VIDÉO. Top 14. Parisse et Elstadt voient rouge lors du choc entre Toulon et Toulouse
Touché par un drame familial cette semaine, l'Italien Sergio Parisse avait souhaité tenir sa place face au Stade Toulousain, mais est sorti à la suite d'un carton rouge à la demi-heure de jeu.
Le Stade Toulousain s’est incliné dans un stade Vélodrome de Marseille clairsemé de supporters toulonnais. Score final : 17 à 6.

Il fallait se mouiller la nuque ! Entre les matchs du Tournoi des 6 Nations et ce choc annoncé en Top 14, la comparaison n’a pas tenu bien longtemps ce samedi 18 février. Délocalisé à Marseille, ce match n’a pas réussi à convaincre les supporters dans un premier temps. Pour cause, un certain nombre de fans varois avaient décidé de boycotter ce déplacement. Des associations de supporters ainsi que le maire de Toulon avaient publiquement critiqué cette délocalisation. En parallèle, l’indiscipline et l’approximation ont aussi pollué les débats. Avec quatre cartons délivrés hier soir, dont deux rouges, l’addition a été salée. D’autant plus, certains joueurs ont également échappé de peu à des repos forcés de 10 minutes. On pourrait par exemple citer Alexandre Roumat, pour une charge sur l’épaule puis le cou de Baptiste Serin en première période.

TOP 14. TRANSFERT. Après Tolofua, Toulon veut un autre avant du Stade ToulousainTOP 14. TRANSFERT. Après Tolofua, Toulon veut un autre avant du Stade Toulousain

Face aux deux expulsions définitives, les entraîneurs respectifs ont réagi en conférence de presse à ce sujet. Selon des propos rapportés par Rugbyrama, Franck Azéma a “aimé l’attitude” montrée en infériorité numérique. Il avoue néanmoins que le carton rouge de Sergio Parisse, pour un placage à retournement retombant au niveau de la zone de la tête sur Pierre-Louis Barassi, les a rendus “inquiets de bout en bout.” Il précise sa pensée avec ces paroles : “Tout le monde a été vigilant. Personne n’a jamais lâché. Dans les formes de jeu, même si on s’est exposés, on a été opportunités. On a eu une bonne alternance dans le jeu au pied, notamment avec Serin, West, Kolbe. On a mis de l’avancée avec le pied. On a été capables de travailler ensemble.

En parallèle, le carton rouge destiné au sud-africain Rynhardt Elstadt n’a pas été pris comme une excuse par Ugo Mola. Toujours d’après Rugbyrama, ce coup volontaire sur le visage d’un Toulonnais n’a pas scellé le match, car les rouge et noir auraient pu “se mettre dans une situation favorable plus tôt”. Selon lui, le Stade Toulousain a “fait le mauvais choix à chaque fois”, l’amenant à quitter la cité phocéenne sans le moindre point.

RUGBY. Top 14. Toulouse envoie-t-il toujours une ‘’équipe B’’ à Toulon ?RUGBY. Top 14. Toulouse envoie-t-il toujours une ‘’équipe B’’ à Toulon ?

Mais en parallèle, la fête a-t-elle été au rendez-vous via le jeu pratiqué sur le terrain ? Pas le moins du monde. Dans une rencontre brouillonne, les acteurs de ce match voulaient souvent jouer, trop jouer sûrement. Sur les bords du terrain, on pouvait entendre les conseils d’Ugo Mola demandant, notamment, de calmer le jeu et de s’appliquer. Une consigne qui n’a visiblement pas été respectée, puisque le Stade Toulousain part de Marseille sans avoir marqué le moindre essai, ceci malgré une ultime tentative d’Arthur Retière au coup de sifflet final. Par ailleurs, c’est la première fois que Toulouse repart d’un stade en étant vierge de tout atterrissage en Terre promise cette saison.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon et sans cynisme ... Le choc de deux équipes flamby non ?

Le ST a essayé de proposer du jeu. Ils arrivent à garder leur système avec des joueurs remplaçants mais on se rend compte sur ce match que::
- Ils ont besoin de beaucoup de temps collectif pour fonctionner. Et là, à la charnière et derrière c'était pas terrible... Beaucoup de mauvais choix, de fautes techniques...
- Ils ont besoin de joueurs de défis, et quand ils manquent c'est pas ça... Là, hormis Retières et un peu Lebel, Roumat et Cros parfois, on n'a pas vu beaucoup de joueurs s'engager en ce sens.
Quand au RCT, et toujours sans cynisme, je ne vois toujours pas où le staff veut en venir ... Chercher les flèches aux ailes n'est pas un système de jeu, c'est lent et prévisible. Ils ont été bien meilleurs dans les 10 dernières minutes où sont rentrés les jeunes du RCT.
Après, qu'on ne dise pas qu'ils ont joué à 14 , etc etc ... Lorsque Méafou est sorti, le ST a continué sa domination, stérile certes, mais rien n'a changé.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News