VIDEO. L'excellent reportage de Stade 2 sur les Springboks de 1995. Dopage ou coïncidence ?
Un reportage de Stade 2 s'intéresse au destin tragique des Springboks de 1995.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le magazine Stade 2 s'est intéressé aux destins des Springboks champions du monde en 1995. Un mort et plusieurs paralysés réveillent les soupçons de dopage.
1995. L'Afrique du Sud est sacrée championne du monde de rugby à domicile. Tout le monde connait cette belle histoire qui dépasse le simple cadre du sport, et qui a été transposée au cinéma par Clint Eastwood dans Invictus. Mais derrière le symbole de la réconciliation post-Apartheid, se cache peut-être une autre histoire, bien plus sombre.

Le succès des Springboks en 1995 a toujours été controversé, et a généré des théories du complot en tout genre : des rumeurs de corruption autour de la demi-finale remportée face la France (on se rappellera des 3 essais français refusés, et de la montre en or offerte à Derek Bevan par la SARU après le match) en passant par celles évoquant un empoisonnement alimentaire des All-Blacks à la veille de la finale. Mais 19 ans après l'évènement, c'est désormais le spectre du dopage qui plane au dessus de la victoire des coéquipiers de François Pienaar.

Les journalistes de Stade 2 Nicolas Geay et Mathias Barrois ont en effet décidé de s'intéresser au destin tragique de plusieurs des héros de cette époque. Ainsi, l'ancien troisième ligne Ruben Kruger est décédé en 2010 d'une tumeur au cerveau, à seulement 39 ans. Joost van der Westuizen, le légendaire demi de mêlée aujourd'hui âgé de 43 ans, annonçait être atteint de la maladie de Charcot un an plus tard. Une maladie rare dont est également victime Tinus Linee, qui a porté le maillot des Boks dans les années 1990. Enfin André Venter, international à 6 reprises entre 1996 et 2001, est lui touché par une myélite transverse, une « inflammation de la moelle épinière qui touche une personne sur un million ».

Des maladies rares qui éveillent bien évidemment le soupçon du dopage. Si les principaux concernés nient avoir pris autre chose que des « vitamines » (dont certaines pouvant aider à masquer la prise d'EPO, comme la B12), la réalité du dopage en Afrique du Sud (et peut-être dans le rugby en général) n'est pas remise en cause par tous les intervenants du reportage. Le coach de la province de Super Rugby des Lions, Johan Ackermann, reconnaît notamment que les jeunes joueurs sont parfois poussés à utiliser des produits pour tenter d'atteindre le monde professionnel.

Pour l'un des deux auteurs de l'enquête, Nicolas Geay, le dopage ne fait aucun doute. Dans Sud-Ouest, il regrette d'ailleurs qu'aucun des anciens Springboks ne passe aux aveux :

« Quand Pienaar nous dit que les vitamines ont été interdites par la suite, on sait que ce n'est pas exactement ça, puisque la B12 n'a pas été interdite (…) On se demande pourquoi il ne veulent pas le dire. On se dit qu'une ancienne star, dans un fauteuil, si jeune, pourrait prendre la parole, servir d'exemple, mais force est de constater que l'Omerta existe aussi et peut-être plus encore dans le rugby quand dans le cyclisme ou le football . Un procureur italien qui a travaillé sur le dopage dans le football m'a expliqué qu'il n'avait jamais obtenu le moindre aveu, malgré 70 morts de maladies suspectes... »

Vous pouvez visionner le documentaire sur le site de France Télévision, en cliquant sur la vignette ci-dessous.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pyro
    634 points
  • il y a 6 ans

En effet, André Venter compte 66 sélections avec les Boks

  • Harry
  • il y a 6 ans

@Lourdot: tu es vraiment plus que lourd ! Parles si tu veux de prédisposition génétique et encore il peut y avoir aussi les habitudes alimentaires,les modes de vie, le climat etc mais la consangunité c'est tout autre chose !! ...sinon d'après ta démonstration tous les jaunes non métissés sont consanguins, pareil pour les noirs et les jaunes et même au delà tous les humains ! Oui les scandinaves ont souvent les cheveux blonds mais les africains ont eux toujours les cheveux crépus , et les chinois les cheveux raides tu en tires quelles conclusions ?

