'envolées offensives ? Avec des équipes plus concernées par marquer plutôt qu'à défendre, ce dernier point devenant plus dangereux car facilement sanctionnable ? Ce serait assurément une évolution qu'on ne bouderait pas. Loin de là...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un autre point sur lequel ils ne semblent pas pressé d'y remédier étonnamment :
Les plaquages et les blocks dans les rucks et autour, qui, je le rappelle, sont théoriquement interdit (plaquage sans ballon, et/ou empêchement d'agir sur le porteur), et qui d'autre part sont souvent des actions dangereuses (prises au cou, retournement, etc…).

dire xx % de telle blessure vient de tel truc, c ést tours a prendre avec des pincettes au risque de se faire entuber.

Par exemple, si vous avez 1 seule blessure a la tete cette saison en Top14 et qu'elle arrive sur un drop (genre l'adversaire se prend le ballond dans la tronche) alors on va dire 100% des blessures a la tete viennent des drops, il faut les interdire.

un exemple par l'absurde bien sur, mais pour evaluer la protection des joueurs, il vaudrait mieux parler de nombres de blessures que de pourcentages, qui par nature, restent a un total de 100% meme quand la quantité diminuent.

voila, c'est tout ce que j'avais a dire.

@LaGuiguille

En précision, le résultat provient d'une étude portant sur 1516 matchs de haut niveau pendant lesquels 611 blessures à la tête ont été répertoriées. Le panel est suffisamment large pour que le pourcentage ait un sens.

en voilà de belles idées, bien pensées.... vive le rugby pro et ses 23 golgoths. Moins d'espace pour les attaquants puisque les défenseurs sont frais ( aujourd'hui , on a presque la totalité d'un pack qui peut changer en cours de match ) , donc moins d'essais et plus de muscu à tous les étages. Si nous revenions à 2 remplaçants au lieu de 7..... peut etre que, "bizarrement" vers la 60 eme minute, une des deux équipes craquerait mais non, WR se "masturbe" les neurones sur le plaquage.... A ce rythme là, le top 15 mondial peut aller jouer à la pétanque...... et nous aurons le dernier carré d'une coupe du monde qui verra s'opposer : le Brésil, la Suisse, le Lichtenstein et Andorre....... à moins que d'cic là Dr Simon...........

Et si on jouait à "Chat", Camille ???

  • AKA
    50469 points
  • il y a 3 ans

A quoi ils "tournent" les têtes d' œuf de WR? On n' a pas fini de rigoler....

World rugby court après sa queue. Certains d'entre vous disent qu'il faut protéger les joueurs "sans dénaturer le rugby". Trop tard. Moi qui ai vu le passage au rugby pro et l'avalanche de changement dans la règle entre les années 80 et aujourd'hui, je peux vous affirmer qu'on donne le même nom à des jeux qui n'ont PLUS RIEN A VOIR.

Et je le redis, de quel droit nous a-t-on pris le jeu que nous aimions pour en faire un truc de gladiateurs qui fait mouiller les coiffeuses devant leurs télés?

Vous ne voulez pas de joueurs en danger? Trop tard. Les centres de 100 kg qui courent le 100m en 10s se feront toujours mal en se percutant. Le jeu que j'ai joué enfant était viril, mais il n'était ni violent ni dangereux (sauf peut être en première ligne, mais les accidents restaient rarissimes). Je l'ai vu changer saison après saison, et j'ai fini par y laisser mes cervicales...

Tout a changé, et vous ne reviendrez plus en arrière.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans
@Wolfhound

Ouais c'est vrais, ce n'est plus de l'évitement c'est du rentre dedans, vite Muscuuuuuuuuu.

je ne vois pas le problème que posent les nouvelles règes sur les pick&go : il est interdit au porteur du ballon de charger avec la tête en avant.

Je suis d'accord avec W1823 : que WR demande aux arbitres d'appliquer les règles : charge du porteur de balle épaule en avant (et pas avec la tête ou le coude), plaquages haut réellement sanctionnés.

  • AKA
    50469 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Où as tu vu qu' il est interdit de charger la tête en avant?

