VIDEO. Mais comment l’Angleterre pourrait se passer de ce 3ème ligne pour le Mondial en France ? Comment ?
Tom Pearson a encore inscrit un essai de dingue ce week-end.
Tom Pearson sera certainement en lice pour le titre de meilleur joueur du championnat d'Angleterre à la fin de la saison. Regardez plutôt le phénomène !

Tom Curry, son jumeau Ben, Jack Willis, Sam Underhill, Ben Earl, Lewis Ludlam, Ted Hill… Dire que la relève en 3ème ligne aile est stratosphérique en Angleterre relève du doux euphémisme. Pour autant, on n'oublierait pas quelqu’un, là ? Sans parler des formidables travailleurs de l’ombre comme Will Evans, le nom de Tom Pearson vous dit-il quelque chose ? Si ce n’est pas le cas, il faudrait… Et c’est pour cela qu’on propose une séance de rattrapage à tous ceux qui ne regarderait pas plus loin que le bout de leur championnat. Lui, c’est donc ce flanker anglais de 23 ans, symbole même de la très belle saison (4èmes à 3 journées de la fin) que sont en train de réaliser les London Irish. Passé par l’académie de Cardiff, les Irlandais de Londres le rapatrient dans la capitale anglaise il y a 2 ans. Et quel bien leur en a pris !
6 NATIONS. Avec 20 plaquages et 1 essai en 50 minutes, le Toulousain Willis a fait parler la poudre face à l’Italie6 NATIONS. Avec 20 plaquages et 1 essai en 50 minutes, le Toulousain Willis a fait parler la poudre face à l’ItalieCette saison, après déjà une belle poignée de matchs l’an dernier, est celle de la définitive explosion ! En 11 titularisations en Premiership cette saison, le colosse (1m91 pour 114kg) a déjà inscrit 6 essais, la plupart du temps grâce à son punch assez incroyable pour le poste. Joueur très mobile et bon dans le jeu au sol, vous lui noterez une certaine ressemblance avec Jack Willis, même si le sujet de ce papier est davantage un joueur qui aime s’exprimer la gonfle entre les mains que ne l’est son aîné. Remuant et très fort dans les duels, ses courses tranchantes secouent les défenses du Premiership depuis le début de la saison tous les week-ends. Regardez plutôt !

Sous l’ère Eddie Jones, il a d’ailleurs déjà été participé à quelques rassemblements en sélection. Mais à l’instar d’un Alexandre Roumat chez nous, sa brillance en club ne semble pas pour autant le rapprocher d’une place sur une feuille de match en sélection. Du moins à l’heure actuelle. Car en vue du Mondial qui arrive dans moins de 6 mois, l’Angleterre de Steve Borthwick va très sérieusement songer à aligner ses meilleurs joueurs. Et cela pourrait commencer par ce Pearson, dément ces derniers mois. Rageur dans ses prises de balle, grand aficionado des courses tranchantes et dans les bons espaces, le "game changer" possède aussi quelques skills intéressants. Quand à son abattage en défense, indicateur forcément important pour son poste, notez que pour sa première titularisation chez les professionnels, le garçon claquait 25 plaquages. On pose ça là...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le défenseur qui plaque le leurre n'est pas des plus intelligent quand même, il ouvre une porte royal. Et le 13 qui reste dans la ligne de défense et qui ralentis le plaqueur est pas lion de l'écran.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News