  • bia50
    1518 points
  • il y a 6 ans

Etant trop jeune en 95, je connais leur histoire que par le film Invictus et quelques articles mais il est vrai que le reportage a un peu cassé l'idée que je m'étais fait de cette équipe!

Consanguinité est peut-être un peu fort et peut-être un peu péjoratif mais dans le cas de l'apartheid, on a voulu préserver le patrimoine génétique des ancêtres d'où une forme de consanguinité.

Du fait de ce repli, il y'a une hérédité qui est assez proche.

C'est assez reconnu qu'un manque de métissage dans une population (surtout dans le même environnement) entraîne une fréquence plus importante de certaines maladies génétiques. Les problèmes rénaux de Jonah Lomu touchent plus fréquemment les personnes originaires des Tongas, certaines tribus Africaines sont très touchées par la drépanocytose (ce qui leur permet d'être résistantes au palu)...

A l'inverse, ce manque de métissage peut amener certaines caractéristiques qui ne sont pas des maladies :
- forte représentation de blonds en Scandinavie.
- Gabarits imposants dans les iles pacifiques.
- Forte représentation de roux en Irlande ou en Ecosse.

Personnellement, je miserai plus sur des facteurs héréditaires dans le cas des maladies développées par les Springboks. Les cyclistes (et d'autres sportifs) se sont longtemps chargé à l'EPO et n'ont pas développé ce type de pathologie mais plutôt des maladies liées directement aux effets secondaires (AVC, ruptures d'anévrisme, problèmes cardiaques...)





  • Harry
  • il y a 6 ans

@Lourtot: tu confonds juste consanguinité et hérédité génétique !!

Ce qu'il faut aussi souligner, dans le fait que plusieurs Springboks de l'époque soient touchés par des maladies rares, c'est le rôle joué dans la politique d'apartheid.

En effet, depuis le départ d'une grande partie des Sud-Africains d'origine britannique à la fin du XIXème siècle, après la guerre des Boers, les Afrikaners se sont retrouvés isolés (du fait qu'ils ne voulaient pas se mélanger aux noirs). Les Afrikaners sont les descendants de quelques familles d'origine Allemande, Hollandaise ou de Huguenots Français.

Leur population est restée assez faible et l'apartheid a fait qu'ils se sont surtout mariés entre-eux, sans réel mélange avec d'autres populations. Ceci a donné une forme de consanguinité et donc des prédispositions génétiques à certaines maladies ce qui fait que leur fréquence est plus importante que dans d'autres populations plus métissées.

C'est cette absence de métissage participe aussi au fait que la population Afrikaner compte de nombreux hommes que l'on peut qualifier de "force de la nature" qui ont fait le bonheur des Springboks, du Top14 et de Mourad Boudjellal

Le dopage existe dans le rugby depuis déjà un moment. Dire que ces joueurs ce sont dopés je ne le ferais pas car je ne suis pas médecin ni n'est vécue leur vie. Cela fait de la peine c'est sur, mais c'est ainsi et je n'en déduis rien.
C'est à cette époque là que les joueurs de l'hémisphère Sud ont amenés la prise de créatine et d'EPO dans le monde du rugby.
Je pense comme beaucoup d'entre vous qu'il faut parler du dopage dans les écoles de rugby, mais également dans les centres de formation, copiés sur ceux du foot (on vie entre soit sans rien voir ni vivre d'autre chose que le rugby) ce qui n'est pas terrible pour la formation "de l'homme".
Il faut une politique de prévention constante pour éviter les dérives connues dans certains sports.

Quant à Lomu, il s'agit d'une maladie génétique dont plusieurs membres de sa famille sont atteint et dont son cousin est décédé. C'est un phénomène connu par les médecins chez les Tongiens, Samoans et Fidjiens dont une des origines possible pourrait être des filiations consanguines (pas avéré).

Il n'empêche que VdW m'a fait rêver, que je garde le souvenir d'un superbe joueur.
Si sa maladie est du au dopage cela le concerne et il en paye le prix aujourd'hui. Mais je ne pense pas que la maladie de Charcot s'attrape en se dopant avec les mêmes produits que tant d'autres, qui n'ont jamais eues cette maladie.

