L'essai manqué de Benazzi lors de France Afrique du Sud 1995
Ne ratez pas la vidéo de l'essai manqué d'Abdelatif Benazzi dans les dernières minutes de France vs Afrique du Sud en 1995
La sortie du film Invictus est l’occasion d’être un peu nostalgique sur l’épopée des bleus de 1995. Cette coupe du monde en terre sud-africaine est un véritable symbole pour la paix entre les peuples mais n’enlève pas une certaine frustration chez certains supporters Français qui s’estiment volés en demi-finale. C’est l’un des tout meilleurs arbitre (Derek Bevan) qui sifflait lors de cette demi-finale disputée dans des conditions atmosphériques catastrophiques, au point de retarder le coup d’envoi de 30 minutes. Le Kings Park de Durban n’attendait pas la première minute pour bouillir et encourager ses Springboks. Les supporters locaux ne s'arrêteront d'encourager les leurs qu'une semaine plus tard à l'issue d'une finale historique remportée contre les Néo-zélandais.

Dans les dernières minutes de la demi-finale, alors que l’Afrique du Sud mène 19 à 15, les Bleus se jettent dans la bataille. Le pack bleu était énorme avec Gonzo dans la cage, poussé par les monstres Olivier Merle et Roumat, avec Marc Cécillon en n°8. La poussée des guerriers bleus est impressionnante en cette fin de match et Abdelatif Benazzi profite de cette pression pour sonner une charge qui échoue à 5cm de la ligne Sud-Africaine. Les mêlées suivantes, compliquées à gérer, ne donneront rien et les Verts d’Afrique du Sud repartent vainqueurs de ce duel de combattants. L’histoire ne retiendra que la Coupe Webb Ellis brandie par François Piennar. Si proche de devenir un héros Benazzi se console en admirant le bonheur retrouvé dans le pays grâce à cet évènement. Certes les arrêts de jeu n’ont pas été bien longs, mais comment ne pas admirer la vaillance des verts qui se jetaient sur tout ce qui bouge pour gagner le précieux ticket pour la finale... et puis Invictus n'aurait jamais existé !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FOST
  • il y a 11 ans

Le film est intéressant historiquement et poltiquement (bien que je doute que Nelson Mandela se soit autant focalisé sur la victoire de l'équipe nationale au point de snober des réunions au niveau internationale mais bon, en revanche rugbystiquement on voit que Clint "Harry" Eastwood (que j'adore par ailleurs) n'a pas dû souvent regarder un match de rugby, tous les renvois au centre du terrain qui ne passent pas la ligne des 10 mètres, pour ne citer que les plus gros ....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News