VIDEO. Le Top 5 des pires défaites des clubs de Top 14 lors de la saison 2013-2014
Le Top 5 des pires défaites des clubs de Top 14 lors de la saison 2013-2014.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Découvre le Top 5 des pires défaites encaissées par des clubs de rugby du Top 14 lors de la saison 2013 - 2014, les cadors ne sont pas épargnés, au contraire.

1. Les Toulousains passent complètement à côté

Après une victoire énorme à Wembley contre les Saracens, les Toulousains avaient toutes les cartes en main pour disputer un quart de finale de H Cup à domicile. Mais ils ont bêtement gaspillé un joker en s’inclinant à domicile face à la plus faible des provinces irlandaises : le Connacht. Ayant abordé ce match un peu trop à la légère, les joueurs de Guy Novès n’ont pu éviter une défaite 14-16 dans un match où ils ont excessivement mal joué. Une contre-performance lourde de conséquences puisqu’elle les a obligés à se rendre à Thomond Park en quart de finale, où ils ont été concassés par le Munster (47-23)

2. Les Saracens écrasent l’ASM

L’ASM arrivait en demi-finale de la H Cup, en étant avec Toulon la seule équipe encore en lice pour réaliser le doublé Coupe d’Europe – Top 14. Déjà malmenés sur leur pelouse face aux Leicester Tigers, les joueurs de Vern Cotter ont démarré la rencontre de la pire des manières avant de se faire corriger en seconde mi-temps pour au final encaisser une très lourde défaite : 46-06. Les Saracens, qui avaient eu du mal à dominer l’Ulster pourtant réduit à 14 dès le début de la rencontre en quart de finale, se sont régalés face à des pauvres clermontois submergés par l’intensité des Anglais et de Jacques Burger notamment, auteur de 27 plaquages.

3. Marcel-Michelin perd son invincibilité

Éliminés de la H Cup, les Jaunards pouvaient encore compter sur le Top 14 pour se refaire la cerise. Mais le Castres Olympique, champion de France 2013 ne l’entendait pas de cette oreille. Décidemment pas en forme en cette fin de saison, les Clermontois ont cédé en barrage face à la vaillance castraise. Une première à Marcel Michelin après 77 matches sans connaître la défaite, l’ASM a chuté 16-22. Une contre-performance majuscule des Auvergnats qui ont complètement manqué leur fin de saison.

4. La défaite de Montpellier contre Castres en demi-finale du Top 14

Après avoir terminé la saison en trombe, le MHR parvenait à se qualifier d’office pour les demi-finales du Top 14 et attendait Castres de pied ferme. Dans un match où Mamuka Gorgodze aura été catastrophique, les deux équipes ne purent se départager au cours du temps règlementaire. Alors qu’il ne restait que cinq minutes à jouer dans la prolongation et que le MHR était mené 19-22, Fabien Galthié ordonnait à François Trinh-Duc de taper en touche plutôt que de tenter la pénalité pensant que son équipe serait perdante si le score final était de 22 partout. Le technicien qui ne connaissait visiblement pas bien le règlement a précipité la chute de son équipe, qui aurait pu s’offrir une séance de tirs au but en cas d’égalité. Dommage…

5. Le RC Toulon et sa bête noire

Le RCT a connu une année historique, remportant le doublé H Cup – Top 14. Mais il y a une équipe qui pourra se vanter d’avoir dominé les doubles champions d’Europe en titre à chaque fois qu’elle les a affrontés : le FC Grenoble. Les joueurs de Fabrice Landreau ont même réussi à faire sérieusement douter les Toulonnais, lorsqu’ils sont venus les battre à Mayol lors de la seizième journée du Top 14. Alors que le RCT n’était pas dans une très bonne passe, il s’apprêtait à s’imposer timidement et à se relancer au classement. Mais une fois n’est pas coutume, une mauvaise tentative de sautée de Sir Jonny Wilkinson en fin de match offrait un essai de 80 mètres à l’ailier Ratu Ratini pour une victoire finale étriquée 21-22. A ce moment-là, peu auraient pronostiqué le doublé toulonnais, Bernard Laporte était même pressenti pour quitter le club. Au final, c’est peut-être cette défaite qui a permis aux joueurs du RCT de remettre tout à plat et de finir par tout emporter sur leur passage.

Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère)
Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère)
Cet article est rédigé par Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère), un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Souvenirs souvenirs

@ M73 : complêtement d'accord j'ai d'ailleurs hésité à le dire. La défaite au Michelin est loin d'être la pire surtout que les supporters l'attendait, elle nous pendait au nez...le CO a fait son match et ils l'ont gagné. Point. C'était pas une rouste, c'était pas volé, c'était une défaite cla

mis à part le carton + essais de pénalité pour James qui me parait sévère tu peux pas dire que clermont pouvait gagner le match ils ont subis à chaque impact dès que ça jouait au large ils se faisaient débordés donc comment tu peux gagné dans ces conditions? après tu dis deux en-avant sur les essais des Saracens pour moi il n'y en a qu'un potentiel sur la passe pour Ashton et encore la difference etait faite! l'essais de Clermont est refusé à juste titre donc voilà ils ont rien fait pour gagné.