  • Harry
  • il y a 6 ans

La prudence s'impose quand même...je lis que la maladie de Charcot dont est atteint JVDW a été mise en évidence en 1850 ...elle est cet certes très rare et heureusement mais je doute qu'en 1850 on parlât de dopage sophistiqué pour l'expliquer

  • Naif
  • il y a 6 ans

Je suis peut être naïf, mais j'ai toujours trouvé très suspect les mensurations et surtout les évolutions des joueurs de rugby de l'hémisphère sud. Ce reportage est très émouvant car il montre la déchéance de joueurs que nous avons beaucoup admiré.
Si le prix à payer pour de tels exploits est la déchéance des hommes que nous a montré ce reportage, j'espère que les joueurs français n'ont pas eu recours à de telles pratiques. Mais je suis assez circonspect quand je vois l'évolution rapide de certains joueurs du Top 14.

  • Kad Deb
    29993 points
  • il y a 6 ans

Il faut être juste et réaliste : le dopage n'est pas l'exclusivité des Sud-Afs de 95. Il ne faut pas non plus être aveugle et amnésique : dans les années 1990, pour revenir au plus haut niveau rapidement et gagner leur CdM, les Boks ont utilisé toutes sortes d'expédients. La moitié de l'équipe était "asthmatique" et aspirait de la ventoline pendant les mi-temps voire les arrêts de jeu des matches et des "vitamines" par piqûre "à l'insu de leur plein gré". Depuis l'affaire Virenque, tout le monde sait ce que ça signifie...

Les maladies graves et rares qui frappent certains anciens joueurs sud-afs de cette époque ne peuvent que susciter des interrogations. Les Blacks ou les Français qui ont joué contre les Boks en 95 ne présentent pas de telles pathologies. S'agit-il seulement d'une horrible malchance ?

prévoir un deuxième round J-P Elizalde vs Serge Simon

Perso' j'ai trouvé ce reportage super émouvant ! Ça faisait de la peine de voir tous ces grands joueurs dans un sale état comme ils le sont...

  • Jean-Philippe Socrate
  • il y a 6 ans

N'oublions pas qu'on se dopait déjà dans les années 1970 et même avant: l'expression saler la soupe ne date pas d'hier. La professionnalisation des joueurs n'a pas inventé le dopage.

Je remarque une chose avec le dopage c'est qu'on devine plus qu'on sait qu'il existe. Tant qu'on n'aura pas de preuves formelles, l'obscurité et l'hypocrisie continueront de régner.

A l'époque des articles disaient que Joost travaillait avec un spécialiste oculaire pour élargir son champ de vision (mieux voir sur les côtés) afin de mieux distribuer le jeu.
Cela ne veut pas dire qu'il était dopé. Mais que les Boks étaient sensibilisés à l'amélioration des capacités natives, de manière davantage poussée que par des simples footings.

Paupiete,
Il aurait été diagnostiqué à l'âge de vingt ans, donc je ne vois pas où je dis n'importe quoi.
Derrière ça effectivement il le cache, mais ça n'empêche pas de pouvoir se poser des questions; je n'affirme pas qu'il ait avalé des saloperies (consciemment ou non), je dis simplement que cela est tout à fait possible quand tu sais que ce dopage commence très jeune et quand tu te rappelles quel extraterrestre il était, déjà à ses 20 ans !

Encore une fois je ne détient aucune vérité, mais il faut quand même avoir du recule sur notre passion, car la question du dopage se pose, plus que jamais.

Attention à ne pas aller trop vite, déjà on stigmatise le professionnalisme alors que je pense sincérement que c'était bien pire du temps de l'amateurisme.
Je ne suis pas scientifique, mais pour moi il faudrait d'abord savoir si de tels produits peuvent induire de telles maladies non?
Pour Joost il a été un joueur incroyable, et je suis ptet naïf mais je pense qu'au rugby le dopage n'est pas si utile que ça et qu'il n'apporte pas la technique inhérente à une bonne réussite et surtout qui est l'apanage de joueurs ayant marqué ce sport

Une autre hypothèse avait été amené, qui peut aussi expliqué la survenue de telles maladies sur les sud-afs uniquement : l'utilisation de pesticides sur les pelouses... Maintenant, faudrait voir si les jardiniers souffrent aussi de telles maladies auquel cas cette hypothèse pourrait prendre du poids.

