XV de France - Trois pépites pour une place : qui sera l'ouvreur des Bleus en 2023 ?
XV de France - Trois pépites pour une place : qui sera l'ouvreur des Bleus en 2023 ?
Le poste de demi d'ouverture est actuellement occupé par Romain Ntamack. Les Bleus auront-ils un n°10 titulaire sur la durée ?

2023, c'est déjà demain. Et le XV de France a commencé la transition vers la prochaine Coupe du monde. "Sa" Coupe du monde, puisque le tournoi aura lieu dans l'Hexagone ! Avec un Fabien Galthié déjà présent dans le staff tricolore, et un groupe plutôt jeune envoyé au Japon, la nouvelle génération des Bleus a tout pour prendre le pouvoir dans les quatre prochaines années. 

Bien sûr, beaucoup de choses peuvent changer en quatre ans. Qui se doutait, en 2015, qu'un jeune de seize ans - Romain Ntamack - allait jouer la Coupe du monde quatre ans plus tard ? La projection quant au prochain groupe pour 2023 est subjective, mais pas forcément illogique.

Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?Après les talonneurs, les piliers, les 2e et 3e lignes, et les demis de mêlée, place aux ouvreurs pour notre revue d'effectif pré-2023.  (Entre parenthèses, l'âge des joueurs en 2023)

Qui arrête, et qui continue ?

Camille Lopez jouera-t-il le Mondial en France ? Sauf grave blessure, le Clermontois sera toujours dans le circuit pro, puisqu'il sera âgé de 34 ans. Il pourrait être convoqué dans les deux prochaines années, mais la logique voudrait que la nouvelle génération soit installée.

Camille Lopez : ''dans un coin de ma tête, je me suis préparé à ce que le rugby international s'arrête...''Camille Lopez : ''dans un coin de ma tête, je me suis préparé à ce que le rugby international s'arrête...''Cette génération est symbolisée par Romain Ntamack (24), qui vient d'être élu "révélation internationale de l'année." Titulaire lors du 6 Nations puis à la Coupe du monde, il doit être installé. Tout en confirmant en club, où il est - pour le moment - principalement utilisé à l'ouverture.

Qui va revenir ?

Le premier nom qui vient à l'esprit, c'est celui de Matthieu Jalibert (24). Le Bordelais est un talent exceptionnel, peut-être même le meilleur ouvreur du rugby français en termes de talent pur. S'il peut jouer 15, c'est bien en n°10 qu'il brille avec l'UBB. Mais les blessures ont ralenti son éclosion au niveau international, où Jacques Brunel l'avait lancé dès le début de son mandat. Si Ntamack joue 12 avec les Bleus, Jalibert a tout pour s'installer. Mais l'avoir sur le banc serait aussi un gros avantage.

L'autre joueur sur le retour, c'est bien sûr Anthony Belleau (27), que Fabien Galthié connaît bien. Lui aussi sera forcément testé à nouveau dans les quatre prochaines années, en fonction des blessures des uns et des autres.

Qui va arriver ?

Louis Carbonel (24) est souvent cité. Avec Ntamack et Jalibert, le rugby français possède trois très grands espoirs au poste de demi d'ouverture. Le Toulonnais est double champion du monde, et pourrait bien découvrir les Bleus lors du prochain 6 Nations, ou plus vraisemblablement lors de la tournée en Argentine où Ntamack pourrait souffler après une très longue saison.

Parmi les joueurs non-capés derrière le quatuor Ntamack / Jalibert / Belleau / Carbonel, qui pourraient goûter aux Bleus d'ici quatre ans ? Antoine Hastoy (26) impressionne à chaque sortie, comme Léo Berdeu (25). Joris Segonds (26) a franchi le cap de la Pro D2 au Top 14, mais pas de chance : la situation du Stade Français pourrait le desservir à court et moyen terme.

Notre prédiction pour 2023 :

(en italique, les joueurs qui ont disputé le Mondial 2019)


Les autres articles : 

XV de France : qui prendra la succession de Guilhem Guirado chez les talonneurs ?XV de France : qui prendra la succession de Guilhem Guirado chez les talonneurs ?XV de France : quel réservoir chez les piliers d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : quel réservoir chez les piliers d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : le chantier de la 2e ligne sera-t-il résolu d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : le chantier de la 2e ligne sera-t-il résolu d’ici la Coupe du monde 2023 ?