@AKA

Il y a une disposition spécifique FFR mais qui semble en effet applicable uniquement aux catégories C, C' et D ("Toute percussion ou plaquage avec la tête en avant vers l’adversaire ou vers le sol est
interdite."). Il me semble pourtant que ça fait partie des consignes données aux arbitres pour toutes les catégories, mais peut-être me trompé-je (j'arbitre rarement les matchs internationaux...).

Je ne trouve rien qui l'interdise spécifiquement dans les règles en général mais il n'y a rien non plus qui interdise de charger le poing en avant.

Si quelqu'un a une idée, je suis preneur.

  • AKA
    50469 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Ben si c' est vrai les bras m' en tombent... On vas retourner au bon vieux "tourne cul" cher au regretté E Cester qui viens de nous quitter!

@AKA

"tête en avant" ne veut pas dire que tu dois regarder derrière toi, simplement que tu ne peux pas te servir de ta tête comme d'un bélier

L'arbitre sera toujours là pour rendre son jugement en prenant un minimum en compte l'intention, la réalité du terrain, et pas seulement la lecture de tel ou tel alinéa genre "b8.1-4#HelpMe".
On a pas fini de Paul et Mickey.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans

On va bientôt finir par regarder ou jouer à un sport de hasard, ou personne comprend plus rien, meme ceux qui l'arbitre ....

  • epa
    37004 points
  • il y a 3 ans
@Khris

je suis assez d'accord si on enlève l'intention et que juste un contact sur la tête entraine un carton jaune le joueurs seront certes protégés mais je vois mal comment les joueurs vont pouvoir s'adapter. Je pense que Ibanez peut rechausser les crampons avec ses grandes charges tête en avant. Franchement il n'y a que l'arbitre après 7 d'expérience qui comprendra ce qui se passe sur le terrain. On va voir des attaquants courir après les défenseurs tête en avant, protégés par ses collègues qui vont courir à reculons la tête collé au porteur de balle pour le protéger d'un plaquage ....

C'est assez marrant de voir la différence de traitement de faits suivant les situations.

Quand le football américain a développé les contacts violents à outrance pour le spectacle tout en mettant la santé et la vie des joueurs en danger, tout le monde l'a montré du doigt et a reproché aux instances dirigeantes de ne rien avoir fait. Il a fallu des décès, des séquelles graves et de longues luttes judiciaires pour opérer un début de changement.

Mais quand on se rapproche du même problème avec le rugby et que les instances dirigeantes décident d'agir, on en trouve pour les critiquer. Aimer le rugby c'est bien, mais ce n'est pas une raison d'être aveugle. Le rugby est de plus en plus violent et traumatisant, si on ne fait rien on se dirige à terme vers les mêmes problématiques que le football américain. Sauf qu'il n'y aura pas l'excuse du "on ne savait pas", on sait parfaitement parce qu'on a vu ce que le voisin a mal fait et les conséquences.

Alors les discours "le rugby c'est un sport d'homme", "c'est un sport de contact on est pas des chochottes" c'est mignon mais c'est surtout très con. Au lieu de beugler devant sa télé devant une boite de Courtney Lawes, il suffit de se dire que le pantin désarticulé qui retombe au sol cela pourrait être son gamin de 17 ans qui joue au rugby pour s'éclater le weekend. Et que finir en fauteuil roulant à 17 ans ou avec des séquelles neurologiques à 30 ans pour un sport aussi bien soit-il, ça ne vaut pas le coup.

Il vaut mieux légiférer maintenant quitte à être trop sévère sur certaines mesures plutôt que de continuer à regarder sans rien dire. La règle trop sévère, tu peux l'adoucir un ou deux ans plus tard en disant "bon bah on s'est trompé on est allé trop loin mais on va adoucir la règle". Le mec en fauteuil, tu ne lui rends pas ses jambes un ou deux ans après en lui disant "bon bah on s'est trompé on aurait dû faire une règle mais maintenant on va en faire une".

