RUGBY. Les riches enseignements de la défaite des All Blacks en Irlande avant le match des Bleus
Les All Blacks sont décidés à se rattraper face à l'équipe de France.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Bien que dominés en Irlande, les All Blacks ont fait un gros match comme en témoignent les statistiques du match. Les Bleus doivent en tirer des enseignements.
65%
Samedi dernier, les All Blacks ont subi leur deuxième défaite de l'année sur la pelouse de l'Aviva Stadium. Malgré les records battus et la confiance, les hommes d'Ian Foster ont été dominés comme rarement depuis la prise de fonction du sélectionneur. On le sait, les Néo-Zélandais savent se satisfaire de peu de munitions, mais encore faut-il être dans les bonnes dispositions pour attaquer. A Dublin, ils ont été bousculés et mis sous pression dans leur camp. Ils n'ont ainsi eu que 35 % d'occupation et à peine plus de possession.

La stat qui fait mal, c'est le temps passé dans les 22 mètres irlandais : 1'56 ! Celui passé dans la moitié de terrain irlandaise n'est guère plus important. Tandis que le XV du Trèfle a planté la tente dans les 50 mètres néo-zélandais et commencé le pique-nique (15 minutes), les All Blacks ont à peine eu le temps de lancer le feu pour faire fondre les chamallows (5'39). Difficile dans ces conditions d'aller chercher un succès. Et pourtant, ils n'étaient pas si loin.

Seuls neuf points séparaient les deux équipes au coup de sifflet final. Preuve en est que même si on domine outrageusement les All Blacks, ils ne sont jamais très loin. Il ne faut pas leur laisser le moindre espace, car ils sauront en tirer parti. En effet, s'ils ont principalement joué dans leur camp (62,4 %), leur ratio de points par visite dans les 22 mètres irlandais est élevé : 4,2 contre 1,3 pour les locaux. La Nouvelle-Zélande sait être efficace, et ça les Bleus doivent bien l'avoir en tête.
Course
Les Tricolores auront certainement vu que leurs prochains adversaires ont énormément usé du pied pour tenter de se sortir de leur camp (13 % de leur possession). On imagine qu'une partie de l'entraînement a été consacrée aux réceptions des ballons hauts et aux relances.
Drop-3 
250
Les All Blacks seront particulièrement revanchards samedi à Saint-Denis. Ils ont promis d'être plus physique et de ne pas concéder une nouvelle défaite en cette fin de saison internationale. Cependant, le match contre les Irlandais a laissé des traces. Barrett pourrait être forfait à l'instar d'Anton Lienert-Brown. Il faut dire que les Kiwis ont été mis à rude épreuve en défense. Ils ont ainsi réalisé par moins de 250 plaquages. Une certaine fatigue pourrait donc se faire sentir lors de cette ultime sortie de l'année avant des vacances bien méritées. Mais que les hommes de Galthié ne se trompent pas, les All Blacks n'en restent pas moins redoutables. Ils n'ont manqué que 19 plaquages samedi dernier pour un taux de réussite dépassant les 92 % contre 81 % pour les Irlandais qui ont manqué 23 plaquages sur 124 tentés.
Autre point important et non des moindres avant le match de samedi, la discipline. On l'a dit, la rencontre entre l'Irlande et la Nouvelle-Zélande a été très engagée. Mais d'un niveau très élevé. En témoigne le faible nombre de pénalités concédées par les deux équipes, seulement 19. Bien que malmenés et mis sous pression dans leur camp, les Blacks n'ont été pénalisés qu'à dix reprises. Ce qui en dit long sur leur maîtrise sans ballon. Si on regarde le détail des pénalités, on constate qu'ils ont été pris par la patrouille au sol (3), dans les rucks (3) et sur des problèmes de hors-jeu (3). La dernière pénalité ayant été concédée en mêlée.
10