Ou alors je suis naïf ?

bon on peut tout lire mais il faut rester un minimum mesuré sans sortir des saucisses

d'abord prendre 10kg en 3 mois c'est tout à fait possible et sans forcément prendre quoi que ce soit j'en suis la preuve en changeant de sport tout simplement, du basket au rugby, où les contraintes d'entrainement font que de 2 jambes tu te retrouves avec des poteaux, que la musculature du dos des bras et des cervicales évolue très vite

ensuite la creatine n'a jamais favorisé la prise de masse mais la récupération, il aurait été reconnu par contre que c'était très moyen pour les reins

enfin si il ne faut evidemment pas se leurrer ou se cacher les choses, à l'époque le rugby n'était pas pro et il n'y avait pas le suivi actuel qui est particulièrement poussé

en ce qui concerne les compléments... ça devient plus compliqué
doit on interdire tout médicaments quel qu'il soit? parce que le problème est là ! la limite est difficile à définir
il y a une liste établie mais bon ! les pires bandits pour moi dans ce cas sont les labos pharmaceutiques qui ont exprès une communication douteuse


  • l.titou
  • il y a 6 ans

Ou cette bonne grosse theorie du complot... C'est pratique car ca permet de faire croire qu'il n'y a plus de dopage...
On remarque au passage le propagande Hoolywoodienne.

Bonjour, André Venter, je crois me souvenir de l'avoir vu pas mal de fois, cela me surprendrait qu'il n'ait que 6 sélections, non? (peut-être une confusion avec AJ Venter?)

Il fut un temps où le Rugby produisait de "vilains vieux" malheureusement, j'ai peur que d'ici quelques décennies, mm cela se perde ! Quelle folie d'imaginer que nombre de mecs que l'on "bade" aujourd'hui ne pourront transmettre le flambeau aux "générations futures" parce que partis trop tôt !!!! La question qu'il convient de se poser c'est : La faute à qui, la faute à quoi ??? C'est un système dans sa globalité qu'il faut remettre en cause. A commencer par nous autres, spectateurs passionnés qui sommes toujours en demande de plus, toujours plus ! Est-il décent de réclamer des performances en terme de tps de jeu + vitesse + puissance + spectacle toujours + élevées ? Le professionnalisme avec la préparation qui en découle à grandement fait évoluer tous ces paramètres bien sur. Oui mais voilà, il est maintenant installé depuis 20 ans et toutes les stats ne cessent de grimper selon la mm courbe ! Les arbres aussi robustes soient-ils, ne grimpent pas jusqu'au ciel ! Impossible physiologiquement que les hommes continuent à évoluer sur le mm tempo une fois évacué le "Rugby cassoulet" sans apport extérieur ! Je pense malheureusement que la prise de "compléments" (je parle de compléments mettez-y ce que vous voulez dedans !) s'est, si ce n'est généralisée , a minima extrêmement développée depuis vingt ans ! Il y a concomitance entre essor des prises médicamenteuses et explosion des audiences TV, entrées dans les Stades, argent qui coule à flots ect...A trop vouloir faire du Rugby un "sport-spectacle" on retrouve les dérives ET du sport Et du spectacle !!! Dommage parce qu'à trop vouloir s'engager sur cette voie, on se coupe quelque peu des racines de notre sport et le "grand arbre robuste" sans racine finit toujours par tomber !

Dans le sport professionnel de haut niveau je pense que tous les sports sont touchés, il y a tellement d'enjeus financiers et d'argent à gagner pour les sportifs. Le rugby est également concerné malheureusement, certains joueurs se transforment rapidement physiquement et je pense que ce n'est pas uniquement le fruit de la salle de musculation.

  • MILIOUZ
    10854 points
  • il y a 6 ans

Il va falloir se faire une raison, le rugby est le sport le plus impregné de dopage, en france itou.

Les gabarits terrifiants, la& course continuelle à l'armement ...

Il n'est pas normal que de tel golgoths courent de la sorte...

  • Arpian
    4235 points
  • il y a 6 ans

Ca me fait mal d'entendre des choses comme ça quand je pense à des types comme Benazzi qui se sont battus pour rien.

@ Marc lièvre pas besoin d'être médecin, suffit d'en apprendre un peu plus sur cette personne avant de dire n'importe quoi pour savoir qu'il était malade depuis très jeune, qu'il a caché cette maladie au grand public durant sa carrière, seul lui, sa famille et son staff étaient au courant. C'est également cela qui explique ses longues absences des terrains. C'est une maladie génétique.



