VIDEO. Pendant ce temps-là, le Portugal de Mike Tadjer et Samuel Marques met la piquette à Russie
Mike Tadjer a réalisé une performance magistrale avec un bel offload sur le 4ème essai.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Ce samedi 17 juillet, l’équipe de rugby du Portugal a réalisé une performance XXL bien loin de ses bases en battant la Russie sur le score de 26 à 49.

La Russie voulait impressionner, ça sera pour une prochaine fois. En effet, les hôtes ont eu bien du mal à résister à une équipe du Portugal inspirée qui remporte cette rencontre qui culmine à 75 points cumulés. Les coéquipiers de Mike Tadjer ont fait preuve d’une maîtrise et d’une sérénité absolue. Enchaînant sans retenue les essais et les points aux pieds, par la botte de Samuel Marques, les Lusitaniens ont pris le large assez rapidement. Le demi de mêlée de la Section Paloise réalise une partie pleine au pied avec 17 points inscrits. Côté russe, les impacts et la combativité des joueurs n’auront pas suffi. Avec seulement 59 passes et 2 offload, les joueurs d’Europe de l’Est n’ont visiblement pas pu (ou voulu ?) faire vivre le ballon. À titre de comparaison, les Portugais culminent eux à 130 passes pour 14 offload en 80 minutes.

Des statistiques qui s’expliquent par des schémas de jeu qui ont semblé se répéter à l’infini tout au long du match. On aurait presque tendance à dire que les deux formations se sont amusées à faire CTRL/C CTRL/V durant ce match comptant pour le Rugby Europe Championship 2021. Du côté russe les avants n’ont jamais cessé de pilonner la ligne d’en-but adverse sur chacun de leurs essais, les 4 essais inscrits par les Ours étant quasiment identiques. Pour les Lusitaniens, l'habileté technique des joueurs couplée à la mauvaise gestion défensive russe les a beaucoup aidés. Une fois arrivés dans les 22 adverses, il suffisait d’un offload ou crochet portugais pour mettre en déroute la défense russe et filer en terre promise. Fragilité défensive russe ou ultra-réalisme portugais ? Sûrement un peu des deux...

Prétendant à l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2027, le plus grand pays du monde (en superficie) comptait sur cette rencontre face au Portugal pour faire valoir ses ambitions. Pour preuve, c’est au Nizhny Novgorod Stadium que la rencontre a eu lieu. Ce dernier avait notamment été utilisé pendant la Coupe du Monde de Football 2018, la France y avait même joué son quart de finale face à l’Uruguay. La fédération russe négocierait apparemment pour d’autres rencontres dans des stades de ce standing.

Quant aux Portugais, ils confirment leurs superbes formes du moment. Après une courte défaite contre la Roumanie et une plus claire face à la Géorgie, les Portugais avaient étrillé à la suite les Espagnols et les Néerlandais. Pour parler chiffres, en l’espace de 3 matchs, les coéquipiers de Mike Tadjer ont marqué pas moins de 153 points. Une belle puissance offensive qui pourrait leur permettre de croire plus que sérieusement en la Coupe du Monde 2023 en France.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    60275 points
  • il y a 1 semaine

Les portugais ont donc de superbeS formeS
😁

@Jak3192

Les femelles surtout...

  • P243151
    4246 points
  • il y a 1 semaine

Si Lagisquet pouvait appeler Larajeira de Brive en plus !!!!

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Arbitrage
News
News
News
News
Vidéos