Tournoi des 6 nations. Les 5 points à retenir du match entre l'Italie et l'Irlande
Les 5 points à retenir du match entre l’Italie et l’Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Face à l’Italie pour son premier match dans le Tournoi des 6 nations, l’Irlande n’a pas vraiment eu à forcer son talent en s'appuyant sur les fautes adverses.
Tournois des 6 nations, Italie vs Irlande (3-26) du 07/02/2015

Le réalisme irlandais

Face à l’Italie pour son premier match dans le Tournoi des 6 nations, l’Irlande n’a pas vraiment eu à forcer son talent. En s’appuyant principalement sur les erreurs adverses, mais aussi sur des ballons portés parfaitement négociés, les hommes de Joe Schmidt ont facilement pris le score à leur compte grâce au pied d’Ian Keatley. Le tenant du titre a cependant raté le coche à la demi-heure face à une très bonne défense italienne qui a fini par récupérer le ballon au grattage après une longue série de temps de jeu. Mais également lors du premier quart d’heure du second acte où après avoir multiplié les temps de jeu, il n’a pas réussi à scorer. Grâce à leur très bonne conservation, les Irlandais ont ensuite fait le break et facilement maîtrisé le reste de la partie.

L’Italie se saborde

Comme à leur habitude, les Italiens n'ont pas lésiné sur la dépense physique lors du premier acte, notamment en défense, se créant parfois des opportunités. Mais en se séparant trop rapidement du cuir au pied, ils ont facilité la tache de leurs adversaires. Il a fallu attendre les tout derniers instants de la première mi-temps pour voir des enchaînements construits malgré une certaine désorganisation. Le score aurait d'ailleurs pu être plus serré si la Squadra Azzura n'avait pas fait preuve d'une trop grande indiscipline (8 pénalités contre 4 pour l'Irlande). On retiendra aussi les difficultés des locaux en mêlée.

L’Italie aura tenu une heure

Grâce à sa bonne défense, l'Italie a fait douter son adversaire durant une heure. Mais le carton jaune adressé à Leonardo Ghiraldini à la 63e et surtout la fatigue physique ont finalement fait basculer la partie. Les Transalpins se sont, en effet, épuisés à défendre (31 % de possession seulement en deuxième mi-temps), avec deux fois plus de plaquages réalisés : 205 contre 106. Dès lors, les Irlandais ont trouvé des espaces. Au près tout d'abord avec l'essai de Conor Murray (65e) puis au large grâce aux cannes du troisième ligne Tommy O'Donnell (66e).

Des Italiens sans solution

Si l'on ne s'attendait pas à ce que l'Italie crée la surprise face au champion en titre irlandais, on aurait aimé voir nos voisins lui donner plus de fil à retordre. Après un Tournoi 2014 raté (cinq défaites), les Italiens se devaient de débuter cette édition 2015 en montrant un autre visage. Mais comme souvent, ils ont été incapables de prendre à défaut la défense adverse derrière. Il faut dire que le faible rendement en conquête (4 ballons perdus en touche), ne leur a pas facilité la tâche. Il a fallu attendre le dernier quart d'heure et la rentrée de l'ouvreur de l'USAP Tommaso Allan pour voir l'Italie mettre un peu de rythme. Une réaction bien trop tardive qui ne sera même pas récompensée puisque l'essai de Kelly Haimona sera refusé pour un en-avant de Parisse.

L’Irlande manque encore de repères derrière

Si les avants irlandais ont globalement fait le boulot avec une conquête parfaite, hormis un ballon perdu en touche, et des ballons portés efficaces, le XV du Trèfle a eu beaucoup plus de mal à mettre son jeu en place derrière. Précieux face aux perches, Ian Keatley n'a pas réussi à peser sur le match comme aurait pu le faire Jonathan Sexton. Il faut dire que la ligne de ¾ irlandaise a très peu de vécu ensemble avec des joueurs (Keatley, Henshaw, Payne) qui évoluent dans des provinces différentes. Si le travail de sape a fini par payer contre l'Italie, il faudra proposer autre chose face aux autres nations.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Année après année, rien ne change: l'Italie est vaillante, se démonte pendant 1 heure, et lâche ensuite.

pour un match en italie le réalisateur a pas réussi à trouver de belles italiennes à montrer
Du coup il a fallu se fader le castro décoiffé !!!

  • Bine
    5078 points
  • il y a 5 ans

Match vraiment pas terrible. Les irlandais ont été sur estimés, il ont peu de repères mais quand tu vois les anglais dans la même configurations il y a de l'écart.

Les Anglais ont été les plus impressionnants lors de cette première journée, certainement les favoris du tournoi. Des Irlandais réalistes, mais clairement pas à leur meilleur niveau, des arrières plutôt décevant en dépit d'un pack dominateur dans touts les domaines de la conquête. Enfin, des Français décevants, il va falloir corriger tout cela rapidement si on veut briller à Dublin.

gros packs irlandais, mais derrière, surtout au centre,c 'est bien trop tendre.... pas assez forts en attaque (comme nous quoi 😊) mais aussi très friable en défense....

Derniers articles

News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News