VIDEO. Mathieu Bastareaud s'excuse pour l'incident de la table de nuit
Mathieu Bastareaud s'excuse auprès de la Nouvelle-Zélande.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Toulonnais est de retour en Nouvelle-Zélande pour la première fois depuis 2009 et l'affaire de la table de nuit. Le centre français a présenté ses excuses.
Ne parlez plus à Mathieu Bastareaud de l'affaire de «la table de nuit.» Pour la première fois depuis 2009, le Toulonnais est de retour en Nouvelle-Zélande, là où tout a commencé. Alors âgé de 20 ans, le trois-quart centre tricolore avait affirmé avoir été agressé par quatre ou cinq personnes dans les rues de Wellington. Quelques jours plus tard, devant l'ampleur qu'avait prise l'affaire (excuses officielles du 1er ministre néo-zélandais), celui qui évoluait à l'époque au Stade Français avait changé sa version, affirmant avoir en fait heurté la table de nuit de sa chambre d'hôtel sous l'emprise de l'alcool. Devant l'indignation qu'avait généré cette affaire, François Fillon, 1er ministre de la France en 2009 avait à son tour présenté des excuses officielles dénonçant «un comportement injustifiable.» Pour Bastareaud, cet incident fait maintenant partie du passé. Il confirme : «La page est définitivement tournée

Mais le Toulonnais, écarté du groupe France pour le Mondial néo-zélandais de 2011, ne pouvait échapper aux questions des journalistes kiwis, qui n'avaient jamais pu l'interroger. «Basta» confie au NZ Newswire :

Ça fait partie de moi, et je le regrette. Je voudrais juste dire à tous les habitants de Wellington que je suis désolé. Je veux aller de l'avant et être le meilleur pour mon équipe et mon pays. Et pourquoi pas changer l'opinion que les gens ont de moi.

Pour One sport, celui qui sera sur le banc samedi à Christchurch avoue être un peu «embarrassé». Interrogé par nos confrères de RMC Sport, il est également revenu sur l'accueil qui lui a été réservé : «Forcément, il y avait un peu d'appréhension mais ça a été. Les gens ont été sympa.» De son côté, l'ancien capitaine des Blacks Tana Umaga affirme que cette affaire fait également partie du passé. Pour lui, «les Néo-Zélandais s'inquiètent plus de ce qu'il est capable de faire sur le terrain.» Découvrez en vidéo son témoignage complet ainsi que celui de Melodie Robinson, ancienne internationale néo-zélandaise devenue journaliste. Au passage, vous remarquerez que les deux anciens Blacks semblent avoir changé de sexe...

Crédit vidéo : RMC Sport

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

lol, la bourde de RMC !
En 2011, les Neozelandais disaient deja avant la CdM qu'il etait le bienvenu chez eux. Il n'y avait aucune raison pour que ca se passe mal cette annee.

L'est vachement bonne Tana Umaga !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News