Max Evans mystifie la défense de l'Ulster sur une passe
Avec beaucoup de dextérité Max Evans fait la différence sur cette passe.
L'ailier écossais de Castre est une valeur sûre du rugby mondial. Sur cette action, il résiste à un plaquage avant d'adresser une passe magnifique qui conduit au seul essai castrais.
S’il a longtemps été l’apanage des nations du sud, le offload, ou passe après contact, fait aujourd’hui partie intégrante de la panoplie de tous bons joueurs de rugby. Il n’est donc plus rare de voir un joueur de l’hémisphère nord régaler le public mais surtout ses coéquipiers d’un tel geste faisant souvent la différence. Une fois n'est pas coutume, c’est ce qui s’est passé lors de la rencontre entre Castres et la province irlandaise de l’Ulster samedi dernier. Et dans le rôle du passeur génial, l’Ecossais Max Evans, qui parvient malgré le plaquage du demi-de-mêlée adverse Paul Marshall, à adresser une passe chistera au millimètre près à Rémi Talès alors qu’il tombe en touche.

Une action de grande classe qui se poursuit ensuite avec Forestier qui n’a plus qu’à fixer le dernier défenseur et adresser une passe à son centre, Rémi Lamerat pour le seul et unique essai de la rencontre à la 8ème minute de jeu. Sans cette passe acrobatique on peut affirmer que l’action n’avait aucune chance d’aller au bout. Malheureusement, Castres ne retrouvera plus jamais la faille dans défense irlandaise. On vous laisse admirer la technique sur cette no-looking pass digne des meilleurs basketteurs de la NBA.



Cette courte défaite (8-9) aura sans doute laissé un goût amer à des Castrais décidés à terminer la campagne européenne sur une bonne note. Ils peuvent désormais se concentrer totalement sur le Top 14. Quatrième du classement, ils auront certainement à cœur de consolider leur rang ce soir sur la pelouse de l’Aviron Bayonnais lors de la 16ème journée.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Crouteju
  • il y a 11 ans

Tu as bien dis que la chistera était faite à l'aveugle il y a donc une bonne part de chance pour qu'elle retombe dans les mains d'un partenaire et non d'un adversaire. En revanche, pour que la passe sur le pas devienne "banal" comme tu dis ça demande beaucoup de boulot et laisse moins de place à la chance, c'est tout ce que je voulais dire et à aucun moment je n'ai sous estimé le geste d'Evans. Il me semblait juste que sur l'action on en faisait beaucoup sur Evans et que personne n'a relevé l'action de Talès.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Amateur