@Team Viscères

Tu peux aussi trouver un compromis entre le monde amateur et le monde pro. Parceque ton gamin de 17 ans qui joue pour le plaisir ne rencontrera CL que si il est international est donc professionnel , donc il a choisit de jouer a un sport de contact avec des coachs dans le vestiaire qui pense a la gagne et a découper, personne ne l oblige ( sinon tu joue en loisir ). C est aussi ça notre sport d homme, des placages, des percutions, alors certes il y a des choses a réglementer, mais de la a faire une chasse aux sorcières sur toute la defense .... je dit qu il faut arrêter un peu.

Oui c est un sport avec de la violence dans les chocs. Celui qui veut pas prendre de coup ne fera pas de boxe pas de hand pas de rugby. Le cricket c est bien. Pour ceux qui sont bercé rugby, prendre des cartouches, en mettre, comme on dit, c est le jeu. Donc pk pas, mais attention a ne pas dénaturer notre sport.
Revenir sur le un jour ton gamin se fera découper .... je trouve le raccourcis un peu facile et celui qui diras c est pas grave est un enculé je suis ok, mais perso le mien a 3 ans et il met déjà des cartouches .... Je pense que tout bon rugbyman ne souhaite pas se faire enlever le droit de caraméliser l adversaire dans les règles de l art.
Et oui le rugby est un sport d homme et de contact ou il ne faut pas etre chochotte. Je ne vois pas en quoi c est con .... l escalade faut pas etre une chochotte, le parachute l alpinisme, le hand, la boxe, la lutte, y en a un paquet des sports ou il ne faut pas etre une chochotte.

@Fafa2a le toulo né corse

Si le fils que je n'ai pas encore fait un jour du rugby, j'espère bien qu'il mettra des cartouches et en prendra. Mais des cartouches, pas des attentats.

La règle en question n'interdit pas de mettre une cartouche, pas plus qu'elle ne dit qu'on va mettre des cartons à chaque plaquage viril. Elle dit juste que quand tu vas mettre une cartouche non maîtrisée ou avec l'intention d'envoyer ton adversaire à l'hôpital, l'arbitre aura le droit de te sanctionner.

  • epa
    37004 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

C'est bien aussi qu'on arrive à se projeter avec une nouvelle règle. Qu'on arrive, même un peu à comprendre, comment on peut jouer avec..... est_ce que tous les contacts sont sanctionnables, même légers? Comment faire un maul? si ma tête touche les jambes de joueur que je plaque (au jambes) est-ce que celui-ci a un carton? Si je suis sur la ligne et que le porteur de balle me met un grand coup de boule dans la poitrine pour me bouger et marquer. Il y aura un essai et carton jaune contre moi?

@epa

La règle ne dit pas "si il y a un contact avec la tête il y a sanction". Elle dit "si il y a un contact avec la tête il peut y avoir sanction". Pour l'instant tout ce qui est fait, c'est offrir aux arbitres la possibilité réglementaire de sanctionner des comportements dangereux qui étaient intouchables avant.

Pourquoi polémiquer sur d'éventuelles décisions abusives avant même de savoir si elles auront lieu? On aura tout le temps de le faire si on constate des abus sur le terrain et on aura aussi tout le temps de faire évoluer la règle si elle est incomplète/insatisfaisante. Le rugby présente l'avantage d'être souple sur ses règlements, ce qui permet d'introduire des nouveautés mais aussi de les modifier ou de les supprimer (la vidéo, le carton blanc, l'évolution du carton jaune, etc.)
Si on ne tente jamais rien parce que "peut-être que ça ne marchera pas", on ne risque pas d'avancer.

  • epa
    37004 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je suis pour qu'on protège les joueurs mais je me pose aussi la question : où va commencer la décision abusive? Je suppose que tout le monde a son idée et que si il n'y a pas plus de précision que ça, ça va être compliqué pour les arbitres et les supporters/ spectateurs..

@epa

On le verra à l'usage. On aura peut-être des abus genre Owens qui te sort un carton jaune/rouge quand tu te déplaces au Munster pour un contact qui parait anodin. Mais le problème dans ce cas-là n'est pas la règle, c'est l'arbitre. D'ailleurs on a déjà vu des décisions abusives par le passé avant l'apparition de cette règle sur les plaquages.

