VIDEO. ''Je ne remercierai jamais assez les trois pompiers !'', Christophe André, miraculé du rugby !
Christophe André a témoigné au micro de France Bleu Roussillon après son terrible accident.
Il y a deux mois, Christophe André, ancien troisième ligne de Perpignan, qui évoluait à Céret a été victime d'un arrêt cardiaque, à quelques minutes du coup d'envoi.

Un accident peu commun pour un sportif 

Il y a désormais deux mois, Christophe André était victime d'un arrêt cardiaque, juste avant un match de Fédéral 1 opposant Céret à Grasse, pour la 11e journée de championnat. C'est durant l'échauffement que ce dernier était tombé net par terre, nécessitant une intervention des pompiers durant 40 minutes, sur le terrain. À la suite des massages cardiaques, l'ancien pensionnaire de l'USAP a été transféré à l'hôpital de Cannes, où il a été placé dans le coma durant deux jours. Invité de l'émission 100% Usap, présentée à la radio France Bleu Rousillon, Christophe André a témoigné au côté de Lucas Bachelier, son ancien coéquipier, de ce tragique accident : "Pour revenir sur cette journée, ça va être assez simple, je ne me souviens de rien ! Pour moi, ça a été assez déroutant dans le sens où je me suis effondré, j'étais en pleine santé, tout allait bien et je me suis réveillé, j'étais encore en pleine santé ! Donc, me retrouver dans un lit d'hôpital alors que tout allait bien, c'était quand même bizarre."

RUGBY. 6 NATIONS. Pourquoi ce match Pays de Galles/Angleterre est le moins excitant du week-end ?RUGBY. 6 NATIONS. Pourquoi ce match Pays de Galles/Angleterre est le moins excitant du week-end ?

Une pensée aux pompiers, ces héros 

Si l'ancien Perpignanais, qui est resté au club durant 3 saisons, est sorti finalement indemne de ce terrible incident, il n'oublie pas de remercier les pompiers, sans qui rien, ne se serait passé de la sorte : Dans mon malheur, la chance que j'ai eue, c'est l'intervention du premier pompier qui est l'entraîneur de l'équipe réserve de Grasse qui est intervenu rapidement, et deux autres pompiers qui étaient au match sont intervenus aussi. Ils se sont relayés pour me masser pendant quarante minutes, ce qui est énorme. Je ne les remercierai jamais assez parce que c'est grâce à eux si là, je peux vous parler, et en plus sans le moindre problèmeJe ne suis pas sur un fauteuil, je n'ai pas de problème de concentration et je peux parler normalement. C'est un heureux hasard, c'est même un miracle, ma femme dit que ça a été le miracle de Noël et elle a raison, ce n'était tout simplement pas mon heure."

6 NATIONS. Comment le staff tricolore a-t-il adapté ses entraînements pour arriver fringant face à l’Ecosse ?6 NATIONS. Comment le staff tricolore a-t-il adapté ses entraînements pour arriver fringant face à l’Ecosse ?

Une santé de fer, et pourtant

Bien que cet ancien joueur de rugby professionnel n'avait aucun souci de santé, le destin l'a tout de même frappé. Christophe André est à présent âgé de 36 ans, et derrière lui, se dresse pas moins de 17 saisons de rugby professionnel, en majorité en Pro D2, parmi des clubs tels que Perpignan, Tarbes, Bourgoin, Oyonnax ou encore Provence Rugby. Cette saison, après 2 ans d'arrêt, le troisième ligne aile avait rechaussé les crampons à Céret, en Fédérale 1, dans l'objectif de prendre du plaisir sur un terrain de rugby. Cependant, sa bonne condition physique ne l'a pas épargné : "À 36 ans, je ne dis pas que j'ai une vie de moine, mais je ne fume pas, je ne bois pas ou modérément et en plus, en étant ancien sportif, il m'est quand même arrivé ça. Je me sentais invulnérable, je me disais que ça ne pouvait arriver qu'aux autres et finalement, on se rend compte que la vie peut être très courte et maintenant, on se dit qu'il faut profiter." Désormais, le rugby est derrière lui, et il sort de cette mésaventure sans séquelles apparente, avec juste l'envie de profiter de son après-carrière : "Le rugby, c'est terminé pour moi bien sûr. Je peux quand même vivre une vie normale, je peux profiter de ma famille et c'était quand même inespéré à un moment donné. Je croque la vie à pleines dents et c'est sûr que je relativise beaucoup de choses. Je vais prendre le temps pour plein de choses, j'ai une super famille et j'ai failli les perdre, on va rester ensemble. Ma fille m'a dit que j'étais plus fort qu'Hercule, que j'étais invincible et je l'espère."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Amateur
Amateur
Amateur
Amateur
News
News
News
News
News
Amateur
Amateur