Terriblement émouvant et dramatique!! Voir tous ces grands joueurs dans un tel état secoue!!
Je ne crois pas aux pesticides, ça me semble vraiment gros, car dans ce cas, les Boks n'auraient pas été les seuls touchés. La violence des chocs peut être une explication, mais pareil, d'autres joueurs que les Boks seraient touchés; et le rugby produisait moins de chocs violents il y a 20 ans. Le fait est qu'il est mathématiquement quasi impossible d'avoir autant de maladies aussi graves et rares, sur un échantillon de population aussi faible (les Springboks des années 90). Reste le dopage ou l'empoisonnement à l'insu des joueurs.
Ce qui m'inquiète, c'est le gabarit des joueurs actuels, particulièrement chez les jeunes joueurs, qui prennent de la masse à une vitesse folle. Et cette course au gabarit n'est plus l'apanage des sud-afs, cela touche tout le monde maintenant. Je crains que dans 10 ans, on voit des sportifs actuels ou récemment retraités développer des saloperies sévères.

A moins d'avoir été médecin de Lomu, il n'est quand même pas aisé de certifier que ce qui le touche aujourd'hui n'est pas la résultante d'une prise de produits dopants car les stéroïdes, par exemple, sont apparemment très toxiques pour le système rénal.

Lorsque l'on apprend que cette prise intervient parfois très tôt dans la vie de ces athlètes, à 15 ou 16 ans ou peut-être encore plus tôt, doit-on être étonné de ces maladies rares déclarées par les boks.

Concernant Lomu, j'ai toujours été très très circonspect après avoir appris quelle était sa maladie, surtout lorsque l'on repense à ce qu'il était capable de faire sur un terrain, à quel point il était capable d'effrayer ses adversaires par sa puissance et sa vélocité, inhumaines. Et tout cela en étant déjà malade.

J'ai le plus profond respect pour le bonhomme, surtout après avoir vu le superbe documentaire réalisé sur cette légende du rugby et cet homme admirable, mais je m’interroge, impossible de ne pas le faire, pour lui et pour notre sport.

Ai-je envie de louer des surhomme juste pour mon bon plaisir , quitte à ce que ceux-ci finissent par mourir à 40 ans les yeux dans le vide, sans me demander s'il n'y a pas quelque chose qui cloche ?

Non, mille fois non, surtout après ce type de reportage.

Il est temps que l'on prenne ce problème très au sérieux.

Le rugby à 15 suit la même pente que le rugby à 13 (aller voir le nombre de scandale lié au dopage en Australie en NRL), ou que le football américain...

sans un arbitrage maison, les boks auraient perdu la demi finale contre des français propres comme des sous neuf?..allons allons....

On ne peut pas dire que Stade 2 soit une émission particulièrement émouvante d'habitude, mais là, voir VdW dans cet état, c'était très, très remuant.

La créatine devrait être interdite, tout comme les compléments bidule machin chouette, car on va tout droit dans le mur avec cette course à l'armement. Pourquoi encourager les jeunes de 16 ou 17 ans à augmenter plus que de raison leur masse musculaire, et ce par tous les moyens alors que le rugby est un sport qui se joue avec un ballon et qu'il faut se servir de sa caboche? Veut-on voir des monstres asthmatiques ayant une espérance de vie d'à peine 50 ans sur les terrains? Les questions de santé publique ne sont vraiment, mais vraiment pas à prendre à la légère. Par ailleurs, ce mot "vitamine" me hérisse littéralement le poil quand il est employé avec une pudeur feinte pour parler délibérément de dopage. Malheureusement, les enjeux financiers sont tels que certaines dérives surviennent et que les valeurs se perdent de plus en plus.

  • FDB
    13625 points
  • il y a 6 ans

Comme on dit : à montrer dans toutes les écoles de rugby. Ca fait parti de l'apprentissage aussi.
Le dopage est dangereux ! Il n'apporte rien de bon.

  • lap78
    165 points
  • il y a 6 ans

@tomatoketchup, prendre 10 kg en 4 m c'est impossible. meme en prenant de la creatine. il n'y a qu'un seul moyen de le faire et c'est en se dopant. c'est aussi simple que cela.

a tous, vous attendiez a quoi honnetement. on a l'impression que l'on decouvre le dopage dans le rugby. a la derniere cdm. 2 ou 3 joueurs ont ete controler positif, mais tiens bizzarre pas dans les grandes nations, mais des nations elimine au premier tour. comme c'est bizzarre.