  • oZbeck
    26448 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je ne te suis pas sur ce coup là camarade!
Bien sur loin de moi l'idée de cautionner des plaquages violents à la Lawes mais il faut admettre que le rugby c'est un sport de contact, viril et parfois trop. Dans ce que tu dis on interdit tout alors parce qu'il y a des risques, interdira-t-on la boxe? aux pousses-citrouille de faire des têtes?
Il faut redevenir raisonnable et plus former les joueurs aux techniques de placage par exemple (je crois avoir lu ici une stat sur le nombre de ko après un mauvais placement de la tête).
Et pourquoi ne tout simplement pas interdire tous les placages au dessus du bassin? On reviendrait je pense à un rugby d'évitement plus que de rentre-dedans et à des plaquages moins traumatisants

@oZbeck

Le problème du rugby est que des pratiques qui ne posaient pas de problèmes il y a 20 ans en posent aujourd'hui : les mecs pèsent plus de 100 kilos et arrivent lancés comme de frelons, il n'y a plus les mêmes espaces en défense donc plus d'affrontement.

Je ne dis pas que la nouvelle réglementation est la meilleure/unique solution. Je dis qu'il est irresponsable de dire que chercher une solution est une erreur en utilisant comme argument "on est un sport de contact". C'est justement parce qu'on est un sport de contact que l'on doit chercher une solution. Chaque sport se doit de chercher à protéger ses pratiquants de ses aspects extrêmes.
On ne peut pas rien faire sous prétexte que "on a une idée, mais elle n'est pas parfaite alors on va attendre d'en avoir une meilleure". On a une idée, on la met en place. Si on en trouve une meilleure plus tard, si on trouve des compléments, si on veut affiner la solution en place, on le fera ensuite. La modification sur les plaquages comporte des failles? Je suis entièrement d'accord. Mais un filet de sécurité avec des trous vaut toujours plus que pas de filet.

Des blessures et des accidents il y en aura toujours. Mais il y a une différence entre l'accident que tu ne peux pas prévoir et l'accident dont tu savais qu'il arriverait. Un joueur qui rate son plaquage parce qu'il est fatigué donc moins lucide ou parce qu'il perd ses appuis et s'assomme contre le plaqué, c'est un accident. C'est la faute à pas de chance. Le joueur qui finit avec une commotion cérébrale parce qu'il prend un plaquage violent de Courtney Lawes (je le cite lui parce que son dernier plaquage a permis de remettre le sujet en avant, mais on pourrait en citer un paquet d'autres) ce n'est plus un accident : cela fait des années qu'il met des plaquages violents pour faire mal et qu'on le laisse faire en utilisant le règlement "oui mais vous voyez son plaquage est licite" ou l'argument phare "non mais c'est du rugby pas de la danse". Il ne fallait pas être sorcier pour savoir qu'un jour cela finirait mal. Avec le changement de règle, même s'il débute son plaquage de façon licite à partir du moment où derrière il y va pour détruire alors il sera sanctionné.
Le rugby est un sport d'affrontement, où tu cherches à marquer ton adversaire physiquement. Mais il y a une différence entre chercher à marquer ton adversaire et chercher à l'envoyer à l'hosto.

On a vu les ravages du football américain (joueurs paralysés, dépressifs, suicidaires, violents, etc.), on voit les débuts chez nous (joueur paralysés, minots décédés suite à des contacts à la tête). Nous n'avons que 2 solutions : soit on essaye de faire quelque chose quitte à ne pas réussir du premier coup, soit on reste les bras croisés. Mais dans ce cas il faudra accepter d'assumer les conséquences plus tard, il n'y aura pas moyen de se cacher derrière le "on ne savait pas", "si on avait su on aurait agi" pour les instances, ou du "mais pourquoi personne n'a rien fait" de la part des observateurs qui ont objecté quand certains ont essayé d'agir. Or si tu regardes les réactions à cet article, la majorité se situe dans le camp "mais c'est du rugby, ces règles sont débiles c'est normal d'avoir des contacts violents". Les gens préfèrent ne pas avoir le risque d'un carton jaune injuste plutôt que ne pas avoir le risque d'un joueur en fauteuil roulant.

  • oZbeck
    26448 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

on est bien d'accord sur la politique de pas faire l'autruche en ce qui concerne la dangerosité des commotions à répétition. C'est les moyens qu'on se donne qui sont plus discutables je trouve.

