Top 14. Sans vaccin, les joueurs professionnels devront se payer tous les tests PCR
Une situation qui devrait pousser à la vaccination.
Les joueurs non-vaccinés devront débourser une petite somme pour pouvoir jouer : les tests PCR ne seront plus gratuits pour eux.

Le pass sanitaire défraie la chronique en France. Si des manifestations ont lieu contre son application, la vaccination reste et restera la meilleure solution actuelle pour contrer cette épidémie qui ne cesse d'évoluer et de faire des dégâts. Le rugby se devra d'être exemplaire dans les nouvelles mesures sanitaires. Si les gestes barrières et le masque resteront de mise pour éviter toute propagation, le vaccin sera également obligatoire pour pratiquer son sport. 

Le rugby amateur sera clairement le plus touché dans ce pass sanitaire avec des licenciés refusant le vaccin (on ne l'espère pas) et d'autres qui ne pourront pas avoir les deux doses synonyme de vaccination complète d’ici à la reprise du championnat. Dès aujourd'hui, il faut être détenteur d'un pass sanitaire pour pratiquer même à l'entraînement le rugby. 

Le rugby professionnel sera beaucoup plus tranquille concernant l'application du pass sanitaire. On peut également y voir un soulagement du protocole sanitaire du Top 14 et de la Pro D2 avec les vaccins. En effet, la saison dernière a été un casse-tête pour les clubs, avec des tests PCR à effectuer à son effectif à plusieurs reprises dans la semaine. Le pass sanitaire ne dispensera pas des gestes barrières ou du port du masque, mais dispensera de ces tests à répétition. 

De plus, selon le Midi Olympique, les clubs refuseraient de financer les tests PCR pour les joueurs non-vaccinés. Une note salée, car le gouvernement a annoncé l'arrêt du financement et de la gratuité des tests au sein des clubs professionnels. Ces tests étaient synonyme de "confort" et non de "bilan". À 49 € par test, les clubs devraient débourser 735 € par mois et par joueur. Il faudra donc compter sur son propre portefeuille si un joueur professionnel souhaite continuer son activité sans être vacciné. 

Le Midi Olympique nous apprend que cette situation toucherait une majorité de joueurs îliens ou Géorgiens. La plupart sont opposés à la vaccination pour des raisons religieuses, qu'elle soit contre le Covid ou autre. Il faudra donc que les clubs fassent le forcing pour la vaccination, même si la reprise a déjà commencé et le championnat arrivant très rapidement. Certains joueurs pourraient donc ne pas voir les premiers matchs de la saison 2021/2022.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • dan0x
    61165 points
  • il y a 2 ans

Avec le test on était presque sûrs, mais maintenant avec le vaccin je suis pas certain qu'on soit aussi serein sur le fait que les joueurs soient clean niveau coronavirus... je suis pas spécialiste mais il me semble qu'on peu quand même le chopper et le transmettre en étant vacciné..

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
News