Tournoi des 6 Nations. Pourquoi faut-il plus craindre l'Irlande que les Blacks ?
L'Irlande impressionne depuis plusieurs mois.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'Irlande se présente à Paris avec le costume de sérieux prétendant au titre. Une sorte de finale avant l'heure face à une équipe plus dangereuse que les Blacks de cet automne. Explications.

Ce samedi, c'est une Irlande forte d'un premier succès convaincant face au Pays de Galles (29-7), bonus offensif en poche, qui se présentera sur la pelouse du Stade de France pour défier la bande à Antoine Dupont. Un affrontement entre deux prétendants au titre donc. Car si bon nombre d'observateurs ont placé les Bleus comme grands favoris de cette édition 2022 du Tournoi des 6 Nations, nous serions tentés de les freiner un peu dans leurs pronostics et de leur conseiller de ne pas aller trop vite en besogne. Pourquoi ? Et bien parce que les Irlandais restent une machine à gagner, une sorte de tueur à gages qui porte froidement le coup de grâce à ses victimes. L'Irlande c'est froid, méthodique et ça gagne presque toujours. CQFD. De quoi même affirmer, qu'il est plus légitime à l'heure actuelle, de craindre l'Irlande de ce début d'année, que les Blacks du mois de novembre. On exagère ? Pas vraiment. Vous verrez, ce ne sera pas très dur de le prouver. 

RÉSUMÉ VIDÉO. Tournoi des 6 Nations. Intraitable, l'Irlande ne fait qu'une bouchée du Pays de GallesRÉSUMÉ VIDÉO. Tournoi des 6 Nations. Intraitable, l'Irlande ne fait qu'une bouchée du Pays de Galles

Petit retour dans le temps. Nous sommes à la mi-novembre, tournée automnale. L'équipe de France sort de deux victoires poussives face à l'Argentine et la Géorgie et s'apprête à accueillir la Nouvelle-Zélande, monstre sacré de ce jeu et meilleure équipe de tous les temps. L'un des premiers immenses tests depuis la prise de fonction de Fabien Galthié en 2020. Le public tricolore n'attend que ça : voir sa jeune génération dorée, promise à un avenir radieux, défier ce qui se fait de mieux sur la planète ovale. Oui mais voilà, bien que les All Blacks restent LA référence de ce sport, quelque chose inconsciemment nous fait penser que les hommes en noir sont alors plus que jamais prenables. Et sans prendre en compte le fait que l'équipe de France peut désormais rivaliser avec les meilleures nations mondiales. Non, ce pressentiment, on le trouve en observant les Néo-zélandais, qui ne semblent plus dégager cette force incommensurable tel ce rouleau compresseur qui ne fait qu'écraser ses adversaires. On a beau magnifier ces joueurs, cultiver ce mythe, les hommes de Ian Foster semblent en réalité émoussés, après cinq mois de matchs joués ensemble, et au préalable, une saison de Super Rugby dans les pattes.

FRANCE. RUGBY. Audience, record et dentier... La victoire face aux All Blacks en chiffres !FRANCE. RUGBY. Audience, record et dentier... La victoire face aux All Blacks en chiffres !

Malgré leur victoire dans le Rugby Championship, ils arrivent en Europe épuisés, tant physiquement que mentalement. Après deux larges victoires face au Pays de Galles et l'Italie, les enfants d'Aotearoa, chutent......en Irlande (29-20). Tiens, tiens. Bousculés, étouffés dans une ambiance dingue, les Néo-zélandais s'accrochent mais ne peuvent que s'incliner face à la furia irlandaise. Les Blacks ressortent de là lessivés, les corps meurtris. Beauden Barrett, commotionné, ne prendra place sur la pelouse du Stade de France, une semaine plus tard. Parce qu'un ultime morceau se dresse face aux coéquipiers d'Ardie Savea : le XV de France qui attend ce match depuis des mois et qui a basé sa préparation essentiellement sur cet affrontement. La suite vous la connaissez. Les Bleus réalisent une première mi-temps de haut vol. Les Blacks semblent avoir perdu de leur magie. Bien qu'ils réagissent en début de second acte, ces derniers s'inclinent fort logiquement en terre française (40-25). Ouf, retour à la maison et repos bien mérité. Côté tricolore, même si l'on s'est longtemps extasié sur cette victoire, force est de constater que les Bleus n'ont pas affronté la meilleure version des triples champions du monde. Loin de nous l'idée de faire les rabat-joie, il est normal après une telle période de vache maigre, d'apprécier ce succès à sa juste valeur. Mais il faut également être capable de relativiser et abandonner son petit côté franchouillard. 