Comme dit dans l'article, une nouvelle fois, il y a trop d'interprétations possible pour les arbitres et donc à nouveau trop de polémique à venir.
Pour moi, il faut revenir à un rugby d'évitement, limiter le placage aux jambes, sensibiliser les joueurs à la technique du placage et pourquoi même pas revoir le nombre de points pour avoir un rugby d'attaque. Du jeu, du jeu et encore du jeu, marre de voir des équipe jouer pendant 80 min à se rentrer dans la tronche, chercher la petite ou grosse faute dans le but d'avoir une pénalité

  • straits
    19343 points
  • il y a 3 ans
@oZbeck

Limiter le placage aux jambes est une utopie avec la modification des gabarits. Des gars comme Tuisova, Nonu et d'autres sont imprenables aux jambes quand ils sont lancés, d'où la technique consistant à les bloquer en haut, de préférence avec le ballon (cf les irlandais). C'est une facette de la défense, d'ailleurs très efficace. Si on commence à mettre plein de restrictions au détriment du bon sens, on perdra tout l'intérêt de ce sport.

  • Kanpai
    25313 points
  • il y a 3 ans

C'est vrai que les règles du rugby étaient trop simple, il fallait en rajouter des plus complexes...

Parce que là j'imagine le 2ème ligne de 2m10 qui essaie de plaquer un arrière d'1m70, il va s'amuser pour rester dans les règles.
Solution : plaquer très bas, on troquera les traumas contre des blessures graves aux genoux et chevilles (et là nouvelle règle : le plaquage ne sera plus autorisé qu'au nombril et en criant "Chat !").

Je suis pour s’inquiéter du bien être des joueurs, mais au lieu de pondre des règles alambiquées (et qui vont obligatoirement entraîner des décisions basées sur l'interprétation de l'arbitre - donc une certaine inconstance arbitrale d'un match à l'autre), on ne pourrait pas plutôt plancher sur des calendriers communs et moins chargés, avec des plages de repos identifiées et adaptées ?

  • straits
    19343 points
  • il y a 3 ans
@Kanpai

Tu auras également des traumatismes au cervicales et à la face quand tu essaieras de plaquer aux cuisses un gars de 100 kgs lancé à 35 km/h avec un certain mal à entourer ses cuisses de tes petits bras (pour info, la taille des avant bras fait celle des pieds...).

@Kanpai

Le calendrier et les plages de repos ne changeront rien à la violence des plaquages. Ce n'est pas parce qu'il dispose de 2 semaines entre 2 match que le cerveau du joueur ne fait pas 4 aller-retours sous l'impact ou qu'un impact ne pourra plus mettre un joueur dans un fauteuil.

  • Kanpai
    25313 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

On est d'accord la dessus, je me plaçais plutôt d'un point de vue de "priorisation" des actions.

Avec un calendrier adapté, on pourrait limiter les blessures que la fatigue entraîne (et ça en fait pas mal), tout en s'assurant d'avoir des joueurs s'affrontant avec des conditions physique proches (pas un fatigué en fin de saison et l'autre en pleine bourre parce qu'il débute).
Cela me semble un point vraiment plus important, sans parler de l'uniformisation des compétitions.

Alors certes, ça n’empêchera pas les KO ou les blessures accidentelles (mauvais appui, torsion, collision....), mais a t'on vraiment un moyen de les empecher ?

Soyons clair, je suis totalement pour limiter les gestes dangereux (plaquage cathédrale, étranglement, fourchette et autres joyeusetés), mais là j'ai l'impression qu'on fait de l'angélisme, une règle pour "montrer qu'on fait quelque chose" mais qui sur le fond ne règle pas les problèmes.

Maintenant je peux me tromper, l'avenir nous dira si c'est une bonne solution.

@Kanpai

Le calendrier adapté soulagerait les organismes c'est clair. Mais on est plutôt dans un autre volet (ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'en occuper) que la règle en question qui vise clairement les comportements à risques sur le terrain.

