TOP 14. Surpris par Pau, Bayonne se met en difficulté dans la course aux phases finales
Candidat aux phases finales du Top 14, Bayonne avait l’occasion de réaliser une bonne opération à San Sebastián, mais les Palois l’ont emporté 20 à 30.
Officiellement candidat au Top 6 depuis peu, Bayonne avait l’occasion de réaliser une bonne opération à San Sebastián, mais les Palois l’ont emporté 20 à 30.

Au stade d'Anoeta, l’Aviron bayonnais voulait que ce samedi 26 mars soit un jour de fête pour le rugby basque. En face, la Section Paloise a cruellement besoin de points si elle souhaite éviter un complexe barrage de relégation contre le finaliste de Pro D2. Entre ces deux objectifs, c’est celui des Verts qui a primé à San Sebastián. Devant 40 000 supporters, Bayonne concède sa première défaite à domicile de la saison. Même si la formation ciel et blanc reste invaincu à Jean Dauger pour l’instant, ce résultat a des airs de véritable coup derrière la tête. Selon des propos rapportés par L’Équipe, le demi de mêlée Guillaume Rouet partage ce sentiment : “C'est un coup d'arrêt, mais ce qui me dérange le plus, c'est la manière dont on perd, on a été trop fébriles, on a commis trop d'erreurs aujourd'hui.” Au micro de Canal +, le deuxième ligne Denis Marchois a commenté le changement d'objectif récent, de la course au maintien vers celui au Top 6 : "Peut-être qu'on s'est vu un peu trop beau, ça va nous remettre à notre place. Je pense qu'on réalise quand même une très bonne saison. C'est malheureux, mais c'est comme ça. C'est le rugby."

Top 14. Excellent avec Bayonne, Camille Lopez rêve-t-il d'un improbable retour avec le XV de France ?Top 14. Excellent avec Bayonne, Camille Lopez rêve-t-il d'un improbable retour avec le XV de France ?Avec cette défaite, Bayonne sort du prestigieux Top 6 du championnat. Pour que la saison s’étende jusqu’en juin, les hommes de Grégory Patat n’ont pas fait le nécessaire. Après la défaite à Perpignan, les Basques concèdent leur deuxième défaite consécutive à 0 point. Ce résultat comptable peut faire très mal en bout de course. D’autant plus que les rencontres de la 20ᵉ et 21ᵉ journée de Top 14 semblaient être les plus accessibles sur le papier.

En cas de victoire du Racing 92 ce dimanche, ils pourraient même pointer à la 8ᵉ place. Dans les prochaines semaines, Bayonne s'exporte consécutivement à La Rochelle, au Racing 92 et à Lyon et accueille Montpellier et Clermont à Jean Dauger. Avec ce programme, les coéquipiers de Camille Lopez devront se défaire du MHR, de l’ASM et des Alto-séquanais qui les talonnent. Cependant, il faudra aussi tenter un résultat face à une équipe plus efficace en championnat. Le déplacement à La Rochelle le 15 avril pour la 22ᵉ journée peut déjà être décisif si les concurrents parviennent, de leur côtés, à prendre le large.

Top 14. 3 choses à savoir sur Zack Henry, le nouvel ouvreur de PauTop 14. 3 choses à savoir sur Zack Henry, le nouvel ouvreur de Pau

La Section en patron

Dominés, les Bayonnais ont subi la loi d’un excellent Zack Henry. Bien aidé par son commandant Emilien Gailleton, l’Anglais a accumulé les bons coups et les points ce samedi. Grâce à la défaite au bout du suspens de Perpignan et à ce score, la Section Paloise se sort d’une 13ᵉ place dangereuse. Les deux réceptions de Clermont et Castres, ainsi que le déplacement à Brive, d’ici à début avril pourrait donner un grand bol d’air frais aux Béarnais. De son côté, le rival catalan n’affronte que des prétendants au Top 6 sur les deux prochains mois. Le tout avant de se déplacer à Castres en ultime rencontre. Ainsi, chaque point sera précieux et, après cette victoire, l’entraîneur palois Sébastien Piqueronies l’a bien compris. Voici ce qu’il dit en conférence de presse selon des propos rapportés par L’Équipe :

C'est un plan parfaitement exécuté par des hommes déterminés. C'est le fruit d'un certain travail, c'est le fruit aussi d'un certain talent. Ils ont été légitimes du Top 14. Je suis fier de leur courage. C'est important d'avoir conscience de qui on est. Bayonne méritait cette fête avec une défaite anecdotique. On avait bien prévu de performer avec 14 avants. C'est une bouffée d'oxygène, on va pouvoir boire une bière de plus, mais la mission survie est la même.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Situation de phase finale, l'AB qui déjoue un peu ... Normal pour une équipe qui vient de monter.

Bravo à pau et à son entraîneur que j'apprécie beaucoup.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News