TRANSFERT - Farrell, Vunipola, Kruis : que deviennent les Saracens ?
TRANSFERT - Farrell, Vunipola, Kruis : que deviennent les Saracens ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
De champion d'Europe à la 2e division anglaise en moins d'un an... Quel visage pour les Saracens, l'an prochain ?

Secoué ces derniers mois, le monde du rugby ? Tellement qu’on en oublierait presque le séisme qui avait frappé l’un des meilleurs clubs de la décennie. En Angleterre, la relégation sur tapis vert des Saracens n’a pourtant pas été annulée par la crise du COVID-19. Très tôt, la promotion de Newcastle (leader du Championship avant l’arrêt du championnat) s’est vue confirmer. Et si le marché des transferts est longtemps resté à l’arrêt, l’avenir des Sarries est redevenu central depuis quelques semaines.

Tournée des Lions oblige, c’est toute la Grande-Bretagne qui suit le dossier de près… On fait le point.

Ils s’en vont

Parmi les champions d’Europe en titre, trois évolueront dans l’Hexagone la saison prochaine. Dont deux à Montpellier : le pilier américain Titi Lamositele et le polyvalent ¾, Alex Lozowski. Ce dernier arrive en prêt. Le troisième à découvrir le TOP 14 sera Will Skelton, le géant 2e ligne passé par les Waratahs et les Wallabies. Un gros coup de La Rochelle.

Plusieurs Saracens Boys ont décidé de quitter Londres… mais seulement sur une saison, en tablant sur une remontée express du club. Ainsi, les jeunes Ben Earl et Max Malins vont continuer leur progression à Bristol. Jack Singleton et Nick Isiekwe, déjà internationaux, iront se maintenir à haut niveau du côté de Gloucester et Northampton. Dernier joueur prêté : Alex Goode. Le meilleur joueur d’Europe en 2019 rejoint le Japon, et les NEC Green Rockets.

Le Japon a été également choisi par George Kruis, LA grosse perte de l’effectif. Le vice-champion du monde rejoint les Panasonic Wild Knights. Le demi de mêlée international Ben Spencer file à Bath. Les onzièmes et douzièmes départs concernent des joueurs de complément : Matt Gallagher signe au Munster, et Joe Gray rejoint les Harlequins.

Ils restent

Les pertes sont lourdes, donc, mais les Saracens ont tout de même réussi à conserver une grande partie de leur armada… Ainsi, les Anglais Jamie George, Mako Vunipola, Billy Vunipola, Owen Farrell, Brad Barritt et Elliot Daly affronteront Jersey, Doncaster ou les Cornish Pirates. Idem (a priori) pour Maro Itoje, annoncé sur le départ, suivi par le Racing 92 et le LOU. Champion du monde avec les Boks, Vincent Koch reste. Comme d’autres internationaux : Sean Maitland, Juan Figallo, Rhys Carré, Nick Tompkins, Duncan Taylor…

Des mouvements de dernière minute sont-ils à prévoir ?

Ils arrivent

Pour compenser les départs, et se prémunir de certaines sélections internationales, les Saracens ont également dû recruter. La principale reste Aled Davies. Le demi de mêlée du Pays de Galles et des Ospreys compense le départ de Spencer. A la charnière, l’Américain Will Hooley arrive de Bedford, et connaît donc bien la 2e division nationale.

Les deux autres recrues sont écossaises, et jouent au poste de 2e ligne : Tim Swinson (38 sélections) arrive de Glasgow, et Callum Hunter-Hill d’Edimbourg. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

S’ils ne remontent pas avec cet effectif...

  • mimi12
    75763 points
  • il y a 1 semaine

Ça va quand même piquer !...

  • Jak3192
    56571 points
  • il y a 1 semaine

Ya encore du beau monde....

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Transferts
Transferts
Transferts