XV de France - Le réservoir en 3e ligne est prometteur : comment l'exploiter d’ici 2023 ?XV de France - Le réservoir en 3e ligne est prometteur : comment l'exploiter d’ici 2023 ?XV de France - Dupont, Serin, Couilloud... ou les trois : l'incroyable réservoir des n°9 pour 2023XV de France - Dupont, Serin, Couilloud... ou les trois : l'incroyable réservoir des n°9 pour 2023

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    43170 points
  • il y a 1 mois

Pour une fois qu'on a trois jeunes talents à ce poste, sans avoir besoin de penser à rappeler d'anciennes "gloires" (comme Yonel) on ne va pas se plaindre. Et surtout on va éviter de les descendre en flammes à la première contre-performance j'espère.

J'avoue que Jalibert me tente bien.

Maintenant, je ne qualifierai pas ces joueurs de pépite, mais d'espoirs.

Une pépite, c'est Dan Carter, Jonathan Sexton, Bauden Barrett, Owen Far.... Oups pardon je ne peux pas dire une telle horreur....

  • baxbax
    3076 points
  • il y a 1 mois

Pourquoi pas une piécette sur Retière junior...

  • Labrax
    25814 points
  • il y a 1 mois

Jalibert est nettement au dessus des 2 autres maintenant à voir ... de toutes façons on n'est pas sélectionneurs

  • ced
    98004 points
  • il y a 1 mois

1 à l'ouverture, le second au centre et le 3e à l'arrière, ça fait 10 ans que je le dis
il faut qu'on arrête avec les stéréotypes, après c'est pas avec 10 coachs sur le banc qu'on va le comprendre c'est sur

@ced

Je te mettrais les 3 en première ligne, on verra s'ils font encore les malins après.

Carbonel en 10 et Romain en 12 😃

  • to7
    12791 points
  • il y a 1 mois

pour moi carbonel est le plus doué des 3 mais il a du mal à s'imposer au RCT ou le profil de belleau correspond plus au jeu mis en place

Pour Ntamack ce serait bien qu'il soit aligné régulièrement à ce poste en club!?
J'ai pas l'impression que ce soit le cas aujourd'hui. Est-ce une situation amené à évoluer ?

Jalibert je l'aime bien mais j'ai l'impression qu'il a beaucoup de difficultés à enchaîner les longues périodes sans blessure. Faudrait que son karma tourne un peu à ce niveau là !

Il me tarde de voir l'évolution de Carbonel sur la durée également.

Jalibert/Carbonel en 10
Romain en 12
N’ayons pas peur de faire jouer un premier centre qui sait envoyer des sautées à plus de 5 m !

@Maraud en Toge

Ca tombe bien ficjou sait le faire et il est plus complet

@Yionel ma star

@Maraud en Toge
Je suis tout a fait d'accord avec Ntamack en 12.
je mettrai plutôt Ficjou en 13 en general et en 12 lorsque nécessaire de faire passer Ntamack en 10 ou de le sortir

@Le Haut Landais

Fickou vakatawa/barassi ca me parait plus dangereux que n'importe quelle paire de centres avec ntamack

  • BO Jeu
    283 points
  • il y a 1 mois
@Yionel ma star

J'ai trouvé que Vakatawa et fickou sont assez bon ensemble peuvent tout les deux faire point de fixation, passer et solide en défense (bref ce qu'on attend d'un centre).
En bonus il sont pas trop blessés et pourraient jouer pas mal de matchs ensemble.

  • Ahma
    84718 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Vous êtes deux à l'appeler Ficjou, ça me met un doute...

@Ahma

Je me suis fait un petit plaisir mais Ficjou ca rend moins bien quand meme

Moi je vois bien Ntamack premier choix a la Farell, donc en 10 ou 12, en fonction de l'adversaire, et des centres disponibles. Il ne faut pas oublier qu'au centre, entre Fickou, Vakatawa, Barassi et Reilhac on a du choix aussi !
Si Ntamack est installé en 10, son association avec Dupont sera prometteuse, tant à Toulouse qu'avec les bleus.
Ensuite Jalibert en 10 (si il est épargné par les blessures) quand Ntamack est en 12, et Carbonel en remplaçant des deux (il peut jouer 10 et 12 aussi ).
Dommage pour Belleau, qui aurait été indiscutable si il était pas tombé sur cette génération...
Après on peut toujours réfléchir également a fixer Jalibert a l'arrière et associer les 3!

Ce genre d'articles est très divertissant mais honnêtement dans les faits, l'intérêt est limité ! Il peut tellement se passer de choses sur une période si longue... Contentons nous déjà de parler du Tournoi 2020, quitte à jouer les devins.

Sur ce poste, on a certainement le plus joli potentiel depuis les années 2000, MAIS :
- Ntamack est le 10 titulaire du XV de France MAIS ne joue jamais à ce poste avec le Stade. Quelques chiffres : 10 titularisations en 10 depuis ses débuts professionnels avec Toulouse / seulement 4 titularisations à ce poste l'an passé, c'est moins que Holmes et Ramos et presqu'autant que Dupont (3)
- Jalibert est certainement celui qui a le plus prouvé à ce poste en pro, qui avait été sélectionné en premier MAIS il est régulièrement blessé et pas des petites blessures. Sur 73 matchs joués par l'UBB depuis 2017, il en a joué 31 (20 titularisations), soit un peu plus de 40 % de matchs joués sur cette période.
- Carbonel est le 10 titulaire des doubles champions du monde U20 (avec Ntamack en 12 la première fois...) MAIS il ne s'est pas encore imposé à Toulon

@clement6628

Jalibert et Ntamack sont les plus doués individuellement, Carbonnel a plus le profil d'un joueur d'equipe, régulateur, voire leader. En tout cas je préfère avoir ce choix là plutôt que Beauxis/Plisson/Talès

  • Pianto
    32842 points
  • il y a 1 mois

Contrairement à ce qui est écrit dans l'article, Ntamack ne joue presque jamais 10 à Toulouse.
Pour moi, c'est un élément déterminant.

Je pense que c'est pour le protéger et qu'il a vocation à s'installer en 10 à Toulouse mais si cette saison se passe comme l'an passé et le match de reprise, on se dirige vers Ntamack 12.

A ce moment là, ça ouvre la possibilité de le faire jouer en équipe de France à ce poste d'emblée et qu'il soit ouvreur "remplaçant". Avec Serin, Ramos et Dupont qui peuvent couvrir le poste en cas de pépin, ça permet de libérer une place sur le banc, ce qui est intéressant.

Je voterais donc pour Jalibert en 10 et Ntamack en 12 et pas d'ouvreur sur le banc. S'ils pouvaient grandir comme Ford et Farrell... ça serait parfait...

Si Ntamack s'impose comme ouvreur en club et qu'il ne joue plus premier centre (ce qui devrait arriver à terme), la question se reposera même si Farrell joue 10 en club et alterne brillament 10 et 12 en sélection...

Carbonel doit déjà s'imposer face à Belleau en club avant de postuler pour les bleus. Ces deux joueurs devraient avoir les places de suppléants en cas d'indisponibilité des deux susnommés.

@Pianto

Personnellement je verrai bien quelque chose à l’anglaise. Installer Ntamack en 10-12, titulaire premier à la Farrell. Et Jalibert en 10/10 remplaçant à la Ford. Ntamack a plus de certitudes en défense et dans l'organisation du jeu je trouve quand Jalibert a vraiment des cannes de feu. Quand le 1er n’a je trouve jamais montré grand chose quand il est rentré en remplaçant, Jalibert a montré qu’il était capable d’apporter beaucoup titu OU remplaçant.

@Pianto

Tout à fait d'accord !

Cette saison, je vois bien N'tamack alterner plus régulièrement entre 12 et 10. Belan s'ajoutant maintenant à la rotation en 12, ça permet à Romain de postuler plus facilement à l'ouverture, surtout qu'il ne devrait plus souffrir de la concurrence de Dupont non plus.

D'ailleurs, cela permettrait à Thomas Ramos de se fixer en 15, ce qui est aussi une bonne nouvelle car il a encore besoin de franchir un palier pour être au niveau des meilleurs mondiaux.

Carbonel joue beaucoup 12 avec Toulon. Cela lui permet d'être à l'aise aux deux positions. Cela le favorise à mon avis en troisième choix. Par contre, le RCT doit améliorer son jeu pour que les français puissent postuler aux Bleus. Sur le début de saison, c'est très poussif.

C'est trop beau pour être vrai, Jalibert va arrêter d'ici deux ou trois ans à cause de blessures à répétition, N'tammack va être installé définitivement en 12 et Carbonnel va considérer qu'il refuse une victoire par défaut dans son duel avec N'tammack et tenter lui aussi sa chance au centre.

On a pas le droit d'avoir un Wilko ou un Barrett français, c'est contre nature.

  • gjc
    4609 points
  • il y a 1 mois

Serin et Carbonel vont jouer ensemble en club, si le Stade Toulousain pouvait installer Ntamack en 10 ce serait parfait pour l'équipe de France
à voir ce qu'ils feront avec Holmes dont le contrat (il me semble) expire à la fin de la saison...

  • Ahma
    84718 points
  • il y a 1 mois
@gjc

Holmes, selon allrugby, c'est 2022.

@gjc

Si le xv de France etait une priorité, ça fait longtemps que Holmes jouerait 12 et NTamak 10....
Les deux sont capables d'évoluer aux deux postes, Ntamak aurait à ses côté un mec d'expérience pour le conforter dans ses choix etc...
Mais bon. L'intérêt du club n'est pas là, Holmes est surement le meilleur des deux à ce poste, donc pas de débat..

  • gjc
    4609 points
  • il y a 1 mois
@crazyrugby

ayant lu une interview de Sonnes où il disait qu'il voyait Ntamack comme un 10 à long terme, et pensant qu'il a le potentiel pour devenir meilleur que Holmes à ce poste (sans parler de Ahki très bon en 12), je pensais que les choses n'étaient pas figées...

mais n'étant pas supporter toulousain je ne demande qu'à apprendre où est l'intérêt du club!

Carbonnel en 10, Ntamack en 12.

Justement, pas de 10 titulaire, 3 ouvreurs pour 3 physionomies de jeu basées sur un même plan global. Parfait non ?

@Les courses en houle

Non, la charnière est un poste où la confiance et l'expérience sont cruciales. Si on partage le temps de jeu entre 3 mecs ça fait seulement 3 ou 4 matchs internationaux par an par joueur, c'est totalement insuffisant pour rivaliser avec les autres nations.

Perso je propose qu'on arrête de faire ce qu'on fait depuis des années et qui n'a jamais marché et qu'on commence à faire ce que font toutes les autres nations majeures : on fixe un jeune à fort potentiel en titulaire pour le faire grandir, on fixe une doublure, et les autres auront les miettes (blessures ou suspensions des deux élus). Cela fera un paquet de joueurs doués laissés sur le bord du chemin pendant 4 ans, mais en 2023 on aura un ouvreur qui a joué entre 30 et 40 matchs de très haut niveau dans les pattes.

@Team Viscères

Si seulement le staff pouvait te lire...

En parlant de ça, Eddie Jones a expliqué dans une interview qu'il choisissait 2 groupes "élargis" sur une période de 4 ans.
Le premier groupe fera, sauf blessures, deux ans ensemble et servira de base pour la Coupe du Monde. Au bout de ces deux saisons, il fait les changements qu'il estime nécessaires à la progression de l'équipe.

Je trouve l'approche assez intéressante dans le sens où elle permet la construction d'un groupe fort tout en laissant la porte ouverte à de nouveaux talents qui émergeraient.
Après, il est certain qu'il est plus facile de mettre en place cette stratégie lorsqu'on commence par 17 victoires consécutives...

@Imanol votre idole

Jones a été aidé par le niveau et la stabilité de l'équipe que Lancaster lui a laissé, mais on voit quand même que c'est pas mal quand le coach sait où il va (et comment il veut y aller) et que sa Fédé valide cette stabilité. Comme tu dis le groupe n'est pas fermé pour autant, mais il possède une véritable ossature.

