VIDEO : la magie de Danny Cipriani continue avec une sublime passe aveugle pour l'essai !
Danny Cipriani et sa magie.
Danny Cipriani, c'est un peu comme Sofiane Guitoune en France : le meilleur joueur de son pays, mais pas sélectionné en équipe nationale.

Il n'y a pas qu'en France que le poste de n°10 pose problème. En Angleterre, le débat existe également. Pourtant, le XV de la Rose est souvent cité comme exemple en la matière : Stuart Lancaster, puis Eddie Jones, ont su installer un jeune duo composé d'Owen Farrell (70 sélections aujourd'hui, la première en 2012) et de George Ford (55 sélections, la première en 2014). Au début de son mandat, Jones a même choisi de les associer, déplaçant Farrell au poste de 1er centre. Avant que le joueur des Saracens n'hérite du n°10 (et du capitanat), Ford glissant sur le banc.

Mais alors, où est le problème ? Nul doute que de nombreux sélectionneurs aimeraient pouvoir compter sur deux joueurs de cette trempe. Seulement, il y a un troisième homme : Danny Cipriani. Débarrassé de ses problèmes extra-sportifs, l'ouvreur n'en finit plus d'enchaîner les belles performances. Sale, les Wasps, et maintenant Gloucester : Cips n'a jamais eu autant la cote auprès des supporters, mais continue d'être boudé par les sélectionneurs.

Jones lui a donné sa chance l'été dernier, en Afrique du Sud, pour la seule victoire anglaise au pays des Springboks. Mais depuis, les porters du XV de la Rose se sont refermées. 

VIDEO. Angleterre : le duo Cipriani - May régale pour le superbe essai face aux SpringboksOn peut voir, dans le cas Cipriani, la volonté du staff anglais à maintenir sa confiance à un groupe réduit de joueurs, quels que soient les résultats. Un exemple de ce côté de la Manche, la France ayant pour habitude de changer de 10 comme de chemise. Nul doute que dans l'Hexagone, Cipriani aurait déjà été testé... avant d'être éjecté dès le premier match raté.

Mais la politique de l'homme en forme donne raison aux John Michael Head Coach locaux : Danny Cipriani est actuellement le meilleur ouvreur du pays, et l'a une nouvelle fois prouvé avec une passe à l'aveugle ce week-end, avec les Cherry & White qu'il mène tout droit vers les demi-finales.

Crédit vidéo : Twitter BT Sport

Que peut-il faire de plus pour composter son billet pour le Japon ? Sûrement qu'une place sur le banc ne serait pas forcément imméritée !

VIDÉO. Premiership - Danny Cipriani a illuminé le Kingsholm Stadium d'une passe

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    97440 points
  • il y a 6 mois

étant donné qu'on y voit rien je vous crois sur parole

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 6 mois
@ced

Faut pas faire confiance aussi facilement : la présentation du truc est une grosse arnaque, en fait le Cipriani fait une passe tout ce qu'il y a de plus normale, en regardant bien son coéquipier, puis il tourne la tête de l'autre côté, parce qu'il trouve que son copain est moche ou qu'il veut faire coucou à sa sœur en tribune.

  • ced
    97440 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

d'accord, d'ailleurs on est même pas sur que ce soit Cipriani en fait

Qu'est-ce qu'il attend Mourad ?

Difficile à dire sur cette vidéo, on aimerait bien un ralenti.

Je regarde pas beaucoup le Potes à Goze aux étranges lucarnes, donc suis pas trop blasé par la surabondance de gestes superbes et de passes magnifiques qu'on y voit tous les véquendes et pourtant le "sublime" de la passe de Cipriani m'échappe un peu.

@lelinzhou

Oui c'est certain que cette seule vidéo est un peu courte pour voir son talent comme une évidence. Mais que ce soit à Sale, aux Wasps ou à Gloucester, Cipriani est vraiment énorme depuis qu'il a arrêté de faire son "Gavin Henson anglais". Ce n'est pas un hasard si pour la première fois depuis des années, Gloucester est qualifié pour les demi finales du championnat.

Il est très fort et il mériterait mais comme le dit Clint Eastwood dans Impitoyable, "le mérite n'a rien à voir là-dedans". E.Jones a son équipe en tête, il a décidé de faire de Farrell son capitaine et après des tâtonnements stratégiques, il a conclu que la meilleure combinaison c'était Farell en 10 pour associer un centre perforant en 12 (Teo ou Tuilagi) et un centre joueur en 13 (Slade ou Joseph).
Cipriani pourrait prendre place sur le banc à la place de Ford, mais ce dernier a plutôt toujours assuré et ses entrées sont souvent convaincantes, en témoigne le coup de boost qu'il a donné aux anglais contre l'Ecosse le mois dernier. Je pense personnellement néanmoins que Cipriani serait encore plus impactant que Ford, surtout avec sa polyvalence 10/15.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News