RUGBY. VIDEO.  Le magicien Marcus Smith pour un come-back légendaire des Harlequins
Marcus Smith a t-il déjà les qualités pour remplacer Owen Farrell ou George Ford ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, les Harlequins étaient en grande difficulté. C’était sans compter sur l’entrée de Marcus Smith.

On en finit plus de le dire, de le redire et de le re-redire : Marcus Smith est un magicien. Et sûrement l’un des meilleurs de sa génération. Mais ici pas de lapin blanc ou de colombe qui sort du chapeau. Non, ici on parle bien de magie rugbystique, celle qui fait chavirer le cœur et les virages. Le talentueux demi d’ouverture anglais a encore fait parler la poudre dans la rencontre entre les Harlequins et les Bristol Bears. Ce remake de la demi-finale totalement lunaire de l’été dernier s’est clôturé sur le score de 52 à 24 pour les Londoniens. Pourtant, les coéquipiers de Joe Marler encaissaient un grimaçant 0-21 à la 25ème minute. Mais alors que Callum Sheedy inscrivait la 3ème transformation de la partie pour les Bears, Tabai Matson, coach des ‘Quins procéda à son premier changement du match. Et il est très loin d’être anodin.


Vous vous en doutez, ce fameux changement, c’est l’entrée de Marcus Smith. Véritable game-changer, le jeune anglais a été l’un des principaux artisans de la remontée irréelle des siens. En effet, avec 8 essais des Harlequins entre la 25ème et la 80ème minute, on n’est pas loin de l’humiliation. Le prodige anglais a notamment inscrit un essai de toute beauté. Un exploit qui justifie tous les superlatifs. Tabai Matson parle d’ailleurs de son jeune joueur au journal britannique The Guardian : “Marcus Smith est exceptionnel dans ce système. Chaque fois qu'il se met dans le bain, il crée non seulement des occasions, mais il est aussi très difficile à manier pour l'adversaire. L'essai qu'il a marqué en solitaire témoigne d'un talent de classe mondiale.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comme beaucoup d’anglais, je ne comprends pas qu’Eddie Jones ne le sélectionne pas. Il faut dire qu’il ne cadre pas avec le jeu morne et plat qu’il a mis en place. C’est certain que leur équipe aurait une autre gueule avec Smith en 10 et une combi Radwan/May aux ailes.

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
Vidéos
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Transferts
News
News