@ Arnodu21490

Tu oublie l'impact psychologique. On est en demi-finale de HCup, l'arbitre fait plusieurs énormes anomalies, qui comme par hasard, avantagent toujours la même équipe... Comment veut tu que l'équipe se motive et joue à fond ?

Deux essais avec en-avant validés + un de pénalité totalement fumé, celui refusé pour les clermontois alors qu'il aurait certainement été validé pour les Saracens, le jaune de James, les multiples placages hauts de Burger, les fautes non sanctionnés dans les rucks, l'énorme mauvais geste de Ashton sur Debaty...

Les Clermontois ont ensuite totalement lâché le match, ils ont compris que les Saracens DEVAIT gagner.

La presse Britannique elle-même l'a reconnu, et ce n'est pas la première fois (ni la dernière...) que le sieur Owens se conduit de cette façon.

un essai accordé avec en-avent, le jaune de brock James + essai de pénalité imaginaire etc etc...
non clairement ce jour là, Owens a fait un match à sens unique.

@Russia forever:
je veux bien que l'arbitre peut faire pencher la balance mais quand tu perds 46-06 y a pas que l'arbitre!

Celle qui fout le plus les boules est la défaite de l'ASM face aux Saracens :/
Quand à la perte de l'invicibilité à Michelin, ça reste surement la plus belle victoire des Castrais.

Pour le Stade, les plus "marquantes" pour le mental devaient être celles contre Montpellier : la bulle et celle à domicile... Sans compter le peu de victoires à l'extérieur.
Bien sûr, celle contre le Munster a fait mal, mais en phase finale, si on se rate, c'est la foudre.

Sévère pour l'ASM d'avoir mis le match contre les Saracens... Que faire contre un arbitrage pareil ?

Pour ceux qui me traitent de chauvin, allez donc voir la presse britannique après ce match, même eux le disent.

  • Popaul
    487 points
  • il y a 6 ans

Sans trop de chauvinisme (mais un peu quand même), c'est vraiment trop souvent le "raté de l'adversaire" au lieu de la "😜erformance castraise" !
Sinon il est vrai que tout le monde a subi de gros revers cette saison, mais peut-on se plaindre de tant de rebondissements qui nous ont tenus en haleine jusqu'au 1er juin ? Comme quoi y'a pas de secrets, une bonne claque, ça réveille 😉

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 6 ans

Certaines défaites permettent parfois de très belles victoires, et des plus importantes.
En tant que toulonnais, puis-je penser, naïvement ou non, que la défaite à domicile face à Grenoble, hormis l'affaire Laporte, a amené les joueurs à comprendre qu'une victoire n'est jamais acquise, et qu'un match ne se joue surtout pas avant de rentrer sur le terrain.

  • m73
    10463 points
  • il y a 6 ans

Parler de contre performance de l'ASM à domicile je trouves ça abusé, c'est plutôt les Castrais qui ont complètement étouffés le bloc Auvergnat ce jour là. Il y a un moment il faut rendre à César ce qui appartiens à César sinon je ne vois pas en quoi 77 matchs auparavant des 20 ènes d'équipes s'y serait cassés les dents et pas Castres!

Alors certes l'ASM était un peu moins bien sur la fin de saison c'est indéniable mais en face les mecs ont fait leur match hein!!!

Dur pour le Stade Toulousain oui, dur pour les supporter aussi .. parce que sur le papier c'est une machine de guerre ...mais sur le terrain parfois la machine est en panne !
on verra pour la saison à venir ..

L'article douloureux. J'imagine les joueurs de ces clubs à la sortie du vestiaire. Entraînement de reprise, ils en chient un max et se disent :
"Tiens, si je me lisais un article sur le rugbynistere..."
Et là... Petit rappel direct dans ta face au cas où tu aurais oublié que tu as fait un non match en phase finale de coupe d'Europe ou alors qu'une équipe avait plus faim que toi alors que tu jouais devant ton public...
Tu n'as plus qu'à pleurer parce que tes muscles te tiraillent de partout et que ce n'est pas aujourd'hui qu'on va te lâcher la grappe avec ce match de merde que tu as tenté d'effacer de ta mémoire. Un long travail d'oubli à grand coup de verre de rosé, lorsque seul devant ton barbecue, tu n'arrivais pas à faire cuire ta viande correctement..
Courage les gars 😉

Par contre pour le BO c'est vrai... 😉

Dur pour le RCT cette saison...ah non ! 🙂

Dur pour le Stade Toulousain cette saison...

Dur pour l'ASM cette saison...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Vidéos
News
News
News
News
News