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mouais... Barrett est sorti suite à une épaule dans la tronche par un porteur de balle irish... On peut aussi appeler ça "faute offensive", dans la lignée "raffut à la carotide", et ça peut virer à l'orange...Tout ça pour dire que le faible nombre de pénalités côté petits hommes verts est dû en grande partie à Luke Pearce, le ref, très souvent pris de cécité dans et autour des rucks : combien de ballons arrachés au sol, y compris après l'ordre de lâcher ?.. Combien de nettoyages à 3m dans le camp adverse, portes défoncées, comme sur un essai irlandais ?..
Je ne parle même pas de l'essai refusé aux AB, pour un en-avant jugé avec un angle de caméra forcément biaisé, 3/4 arrière + zoom...
Les AB ont gagné beaucoup de matchs avec peu de possession et pas beaucoup plus d'occupation, si ce n'est peut-être un meilleur jeu au pied... Leur défaite est plus due à leurs maladresses inhabituelles, à la férocité du pack vert (+les fautes ignorées), et au jeu minimaliste pratiqué par l'Irlande depuis 20 piges, passes de 50cm près de la ligne, d'1m50 au large. Du kick & run partout et ensemble sur le terrain dans le texte...

ce qu'on peut retenir c'est qu'avec trois ballons ils peuvent marquer trois essais. Il faudra mieux pas trop jouer dans notre camp

L'arbitrage des rucks sera la clé du match !
Si on tombe sur un arbitre sévère, on va être dans l’impossibilité de ralentir le jeu AB !

1mn 56 sec dans les 22 irlandais, mais quand même 2 essais et un 3ème refusé à un cheveu près.....

  • AKA
    55411 points
  • il y a 2 semaines
@LeAduKAG

Avec les Blacks il ne faut pas tirer grand chose de la stat. "présence dans les 22 adverses"!!!

@AKA

Ça représente le temps qu'il leur faut pour les traverser et marquer! L'enseignement, c'est qu'ils courent vite...

  • gjc
    9417 points
  • il y a 2 semaines

La stat intéressante serait la durée moyenne des rucks des AB sur ce match. Ralentir les libérations de balle sans être pénalisé est la clef contre les AB (les Sudaf et les Irlandais qui y sont experts marchent bien contre les AB)

Une statistique intéressante serait aussi de montrer que les AB ont fait anormalement beaucoup de fautes de mains.

Ils ont été très impatient et pas très juste dans leurs faible nombre de possession.

Déjà contre de faibles Italiens ils avaient concédé 16 fautes !!!!

@coupdecasque

Effectivement, ce qui traduit une préparation psychologique, centrée sur l’instant présent, défaillante. Où avaient-ils la tête ? Déjà à Paris ? Ou déjà de retour au pays et en vacances ?

@Sent Junian

Je pense que la fébrilité vient de leur entrainement qui contrairement à nous n'est plus au niveau international, innovant et expert.

  • AKA
    55411 points
  • il y a 2 semaines
@Sent Junian

Je me demandais la même chose, ces gars ne sont pas rentrés chez eux depuis combien de temps???

  • Pianto
    41634 points
  • il y a 2 semaines

Ces statistiques disent plus de choses sur l'Irlande que sur la Nouvelle-Zelande.
L'Irlande a un jeu de possession et elle battu les all blacks en jouant son jeu.

la France a un jeu de dépossession et de défense, ben, si elle veut gagner, c'est ça qu'elle doit faire. Mais forcément ça fait davantage peur de leur filer la gonfle. Cependant, ils sont loin d'être fous. Ils ne relancent pas tous les ballons depuis leurs 22, ils jouent énormément au pied pour sortir ed leur camp (comme c'est dit dans l'article).

Bref, ils jouent finalement un peu comme nous, au pied dans leur camp et ne lancent leurs attaques que quand ils sont en phase offensive ou sur certaines relances (vigilance sur ces séquences...)

bref, au lieu de s'occuper de s'inventer un jeu de possession qu'on n'a jamais pratiqué sauf contre des équipes plus "faibles" (ce qui n'est pas exactement le cas des blacks) il vaut mieux jouer sur nos points forts : défense, grattage et ballons de récupération.