@Ppapm
Heureusement que tu précises que c'est de l'humour... pas sûr que ça passe devant en face d'un Tongien 😉

  • ppapm
    3867 points
  • il y a 6 ans

ce que tu appelles "😜rédispositions à ce genre de maladies" on appelle ça être consanguins aussi... (humour hein)

quand j'ai vu le film invictus j'ai revè c'est une belle histoire du rugby alors la veritè si on doit la dire pour cette coupe du monde il faut la dire pour toutes les competitons !!!

@TomatoKetchup
Non, la maladie de Lomu est génétique. J'ai un pote Tongien (pilier de 1m87 130 kgs😊) et je crois qu'il avait des problèmes similaires dans sa famille. Il me semble que ces populations ont des prédispositions à ce genre de maladie.

La maladie de Lomu n'a rien à voir, elle était là avant même sa montée au sommet du rugby mondial, il a joué avec sa maladie quasiment toute sa carrière.

Quand au reportage de France 2, je le trouve émouvant mais excellent je ne sais pas : le journaliste semble avoir décidé de faire un raccourci sans preuves : le dopage. Ils sont des milliers de sportifs à avoir pris des mélange avec de l'EPO pourquoi seuls les joueurs sud africains de rugby à XV seraient touchés?

Soit c'est un sacré coïncidence, soit il y a autre chose que le dopage. Des pots belges, beaucoup de sportifs de tous les sports en ont pris sans pour autant finir dans un fauteuil à 40 ans.

Les problèmes de santé de Lomu sont-ils lié aux mêmes causes? Je pense que TOUT les pays ont été, et sont encore touché par le dopage actuellement , la France y compris. La prise de créatine permis dans les pays anglo-saxons mais pas dans l'hexagone est trés répandue, Halfpenny a connu une prise de poids de 10 kg, 4 m après ses début chez les Blues de Cardiff, les Savea, North et autre Folau sont incroyablement rapide malgré leurs poids dépassant largement les 100 kg. Durant la prolonguation de Stade 2, des témoignages requis par les journalistes attesterait de prise de "complément alimentaire" par l'équipe de France dans les années 2000, bref notre sport est loin d'être propre et c'est une tragédie de voir ce que sont devenue les hommes ayant marqué l'histoire de leur pays et de notre sport.

  • Harry
  • il y a 6 ans

Espérons aussi que les auteurs du reportage ont bien et clairement informé les malades qu'ils ont essayé de faire parler ainsi que leurs entourages (de JVDW notamment) de l'objet précis de leur visite et du sujet exact de leur reportage, sinon abuser ainsi des personnes vulnérables serait encore plus grave que le sujet traité lui-même et ça risquerait de faire de grosses vagues....

@Bitch
Si ce n'était que de la créatine à la limite ça ne me dérangerait pas trop. La créatine n'améliore pas vraiment les performances sportives mais permet de faciliter la musculation. Ce n'est même pas le stéroïde le plus utilisé je crois. Non, le vrai problème vient de méthodes beaucoup plus invasives et dangereuses (epo, auto-transfusions, xénon etc.).

@Bastoune
Il me semble que Pantani est mort à 34 ans d'une overdose de cocaïne. Il était particulièrement chargé, ça c'est sûr, mais il me semble que tes infos sont erronées 😉

c'est à croire que tous les sports sont plus ou moins touchés, sauf le curling peut-être! 🙂
De toute façon, on sait qu'il existe des règlements différents entre l'hémisphère Sud et Nord quant aux produits autorisés ou non.

  • ced
    100387 points
  • il y a 6 ans

j'ai toujours dénoncé le dopage, surtout chez les Boks (mais pas qu'eux), le problème c'est que quand on parle on nous dit : "meuh non" "c'est pas grave, faut du contact" "ils sont malades mais c'est pas ça" etc etc ...
je pense même que les journalistes se feront pourrir par certains.
je regrette comme beaucoup que les joueurs ne passent pas aux aveux et si ils le font j'espère ne pas entendre "bé quoi ? c'est pas grave" !
non juste des morts précoces.

LouRugby + 1, tout est dit !

