Tournoi des 6 Nations. France. Fabien Galthié a sublimé Jonathan Danty
Jonathan Danty a inscrit un essai en Écosse.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Jonathan Danty a encore une fois été impérial ce samedi sur la pelouse de Murrayfield. Fabien Galthié a su tirer la quintessence d'un joueur qui semblait avoir dit adieu aux Bleus il y a peu.

Qui aurait cru à pareille histoire il y a encore à peine 1 an, quand Gaël Fickou et Virimi Vakatawa, formaient une paire de centres que l'on pensait indéboulonnable jusqu'à la Coupe du Monde 2023 ? Personne à vrai dire. Car depuis, Jonathan Danty a profité de la méforme du Racingman et de la blessure d'Arthur Vincent, pour gagner une place de titulaire avec la tunique bleue, numéro 12 dans le dos. Titulaire face aux All Blacks en novembre dernier, le centre rochelais a ensuite enchaîné face à l'Italie. Avant d'être forfait face à l'Irlande et de revenir in extremis pour ce match en Écosse après l'annonce de la blessure de Gabin Villière. Si certains pouvaient émettre des doutes sur son état de forme, ils ont pu vite être rassurés, le joueur se montrant une nouvelle fois précieux au centre du terrain, où sa puissance a fait des ravages. Mais cataloguer Jonathan Danty à un joueur seulement axé sur son physique serait une grosse erreur. Une preuve ? Sa passe ''pop'' pour Ntamack sur l'essai de Penaud, arrêtant la défense et permettant de créer le décalage. Là où beaucoup de joueurs seraient allés créer un point de fixation, l'ancien joueur du Stade Français a eu la lucidité de faire jouer derrière lui.

Mais surtout, outre-Manche, ce qui impressionne, c'est la faculté de Fabien Galthié à tirer la quintessence de ses joueurs. Et Danty en premier lieu. Ce dernier a toujours été considéré comme un grand espoir du rugby français à ses débuts au Stade Français. Après avoir fêté sa première cap internationale en 2016 face à l'Italie sous Guy Novès, il a en revanche ensuite peu à peu disparu des écrans radars avant de faire son retour lors de l'Autumn Nations Cup 2020. Impérial face à l'Écosse ce samedi, le site Planet Rugby, le met titulaire en 12 dans l'équipe type de la journée, devant Henry Slade, pourtant excellent dans son rôle de distributeur contre les Gallois. Le site anglo-saxon s'explique et ne tarit pas d'éloges sur Galthié qui comme évoqué précédemment, a fait franchir un cap à Jonathan Danty :

L'une des compétences de Fabien Galthié et du dispositif français est de tirer le meilleur de talents jusque-là insatisfaits. Danty est désigné comme une star depuis un moment maintenant, mais ce n'est que sous le régime actuel que l'imposant centre a vraiment prospéré. Son gabarit et son allure sont des atouts mais, comme Fickou, il a développé une vraie intelligence rugbystique. Danty est exceptionnel au grattage et a un jeu de passe décent, comme en témoigne sa passe décisive pour le premier essai de Penaud, ce qui signifie qu'il prend la place de l'Anglais Henry Slade dans notre équipe.

Il faut dire qu'avant de s'installer au sein de ce groupe France, Jonathan Danty avait déjà impressionné. Outre ses bonnes performances lors de l'Autumn Nations Cup, il a été l'un des meilleurs joueurs français en Australie, au cours de la tournée estivale. Les Bleus, amputés de nombreux titulaires, ont cependant pu voir l'éclosion de certains jeunes joueurs, comme Melvyn Jaminet et Cameron Woki ou la révélation de certains éléments confirmés, à l'instar de Jonathan Danty ou Anthony Jelonch. Impérial en défense, Danty s'était également illustré avec ses innombrables grattages dans les rucks, ''pourrissant'' chaque sortie de balle australienne et récupérant un nombre incalculable de pénalités. Ce samedi, il a inscrit un essai plein d'opportunisme, à la suite d'un rebond capricieux, comme pour encore un peu plus sublimer sa performance. ''Je suis très heureux d'avoir inscrit un essai (42ème) mais c'était surtout important de marquer à ce moment-là'', déclarait-il, dans des propos repris par L'Équipe. ''Cela nous a permis de prendre de l'écart au score, et ça nous a fait du bien au moral. On s'est régalé, on s'est créé des opportunités pour prendre du plaisir.''

Tournoi des 6 Nations. Écosse. L'en-avant de Hogg, le tournant du match qui fait enrager l'ÉcosseTournoi des 6 Nations. Écosse. L'en-avant de Hogg, le tournant du match qui fait enrager l'Écosse

Jonathan Danty, s'épanouit désormais en Bleu sous la houlette de Fabien Galthié. Il faut dire que le sélectionneur français a le don de transformer tout ce qu'il touche en or et de mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Longtemps considéré comme un centre surpuissant, le staff français a su également utiliser le jeu de passe trop souvent sous-estimé de Jonathan Danty, très bon joueur de ballon, sans dénaturer totalement son rugby. L'heure de la renaissance donc pour le centre du Stade Rochelais, qui a peut-être totalement rebattu les cartes au poste, à l'approche de la Coupe du Monde 2023. Et ça, pas même le plus fervent supporter de l'ancien pensionnaire du Stade Français ne l'aurait prédit.

RUGBY. Baille, Dupont, Danty, ces Bleus ont impressionné la presse étrangèreRUGBY. Baille, Dupont, Danty, ces Bleus ont impressionné la presse étrangère

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

c'est réducteur de ne voir que Danty, tous les joueurs ont progressé sur leur QI rugbystique. Je pense à un Willmse qui se faisait beaucoup pénalisé et qui aujourd'hui utilise sa puissance 'intelligemment '

Il ne lui manque que de penser à son buteur et s'approcher un peu plus des poteaux quand il plonge dans l'en-but !
😉

@Jonathan Sextoy

Oui effectivement jai vu cela aussi

Tellement bon que RR dans les notes qu'il attribue après-match déclare: " Danty: 6/10, (...) puissant en percussion sur l’essai de Danty (40e)". Un jour ils vont nous dire qu'ils l'ont vu se faire des passes à lui-même...

Bel article, merci

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 2 mois
@Timmaman

Il faut aussi donner du crédit au stade rochelais qui lui a permis de revenir à ce niveau (ce qui avait déjà été le cas pour Dulin et qui je l'espère le sera pour Teddy Thomas).

@oli 30

Plus que la rochelle, c'est le retour e qesada qui de son propre aveux lui a remis la tête à l'endroit

  • oc
    27789 points
  • il y a 2 mois
@oli 30

T'as raison , et puis , au Nistère , ils n'auraient pas été nombreux à croire que tout le mérite pouvait revenir à Fabien G. .

  • oli 30
    8745 points
  • il y a 2 mois
@oc

C'est comme la presse britannique qui mets 80% du crédit de renouveau de l'équipe de France sur la présence de S. Edwards.

@oli 30

Il fait quand même une fin de saison exceptionnelle au SF l'année dernière

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News