  • p.coutin
    1887 points
  • il y a 2 semaines
@Pianto

Ca fait des années que les irlandais ont ce style de jeu ; en club et en équipe Nationale. Farrell et une nouvelle génération de joueurs ont ajouté de la spontanéité et de la prise de risque derrière. Etre capable de posséder et de pilonner comme ça, personne d'autre qu'eux ne peut le faire. Maintenant ils savent aussi transformer le jeu. En dehors des Anglais tout le monde joue un peu à rendre la balle et à contrer. En temps normal Les AB et les Sudaf ont une mêlée/touche hyper forte, qui leur assure de reprendre le ballon ou de le contrôler, et une vitesse d'exécution extraordinaire. En ce moment ce n'est plus trop le cas. En dehors de 2 ou 3 gars, je les trouve un peu poussifs. et désynchronisés. Mais méfiance, ils vont avoir envie de marquer les esprits avant la CdM... Mais au rugby sauf si l'arbitre fait XVI homme, en général c'est le plus fort du moment qui gagne...

@Pianto

Les Argentins avaient joué comme nous le faisons quand ils avaient gagné en 2020. C'est donc en effet possible et nous sommes d'accord qu'il faut jouer sur nos points forts.

@Pianto

Oui, s'il l'on veut gagner c'est en mettant plus d'intensité mais avec notre jeu : rush defense, grattage, attaquer la ligne avec beaucoup de franchissement. Deux questions demeurent. Est-ce qu'on sera capables d'être assez agressifs sur notre ligne défense ? Qui des All Blacks ou des Français aura la possession ?
Aucune équipe ne veut le ballon bien longtemps donc je me demande à quoi va ressembler la rencontre. Pour moi ça reste un mystère.

  • Pianto
    41634 points
  • il y a 2 semaines
@Martin dede

il risque d'y avoir du ping pong...
Aucune équipe ne voudra se découvrir beaucoup et celle qui gagnera les duels (en l'air, sur les collisions, ...) aura un avantage très net.

L'un des gros points forts des blacks c'est leur capacité à jouer autour des mecs qui prennent l'avantage. C'est ce jeu dans l'axe qui fera la diff. Mais le premier challenge c'est d'arriver à avancer sur nos ballons et à les faire reculer sur les leurs.

C'est un peu enfoncer des portes ouvertes mais ça se jouera vraiment là, je crois.
D'où l'importance du match des avants (quand tout le monde focalise sur Ntamack, Dupont et Jalibert...)

@Pianto

Colle: si les 2 équipes pratiquent un rugby de dépossession en visant 35% de possession chacune, qui aura la balle les 30% du temps restant?

  • mic4619
    5419 points
  • il y a 2 semaines
@Pianto

Voir le jeu des Bocks c'est exactement cela !
Je répète gros pressing, gros paquets d'avants et les empêcher d'avancé et éviter de perdre des ballons en route aussi bien de notre coté que de leur coté, car c'est assez similaire un ballon qui traine c'est gros danger (depuis l'ère FG beaucoup des essais français viennent de ces situations) et encore il nous manque Wakatawa qui adore avoir de l'espace et Ollivon toujours très bon en soutien .....Et heureusement que nous avons encore Dupont, Vilière et Penaud

  • mic4619
    5419 points
  • il y a 2 semaines

L'arbitrage laxiste de Mr Pierce en particulier dans les rucks initiés par les Irlandais fausse les statistiques car ces derniers "c'étaient plutôt plongeoir sur le porteur du ballon au sol .....

Le pire, c'est qu'après la défaite de Dublin, les Blacks vont nous faire le Haka blé, et les Français risquent ensuite de manger leur pain noir !

@Garou-gorille

Bon ben haka faire comme on peut...

@pascalbulroland

En espérant ne pas jouer haka torze trop longtemps !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News