Les accidents, on en aura toujours. Il y en a que l'on ne pourra jamais prévoir ou empêcher, et il y en a que l'on peut essayer de réguler. Les attentats sur les joueurs en font partie. Quand un plaquage type Courtney Lawes sur Plisson sera systématiquement sanctionné d'un jaune ou d'un rouge, les joueurs arrêteront d'en faire (à part deux trois débiles). Cela n'amènera pas à 0 le nombre d'accidents, mais on en aura quand même réduit le risque.

Ce qu'il faut garder présent à l'esprit, c'est que la règle qui fait polémique ne dit pas "le contact est interdit et doit être sanctionné". Elle dit juste aux joueurs "faites attention sur les contacts et maîtrisez les, parce qu'on PEUT sanctionner les comportements dangereux". Je doute qu'un arbitre se mette à siffler chaque plaquage juste parce que cette règle existe. On aura peut-être quelques abus (genre un bon entubage en mode coupe d'Europe) mais n'inversons pas le problème : en cas d'abus arbitral le problème n'est pas la règle, c'est l'arbitre.

  • W1823
    2187 points
  • il y a 3 ans

Le problème je pense est que WorldRugby veut réguler avec de nouvelles regles un problème qui n'a pas vraiment a voir avec la règle en soi mais plutôt son manque d'application + evolution des techniques:
1/ D'une part les arbitres ont de moins en moins siffle les plaquages hauts, avec des joueurs ne faisant meme plus l'effort de se baisser.
2/ L'emergence et popularite du "Choke" tackle, bloquant le ballon dans le mouvement et empêchant les offloads.
Donc WorldRugby pourrait tres bien annuler ces nouvelles regles mais demander aux arbitres d'être plus intransigeants sur les regles deja en place (tout comme les decoy runs qui sont une vraie plaie)...

De toute façon on le voit déjà sur les terrains avec certains carton jaune (je pense au pilier du racing qui avait pris un jaune pour avoir détruit son adversaire) qui sont complètement inutile.

Certes il est important de protéger la santé des joueurs. Mais il faut le faire sans dénaturer le rugby. Il y aura toujours des blessés au rugby qui reste un sport de combat. Si on veut supprimer ces blessures il faut modifier le rugby en son coeur. En soit, il faut le détruire.

De plus, pour moi, on s'ouvre une nouvelle fois à l'arbitraire du corps arbitral et à ses erreurs. Il faut, je le pense vraiment, redonner du pouvoirs aux joueurs, limiter les règles inutiles et impossible à appliquer de manière correcte pour fluidifier le jeu et le rendre accessible aux néophytes.

@Les Courses En Travers

Le but n'est pas d'avoir 0 blessure. Le but c'est de permettre aux joueurs de pratiquer ce sport sans mettre leur vie en danger. Prendre le risque de se péter le genou, ou se fêler une côte c'est une chose. Finir en fauteuil roulant ou finir en légume à 40 ans à cause des séquelles neurologiques en est une autre.

Je suis en désaccord avec votre dernière phrase.

Si je ne remets pas en question le besoin de protéger la santé des joueurs, je ne pense pas que favoriser l'attaque jusqu'à l'écoeurement en rendant la défense plus difficile donne au jeu un côté plus attrayant, bien au contraire.

Comme on le sait tous, la rareté augmente la valeur. Si tous les matchs se terminaient avec 80 points cumulés, on s'en lasserait bien vite. A titre de comparaison, la NBA aux USA est constamment à la recherche de nouveaux attraits car, son arbitrage favorisant l'attaque en oubliant des règles ou en sur-pénalisant la défense afin de mettre en avant le show, le spectateur est blasé et ne prend pas la peine de payer un ticket pour voir des joueurs marquer des paniers sans opposition.

Au rugby, il en va de même. Je ne dis pas qu'il faut encourager les matchs pourris pour qu'on savoure ceux qui sont bons, mais plutôt qu'il ne faut pas retirer le mérite de marquer un essai en empêchant la défense d'agir.

Si Arthur Laffer avait été fan de rugby, il aurait dit que trop d'essais tue l'essai. Protégeons les joueurs mais laissons les défenses agir, sinon nous risquons de ne plus nous lever de nos fauteuils durant les matchs tant nous serons lassés.

nos amis iliens risquent de perdre leur reperes au niveau international...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News