Cet attentat impuni de Du Preez provoque l'incompréhension, et c'est bien normal [VIDEO]
Du Preez devra répondre de son geste sur Harris.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le centre international de Gloucester Chris Harris a exprimé son étonnement quant à la manière dont le geste de Dan du Preez a été traité.

Ce mercredi, le 3e ligne de Sale Daniel du Preez est attendu devant une commission de discipline pour un geste dangereux commis lors du match de Premiership face à Gloucester. Un geste pour lequel le Sud-Africain n'avait pas été sanctionné lors de la rencontre. Provoquant ainsi l'incompréhension non seulement des supporters et mais surtout de Chris Harris. Le centre international écossais Chris Harris a été contraint de quitter ses partenaires à la 75e alors que son équipe menait au score. Deux minutes plus tard, les visiteurs marquaient un essai et l'emportaient. On peut imaginer que le résultat aurait été différent si du Preez avait été exclu. Pour l'officiel gallois Nigel Owens, c'est ce qui aurait dû arriver.

On joue la 73e minute lorsqu'Harris est amené au sol. Ses genoux sont sur la pelouse lorsque Du Preez vient le percuter à l'épaule dans le dos au niveau de la nuque avec de la vitesse. Sur l'action, l'arbitre principal demande à ce que l'action soit vérifiée à la vidéo. On entend alors ce qui semble le TMO dire que le Sud-Africain a bien mis les bras. Or, sur le ralenti, on peut clairement voir que le point de contact avec Harris a lieu avec l'épaule et que le bras droit n'entoure pas le joueur de Gloucester.

Ce dernier a continué à jouer quelques minutes avant d'être appelé à sortir sur protocole commotion. D'où l'incompréhension de ce dernier : "Frustré d'avoir été retiré pour une HIA à un moment crucial du match et que le temps n'ait pas été pris pour examiner l'incident. Si TMO ne pense pas qu'il y a eu un contact sur la tête, comment justifie-t-il de me faire sortir pour une évaluation ? Tellement incohérent." Depuis, du Preez a été cité et le fait qu'Harris ait été amené au sol peut être considéré comme un facteur atténuant. Quand bien même les commotions ne résultent pas tout le temps d'un jeu déloyal, Harris soulève le fait qu'un incident qui a forcé un joueur à quitter le pré mérite probablement d'être examiné à nouveau par les officiels pendant le match.

Point Arbitrage :

Contact avec la tête mais le joueur victime est en mouvement et se baisse. Le vrai problème est l'attitude du plaqueur qui a un bras le long du corps. Cette attitude exclut les circonstances atténuante et c'est rouge à l'instar de Yann David ce week-end en Top 14.

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • math63
    2876 points
  • il y a 1 semaine

Si on commençait par mettre 6 mois ferme d'exclusion sur ce genre de plaquage (attentat) on en verrait moins. L'agressivité ok... L'agression ce n'est pas la même chose

  • fabien81
    19077 points
  • il y a 1 semaine

le mec commence son mouvement alors que l'autre est déjà au sol,
faut arrêter de trouver des circonstances atténuantes quand il y en a pas, son plaquage est inutile

Il faut signaler au TMO que chez Afflelou (et beaucoup d'autres maintenant) la deuxième paire de lunettes est à 1 Euro, puisque visiblement il en a besoin! Ne pas voir que le bras du "plaqueur" est le long du corps et que c'est l'épaule qui percute, ça relève de l'ophtalmologie ou de la faute professionnelle...au choix

@gilbertgilles

Pourquoi "au choix" ? Les ophtalmos aussi font des fautes professionnelles.

Combien merite t-il sur l'Echelle Tekori?

@beberarverne

Percussion trop "légère" pour l'Echelle Tekori... 😉

D'autres prennent des rouges pour moins que ça.

  • FRLab
    48971 points
  • il y a 1 semaine

Tout à fait d'accord avec toi Nigel, on doit expurger le rugby de ce genre de gestes et des joueurs qui les réalisent. Quant au soit disant facteur atténuant je ne le vois pas. Il ne vient pas pour plaquer mais pour destroncher

  • Tonioo
    18292 points
  • il y a 1 semaine

Amené au sol certes mais avec un laps de temps considérable entre l'arrivée au sol et le déclenchement du ""plaquage"". Le ""plaqueur"" a clairement les épaules, les yeux, orientés vers le sol (le corps entier en fait) donc il semble bien avoir conscience que son adversaire est déjà au sol.

Derniers articles

News
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos