XV de France - Le réservoir en 3e ligne est prometteur : comment l'exploiter d’ici 2023 ?
XV de France - Le réservoir en 3e ligne est prometteur : comment l'exploiter d’ici 2023 ?
Après les talonneurs, les piliers et les 2e lignes, place au 3e ligne pour notre revue d'effectif pré-2023.

2023, c'est déjà demain. Et le XV de France a commencé la transition vers la prochaine Coupe du monde. "Sa" Coupe du monde, puisque le tournoi aura lieu dans l'Hexagone ! Avec un Fabien Galthié déjà présent dans le staff tricolore, et un groupe plutôt jeune envoyé au Japon, la nouvelle génération des Bleus a tout pour prendre le pouvoir dans les quatre prochaines années. 

Bien sûr, beaucoup de choses peuvent changer en quatre ans. Qui connaissait Grégory Alldritt il y a quatre ans ? La projection quant au prochain groupe pour 2023 est subjective, mais pas forcément illogique.

Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?Poste par poste, à quoi ressemblera le XV de France pour la Coupe du monde 2023 ?Après les talonneurs, les piliers et les 2e lignes, place au 3e ligne pour notre revue d'effectif pré-2023.  (Entre parenthèses, l'âge des joueurs en 2023)

Qui arrête, et qui continue ?

Louis Picamoles a pris sa retraite internationale. S'il a un temps été l'un des fers de lance tricolores, le n°8 symbolise ce XV de France qui n'aura rien gagné et sera devenu une "petite" nation du Tier 1, du temps où il en est devenu l'un des patrons. L'autre joueur qui pourrait avoir du mal à voir le prochain Mondial ? Wenceslas Lauret (34), même si son âge n'est pas forcément rédhibitoire sur le poste.

Les autres Mondialistes seront forcément revus, à commencer par Charles Ollivon (30), pressenti pour être capitaine. Jouera-t-il au poste de flanker ? En 8, Grégory Alldritt (26) a les cartes en main... Arthur Iturria (29) comptera forcément, même s'il peut redescendre dans la cage. Et Yacouba Camara (29) n'est pas à écarter... si les blessures l'épargnent.

Qui va revenir ?

Le premier nom qui vient à l'esprit, c'est celui de François Cros (29), qui a manqué de peu le dernier Mondial. Le second ? Sekou Macalou (28), s'il gomme son indiscipline. Pour le reste, les candidats sont évidemment nombreux, et tous seront dans le bon âge pour 2023. D'Anthony Jelonch (27) à Judicael Cancoriet (27) en passant par Mathieu Babillot (30), voire Marco Tauleigne (30), Kelian Galletier (31) ou Fabien Sanconnie (28), tous ont déjà porté le maillot bleu, sans réellement s'imposer sur la durée.

Certains pourraient revenir s'ils sont réguliers au club. Mais la génération suivante a les dents longues...

Qui va arriver ?

Jordan Joseph n'aura que 23 ans pour la prochaine Coupe du monde ! L'évolution du Racingman, double champion du monde U20, est à suivre de près. Idem pour Yoan Tanga (26), son excellent coéquipier du Racing 92. Autre joueur capable de jouer n°8 : Selevasio Tolofua (26), qui apprend beaucoup avec Jerome Kaino.

Chez les flankers, les Bordelais Alexandre Roumat (26) et Cameron Woki (24) seront forcément cités, à court et moyen terme. Idem pour le Clermontois Alexandre Fischer (25) ou le Lyonnais Dylan Cretin (26), qui brillent à chaque sortie. Dernier joueur à suivre, Matthias Haddad-Victor, l'un des meilleurs Bleuets du dernier Mondial. Mais pas la peine de s'enflammer : le Rochelais a seulement 18 ans...

Notre prédiction pour 2023 :

(en italique, les joueurs qui ont disputé le Mondial 2019)


Les autres articles : 

XV de France : qui prendra la succession de Guilhem Guirado chez les talonneurs ?XV de France : qui prendra la succession de Guilhem Guirado chez les talonneurs ?XV de France : quel réservoir chez les piliers d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : quel réservoir chez les piliers d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : le chantier de la 2e ligne sera-t-il résolu d’ici la Coupe du monde 2023 ?XV de France : le chantier de la 2e ligne sera-t-il résolu d’ici la Coupe du monde 2023 ?


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PCVT
    84 points
  • il y a 4 ans

Si on parle de jeu d'équipe., il faudrait aussi parler de plan de jeu. Les joueurs doivent être choisis en fonction de ce qu'on leur demande. C'est pareil au foot, où on peut se passer dindividualités qui plombent l'équipe mais encore plus ici, à part Lomu, mais ça c'est une des exceptions.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News