Entre l'arbitrage de la demi-finale contre la France, la gastro-entérite des blacks en finale et les soupçons de dopage, mieux vaut ne pas trop s'attarder sur cette "victoire" des afrkaners...

avant de parler d'omerta, 2 questions, à répondre avec humanité :

- les sportifs comprennent ils ce qu'ils prennent ou sont ils manipulés?

- si vous deviez mourir à 40 ans d'une maladie horrible, voudriez vous laisser comme image à vos enfants votre femme et vos fans celle d'un champion qui a eu le malheur de choper un truc rare par hasard, ou celle d'un gars qui a triché et donc usurpé son palmarès et entre guillemés "reçu une punition divine/un effet secondaire prévisible (selon les croyances de chacun) pour ses fautes"?
(cf Marco Pantani qui a fait un accident vasculaire cérébral à 39 ans comme un débile parce qu'il a oublié de se réveiller la nuit pour pédaler histoire de faire tourner un peu le caramel d'hémoglobine qui lui servait de sang, et qui a fini par figer)


Perso, pas sur que je dise toute la vérité pour certes partir la conscience tranquille mais l'image ternie, en me disant que mes proches auront peut être honte

  • jumisao
    20614 points
  • il y a 6 ans

C'est émouvant de voir les images de ce s 3 joueurs en fauteuil, ne pouvant plus parler ou presque. C'est malheureux de penser qu'on ne saura peut-être jamais ce qu'il s'est passé exactement, car comme le dit Galthié, peut-on parler de dopage si les joueurs ne savaient pas exactement ce qu'ils prenaient? Ne doit-on pas considérer tout ça plus comme un empoisonnement? Bref, très triste tout ça.

Tous les sports sont touchés, pas seulement le vélo comme on le laisse souvent croire. Il n'y a qu'à regarder dernièrement les JO de Sotchi où les athlètes ont utilisé du xénon par inhalation pour développer la production d'EPO. C'est tellement dangereux pour la santé toutes ces pratiques, c'est bien de le montrer aux jeunes. Et le dopage ne remplace pas le talent ni le travail !

Après, ça serait intéressant de faire en France le même reportage sur la génération 98 de foot. Ça n'arrive pas qu'aux autres, il faut aussi savoir balayer devant sa porte. Comment se fait il que tous les joueurs majeurs (Zidane, Desailly, Deschamps, Thuram, Djorkaeff...) aient rejoint et explosé dans le championnat italien ? Parce que la créatine, entre autres, y était autorisée et améliorait les performances, il n'y a qu'à voir certaines transformations physiques spectaculaires...

Après, toucher aux icônes français, ça doit être difficile sur une chaîne publique ou même privée. J'espère que des journalistes étrangers vont s'en charger. Je suis convaincu que toutes les vérités sont bonnes à entendre, même si ça risque d'être dur à accepter.

  • MrMamukator
  • il y a 6 ans

C'est probablement vrais mais j'ai pas envi d'y croire ou de le savoir... Pienaar c'est un héro pour moi, l'histoire des Springboks est "magique" alors je préfère me voiler la face et me dire qu'ils n'étaient pas dopé.
(Sa peut parraitre bête mais j'aime l'histoire tel quelle est aujourd'hui)

  • Harry
  • il y a 6 ans

Les journalistes qui ont fait cet émouvant reportage s'étonnent de l'omerta...Ont-ils enquêté à fond sur France 98 ?

  • René Trohleur
  • il y a 6 ans

Dans quelques années on napprendra que les All Blacks 2011 étaient tous dopés !!!!
J'ai vu les mentons des mecs ils ont des mentons de dopés !

Si les All Blacks navets pas trichés la France aurait été championne du monde !

Reportage assez émouvant. Mais la malédiction on a du mal à y croire...

Je l'ai vu, déchirant et ca laisse interrogateur sur le chemin vers lequel risque de s'engager le Rugby..........

Y aurait il un membre assez sympa pour mettre ce lien sur Youtube ou autre ? On ne peut pas y accéder depuis l'étranger. Merci d'avance

Un reportage à montrer dans tous les pôles espoirs ...

Les joies du haut niveau... Pour une coïncidence, ça fait quand même pas mal. Mais aujourd'hui avec les mélanges magiques à prendre avant et après les séances de muscu, les joueurs sont autant exposés. Réponse dans 20ans

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News