RUGBY. 6 Nations. L'Irlande sans Keith Earls mais avec Michael Lowry face à l'équipe de FranceRUGBY. 6 Nations. L'Irlande sans Keith Earls mais avec Michael Lowry face à l'équipe de France

L'Irlande de son côté, vient à Paris en pleine possession de ses moyens. Pas d'usure mentale et physique comme ce fut le cas de la Nouvelle-Zélande. Déjà, une immense différence. Surtout, les hommes d'Andy Farrell sont devenus une véritable machine à gagner. Leur dernière défaite en date ? Elle remonte au 14 février 2021. Ce samedi au moment d'affronter la France, cela fera à deux jours prêts, un an que le XV du Trèfle n'a plus connu la défaite. Le constat est édifiant. Les coéquipiers de Jonathan Sexton restent sur 9 succès de rang ! Pour vous dire, aucune équipe du Tiers 1, ne fait actuellement mieux. Juste stratosphérique. Puis, outre les 71 points passés aux États-Unis en juillet dernier, les Celtes ont réalisé une tournée d'automne impressionnante. 60 points inscrits face au Japon, 53 contre l'Argentine et donc ce succès face aux Blacks. Bref, des performances qui les placent légitimement comme les favoris du 6 Nations. Et pour ne rien arranger à cela, les Irlandais arriveront remontés comme rarement. Car ils le savent, un succès à Saint-Denis et le sacre dans le Tournoi leur tendrait alors logiquement les bras (même en cas de défaite en Angleterre par la suite). Un surplus de motivation non négligeable. 

RUGBY. Les riches enseignements de la défaite des All Blacks en Irlande avant le match des BleusRUGBY. Les riches enseignements de la défaite des All Blacks en Irlande avant le match des Bleus

Les Irlandais ne dérogent pas à leur système de jeu. Comme évoqué précédemment, tout semble calculé au millimètre près, les courses sont les mêmes et cela depuis quelques années. En revanche, depuis la prise de fonction d'Andy Farrell, ce dernier a semble-t-il essayé d'ajouter une légère touche de folie, à une équipe pragmatique. L'exemple récent le plus frappant reste Mack Hansen, qui pour sa première sélection, a littéralement donné le tournis aux défenseurs gallois. L'essai de Conway, après plusieurs temps de jeu, est également un véritable bijou. Et pour ne rien arranger à cela, sans omettre la faculté à ''pourrir'' chaque ruck, l'Irlande est à l'heure où nous écrivons ces lignes, sûrement la meilleure nation au monde dans les airs. Bref, vous l'aurez compris, cela s'annonce compliqué. Pourtant, le constat lorsqu'on regarde l'Irlande reste toujours le même. Les commentaires du genre : ''l'Irlande ne nous a pas impressionné'', ''l'Irlande produit un jeu soporifique'', sont légion. Mais à la fin, c'est presque toujours l'Irlande qui gagne. Et ça les Bleus le savent et sont prévenus. Antoine Dupont ne s'y trompait pas : ''Quand je vois le match de l'Irlande, je ne suis pas sûr que nous soyons les grandissimes favoris''. En tout cas, on peut l'affirmer, la tâche s'annonce bien plus rude que contre la Nouvelle-Zélande, le 20 novembre dernier. Battre les Irlandais ne sera pas une finalité, mais ce serait une énième preuve que le XV de France version Galthié, est entré dans une nouvelle dimension. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mic4619
    7657 points
  • il y a 3 mois

Question pipo..... les AB c'est combien de titre de champion du monde, combien de finale, combien de demi-finales versus l'Irlande ?

C'est exactement le genre d'équipe contre laquelle il faut disposer de quelques facteurs x pour semer la confusion dans leur organisation défensive. Or entre les blessures de Danty et Jaliber et la méforme de Wakatawa et Dupont on est pas dans le plan astral idéal...
Dans mes rêves de sélectionneur en chaise longue, je me vois bien titulariser une charnière Lucu-Jalibert et mettre Dupont-Ntamack en finisseur. Ça aurait le mérite de créer une bonne dose d'incertitude. Je pense que c'est ainsi qu'on optimiserait notre réservoir et pas en faisant du Jalimack (mais bon je suis curieux, j'aimerais revoir cette association une fois rodée). Mais bon je dis ça je suis rien hein 😉

@Yoooooooy

Dupont est le capitaine des bleus et est bien meilleur que Lucu (même à 80%). Le mettre sur le banc serait une énorme bêtise. Quand à Jalibert, comme tu dis, il revient de blessure. Le lancer direct en titulaire est quand même un gros risque.

@Timmaman

Non mais faut pas me lire sérieusement, je délirais là 😉

Les Irlandais sont sûrement la meilleure équipe au monde actuellement.
C'est clairement une finale avant l'heure. On a su les battre lors de nos 2 dernières confrontations, il faut que ça continue.
Si on perd ce match, on peut dire adieu au tournoi. Je ne vois aucune autre équipe capable de battre les irlandais dans ce tournoi que les bleus.
Mais c'est pas parce qu'on gagne ce match qu'on va gagner le tournoi, car nous on est capables de perdre contre les Ecossais...

  • Pianto
    44805 points
  • il y a 3 mois
@Timmaman

L'Irlande est probablement l'équipe du monde la mieux structurée avec en plus de sacré clients à presque tous les postes. Si on arrive à les perturber un peu mieux que les autres, je pense que c'est à cause de l'inventivité de nos joueurs et de l'abnégation défensive dont on est capable. Si les avants font un match de chiens dans les rucks et qu'on a de l'inspiration derrière (mais pour avoir le temps d'être inspiré, il faut que les avants fassent au moins jeu égal) on peut les perturber.
Et c'est typiquement le genre d'équipe dont le jeu se délite s'ils sont perturbés.
Si on parvient à ne pas trop céder de terrain sur les charges des avants, il y aura match.

  • mic4619
    7657 points
  • il y a 3 mois
@Timmaman

Ce n'est pas la meilleur équipe du monde actuellement, pour moi cela se joue toujours entre les Bocks et les AB...... Les Bocks contre l'Irlande samedi dernier aurait très probablement passé le pack Irlandais à la lessiveuse…Il y a 4 classe d'écart entre l'equipe B/C de Galles et les Bocks ....donc déduisez ce que vous en voulez !

@mic4619

Il y a aussi 4 classes d'écart entre les blacks et les italiens et pourtant on a mis plus de points aux blacks qu'aux italiens..
Je pense que les Irlandais sont meilleurs que les Bocks et que ls AB

@Timmaman

Complètement d'accord

  • LaKiks
    7857 points
  • il y a 3 mois

Je suis peut être chiant mais je ne le trouve pas du tout soporifique le jeu irlandais moi !
Autant il y a quelques années, oui, autant là c'est carrément l'inverse ! ils tiennent le ballon dans un rugby où on se plains du jeu au pied incessant de certains et détruisent les défenses de manière méthodique... Pour un amateur de tactique ils sont tout simplement impressionnants !
Toutefois, petite pièce sur les bleus (40% de chauvinisme, 30% parce que à la maison et 30% parce que le banc irlandais je les trouve nettement moins impressionnants que leurs titulaires...)

@LaKiks

ils ont été tres forts, tres efficaces, structures, rapides, durs, tres belle equipe

@LaKiks

On est chiant ensemble alors, c'est clairement pas mon équipe favorite mais c'est quelque chose à voir et à admirer !

Les Irlandais n'ont ni le Top14, ni Laporte, ni Simon... Ils n'ont aucune chance...

  • Pianto
    44805 points
  • il y a 3 mois

Et c'était contre qui leur dernière défaite ?

Il faut craindre davantage l'Irlande que les blacks c'est une certitude parce que si on perd ce weekend, ce ne sera pas contre les blacks, vous pouvez me faire confiance.

On en reparlera lors de notre prochaine rencontre avec les Blacks.

Le résultat de ce match sera beaucoup révélateur du niveau des bleus que celui de cet automne face au Blacks.
Mais plus le niveau de l'adversaire est élevé, meilleur on est. A l'image du match face à l'Italie, on est souvent brouillons devant des équipes mineures, mais capables de retrouver notre meilleur biveau quand c'est du lourd en face... Un paradoxe récurrent dans le rugby français.
Bref, un vrai test!

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News