Le talonneur de l'USAP mystifie un ailier sur un superbe cadrage-débordement [VIDÉO]
C'est la deuxième victoire de Perpignan cette année en championnat.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Samedi à Aimé-Giral, l'USAP a décroché sa première victoire de la saison à domicile. Une victoire (22-16) acquise aux dépens du FC Grenoble, treizième.

Le match de la peur. Hier à Perpignan, le dernier, qui ne comptait alors qu'une seule victoire en championnat, recevait l'avant-dernier, muet depuis décembre. Deux équipes malades qui évoluaient toutes deux en Pro D2 l'an dernier et qui souhaitent plus que tout ne pas retrouver l'antichambre la saison prochaine. 

L'USAP entamait très bien sa partie en inscrivant un essai à la huitième minute de jeu après une combinaison parfaitement jouée qui envoyait Bousquet derrière la ligne. Quelques minutes plus tard, Gaetan Germain profitait des largesses défensives de ses adversaires et feintait la passe pour s'en aller recoller au score. Les deux équipes se rendaient coup pour coup et peinaient à se départager au planchot. A la mi-temps l'USAP menait de trois points (16-13). 

Au retour des vestiaires c'est un duel Selponi-Germain qui se jouait. Le cannonier Catalan inscrivait deux nouvelles pénalités quand son vis à vis n'en convertissait qu'une. Dans une rencontre toujours autant relevée, bien loin de la démonstration sang et or en finale de Pro D2, l'USAP ne baissait pas sa garde passée l'heure de jeu comme il avait pris la mauvaise habitude de le faire. Au contraire, les joueurs défendaient fermement leur ligne et empêchaient tout assauts Alpin. Dans les dix dernières minutes, les Grenoblois gâchaient deux touches dans les 22 mètres adversaires. Comme un symbole c'est David Mélé, ancien Grenoblois, qui se pressait d'expédier la balle en tribunes pour assurer le succès des siens. 

A six journées de la fin du championnat, cette victoire pemet aux Catalans (12 points) bons derniers de revenir à huit longueurs de leurs adversaires du jour. Pour l'heure barragiste, les Grenoblois comptent quant à eux neuf points du retard sur le SU Agen (29 points). 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Étonnant de voir un buteur se prendre les pieds dans le tapis du chrono....
Cette faute aurait pu coûter très cher à l'USAP.

  • Kyb
    10838 points
  • il y a 1 an
@breiz93

Et encore, tu ''as pas vu le raté de Cocagi !!! ;D

@breiz93

Ce n'est pas exceptionnel, mais rarement sanctionné, d'où sans doute le manque de vigilance du buteur, encore que ce soit très limite. Me souvient plus du match exacte mais le Stade avait ainsi pris 3 points dans le groin alors que la limite du chrono était bien dépassée.

Pour parodier le "Santo subito ! " des cathos : "Guirado subito ! " on a trouvé le successeur dans le même registre (enfin, presque).
Tiens, pis qu'on est dans l'USAP le sourire du jour est dédié à @ced : https://lelinzhou.blogspot.com/2019/03/le-sourire-du-24-mars.html

  • ced
    100168 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

et j'ai mangé du saucisson en arrivant ?

@ced

Du fuet ?

@lelinzhou

Au moins CED est rentré chez lui, ce n'est pas certain que ce soit le cas de tous. Les Catalans n'ayant pas eu trop l'occasion de faire la fête cette saison, ils ont du retard à rattraper.

  • ced
    100168 points
  • il y a 1 an
@breiz93

c'est le début de la remontada ?

  • Ahma
    94024 points
  • il y a 1 an
@ced

Possible, mais dans ce cas elle s'achèvera dans un peu plus d'un an.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News