Le grand brassage à la française c'est bien beau et cela donne l'impression que tout le monde a sa chance. Mais c'est une illusion parce que jouer ton futur sur un ou deux matchs sous pression ce n'est pas vraiment avoir sa chance, et surtout parce que le principe même de la sélection s'oppose à ce concept. La sélection n'est pas là pour donner sa chance à chacun mais pour être la plus forte possible, donc si pour être fort il faut laisser du monde sur le bord de la route alors on abandonnera du monde sur le bord de la route. L'égalité des chances elle doit se jouer dans les centres de formation où tout le monde peut venir tenter sa chance. Mais après c'est la loi cruelle et impitoyable du sport avec beaucoup d'appelés et peu d'élus, et le mérite n'a pas plus de poids que la chance : il y a eu des jeunes à très fort potentiel à l'ouverture chez les Blacks qui n'ont jamais eu l'occasion de percer en sélection parce qu'un certain Carter ne laissait que des miettes pendant une décennie. Et peut-être que si Carter était né plus tôt, il aurait été barré par Mehrtens et Spencer et ne serait jamais devenu un des plus grands ouvreurs.

@Team Viscères

Bcp d'équipes privilégient le plan de jeu, et les joueurs, quels qu'ils soient, s'y plient. Ainsi le niveau de jeu ne change pas quel que soit le casting.

@Les courses en houle

Cela n'a rien à voir avec le plan de jeu, évidemment les équipes ont un plan de jeu (sauf nous).
Mais qu'il y ait un plan de jeu ou non, les sélections installent toutes un joueur en titulaire à l'ouverture et le laissent grandir même s'il fait un mauvais match de temps en temps. Il n'y a pas une seule nation majeure où l'on partage l'ouverture de façon égale entre 3 joueurs, elles ont toutes un titulaire indiscuté et une doublure. Sauf blessure, suspension ou rotation d'effectif pour faire souffler, le titulaire joue. Il n'y a que chez nous où l'on change la charnière tous les deux jours pour voir si ça marche (spoiler : ça ne marche pas).

@Team Viscères

Un plan de jeu, on en avait un durant la Coupe du Monde.

Le soucis c'est que contrairement aux autres on a improvisé pendant 4 ans avant de tout donner durant la préparation pour ne passer qu'à un coude d'un hold up complet.

Les sélectionneurs établissent la stratégie de leur équipe en fonction de l'ADN local et des joueurs à disposition. Quand on ne sait pas soi-même qui sera dans l'équipe lors du prochain rassemblement, difficile de préparer un plan tactique adapté, alors on fait du bricolage.

Ceci dit on peut avoir de l'espoir. Le fait qu'on se hisse au niveau des meilleures nations en quelques mois alors que celles-ci se préparent depuis des années prouve que nos joueurs sont tout aussi bons que les autres. Le potentiel est là, j'ai envie de croire que Galthié sera en faire quelque chose.

@Imanol votre idole

Oui, par plan de jeu j'entendais plan de jeu installé depuis longtemps et auquel le groupe adhère.

Pour ce qui est du niveau des joueurs, cela fait longtemps que j'en suis convaincu. Le seul truc que nous n'avons pas, ce sont des joueurs qui sont des cracks mondiaux. Mais cela n'est pas nécessaire pour bien jouer en équipe, et surtout ce cap ne peut se franchir que par le biais d'une sélection qui tourne bien. Les Penaud, Ntamack et consorts ont le potentiel pour intégrer un jour le top 5 mondial à leur poste, mais ils ne pourront pas le faire si le XV de France ne reprend pas du poil de la bête.

  • Ahma
    84718 points
  • il y a 1 mois

Je me demande si quelqu'un va oser la faire...

@Ahma

Yonel?

  • Ahma
    84718 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

Benco.

@Ahma

je t'en prie, ca me fait toujours plaisir d'aider

@Ahma

Serge?

  • Ahma
    84718 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Elle est raciste ta vanne, espèce de Toulouse-Lautrec.

http://docpix.fr/portfolio/docpix001047/64/Footit-et-Chocolat

Et non, on n'a toujours pas le résultat du match.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News