La vie après le rugby de Michel Ringeval, l'homme aux 49 saisons d'entraîneur [REPORTAGE]
Michel Ringeval, un homme passionné par le rugby depuis tout petit.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Michel Ringeval se confie sur sa nouvelle vie maintenant qu'il n'est plus entraîneur. Il ne peut s'empêcher de transmettre son savoir du côté de Chambéry.

Michel Ringeval, un nom lié à de grandes épopées, à des titres et des finales. De Lourdes en passant par Clermont, Grenoble et surtout Chambery, comme joueur et puis entraîneur, il a laissé un souvenir impérissable chez les supporters. En juin dernier, Ringeval a mis un terme à sa carrière après 49 années passées à entraîner. Un homme passionné par ce sport qui lui a tant donné et à qui il a tant rendu. Dire que tout aurait pu s'arrêter à 19 ans lorsqu'un joueur de Mont-de-Marsan lui avait sectionné l’artère temporale d'un coup de pied alors qu'il jouait pour Lourdes. "Je dois la vie au soigneur lourdais, qui a eu le bon réflexe de me comprimer au niveau de la plaie, et surtout au fait que l’hôpital de Mont-de-Marsan se situe juste à côté du stade", se souvenait-il dans le Midi Olympique cet été.

S'il a remporté le Challenge Yves du Manoir en 1966 avec le FC Lourdes comme joueur, c'est surtout en tant qu'entraîneur qu'il a construit son palmarès. Deux fois vice-champion de France (en 1978 avec Montferrand et en 1993 avec Grenoble), il a mené l'AS Montferrand à deux victoires dans le Challenge. On ne compte pas les demies et les finales jouées sous ses ordres avec des équipes solides en mêlée. Né à Lourdes, c'est finalement dans les Alpes qu'il aura passé la majeure partie de sa vie. Amenant Chambéry au titre de champion de France de Fédérale 2 en 2013 puis à la victoire dans le Trophée Jean Prat trois ans plus tard.

On comprend aisément qu'il ait du mal à se détacher sur terrain. Si bien que s'il a passé la main à des hommes comme Brice Mach du côté du SOC, il occupe désormais le rôle de conseiller sportif à Chambéry. A 77 ans, il continue d'analyser les matchs de Top 14 comme de Fédérale, et même à l'étranger, afin de transmettre son savoir. Un savoir inestimable.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • cahues
    134004 points
  • il y a 5 mois

Un passionné rare qui avait une grande complicité avec J. Fouroux, notamment lors du passage à Grenoble pour ce duo d'entraineurs avec une finale perdue (volée...) en 1993.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
Page facebook
Vidéos
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News