VIDEO. Montpellier. La belle émotion des ''affamés'' de Philippe Saint-André après le titre
L'émotion d'Arthur Vincent après le titre.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Arthur Vincent, Benoit Paillaugue, Fulgence Ouedraogo ont eu du mal à cacher leurs émotions après la victoire en finale du Top 14 face à Castres.

RESUME VIDEO. Une entame démentielle, une défense hermétique, Montpellier a étouffé CastresRESUME VIDEO. Une entame démentielle, une défense hermétique, Montpellier a étouffé CastresAu sortir de leur victoire en finale du Top 14 face au Castres, les joueurs de Montpellier avaient du mal à réaliser ce qu'ils avaient accompli. Le MHR a remporté ce vendredi soir le premier titre de champion de France de son histoire. Grand artisan de ce succès, Arthur Vincent a eu du mal à contenir ses émotions. "Il n'y a pas de mots pour décrire ça. C'est le premier titre de notre histoire. C'est exceptionnel. C'est une première et on va s'en souvenir". Le Tricolore a eu une grosse pensée pour ceux qui n'ont pas pu jouer cette finale, et ceux qui vont partir comme Guirado, Ouedraogo et Paillaugue. "Je ne réalise pas du tout, a confié ce dernier. On est les premiers, on sera toujours les premiers, et on courrait après ça depuis tellement d'années... C'est fou, si on m'avait dit ça en début de saison, j'aurais peut-être rigolé, j'aurais dit essayons déjà d'être dans les six premiers et on verra. Et puis on n'a pas lâché, on a beaucoup travaillé. C'est la récompense pour tout un club et ceux qui sont passés avant nous."

Un titre qui fait passer Montpellier dans une autre dimension et qui lui permet aussi de redorer son blason. "On mérite tellement, on s'est fait cracher dessus, apparemment on n'avait pas d'identité. On a dit beaucoup de choses sur nous, à tort ou à raison peut être, mais ç'a forgé tout le monde. Tout ceux qui sont là depuis un moment. On a voulu effacer tout ça. Je ne sais pas si ce sera le cas mais je pense que Montpellier sera un peu plus respecté". Si un nouveau chapitre de l'histoire du club s'ouvre, il se fera sans Paillaugue, en partance pour Toulon, et Ouedraogo, qui raccroche les crampons. " C’est la plus belle des fins. Ça faisait deux fois que l’on perdait cette finale et cette année on a été au rendez-vous. L’équipe a été formidable. Le groupe est vraiment très solide depuis deux ans. On a vécu une saison très compliquée l'année dernière. Aujourd’hui, elle se termine en apothéose."

Du côté de Philippe Saint-André, c'est l'aboutissement d'un énorme travail depuis un an et demi. "Le rugby reste une aventure humaine. J'ai repris cette équipe il y a 18 mois, on était avant-dernier mais j’avais des mecs exceptionnels dans le staff et dans les joueurs. À force de travail et de remise en question… Je leur avait dit avant le match que les affamés, ça devait être nous car Castres a déjà eu des titres alors que le club de Montpellier jamais. Aujourd’hui, non seulement on a bien joué au rugby avec une première demi-heure fantastique, mais on a été affamés et on n’a rien lâché pendant 80 minutes." PSA a bien mérité ses vacances désormais. Mais le plus dur commencé désormais pour le champion en titre. Généralement, la saison qui suit un titre est compliquée à gérer mentalement et physiquement. Et on parle ici d'un titre historique pour le club.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Elle fait quand même bien plaisir cette réaction, même a chaud, de ce joueur qui a tout sauf la grosse tête. Me tarde le revoir en bleu, même si c'est pas un gros gabarit, qu'il court pas plus vite que les autres, ... état d'esprit irréprochable ce mec.

@loufenec

forcément il y en a qui ne pourront s'empêcher de déclarer qu'il n'a prolongé que pour L'argent au MHR !!!!
Mais il a quand même l'air de l'aimer son club !!??

@math1907

Je sais pas s'il y en a qui disent ça, moi ce que je vois c'est qu'il fait partie d'une belle génération qui fait le plein de confiance, et c'est tant mieux pour les clubs et les bleus.

  • rororo4
    10042 points
  • il y a 1 mois

Voir les visages pleurnichards de Saint-André et Guirado , on avait l'habitude ... Ce qu'il y avait d'extraordinaire hier , c'est qu'ils pleuraient de joie !

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
Transferts
News