TOP 14. Le fantôme Boffelli, les satisfactions Beale et Fickou : les recrues du Racing 92 ont-elles convaincu ?
Gaël Fickou s'est engagé pour le Racing 92 en cours de saison.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le Racing 92 plaçait beaucoup d'espoirs en cette saison. Finalement, le club francilien n'a pas décroché le moindre titre. Au milieu de ça, les recrues s'en sont-elles bien sorties ?

Le Racing 92 a donc terminé sa saison 2020/2021 sans titre. Une déception au vu de l'effectif pléthorique dont disposait Laurent Travers à l'aube d'une saison qui s'annonçait prometteuse. Les Ciels et Blancs se sont dans un premier temps inclinés en finale d'une Champions Cup 2019/2020 terminée en octobre face à Exeter, avant de tomber lors de l'édition 2020/2021 contre l'UBB et de trébucher en demi-finale de Top 14 face à La Rochelle. Au milieu de cet exercice qui laisse un arrière-goût d'inachevé, comment se sont comportées les recrues du club banlieusard ? Bilan. 

Luke Jones : Deuxème ligne

Luke Jones débarque au Racing 92 avec un beau CV derrière lui. Et pour cause, le deuxième ligne australien de 31 ans compte 6 sélections avec les Wallabies mais surtout une expérience en France, puisque le joueur a évolué à l'UBB entre 2016 et 2018. S'il a disputé 16 rencontres toutes compétitions confondues, il a éprouvé des difficultés à s'imposer comme un titulaire en puissance. Il faut dire qu'avec des clients comme Bernard Le Roux, Dominic Bird ou encore Donnacha Ryan, pas facile de se frayer une place au soleil. Il s'était en plus de cela blessé contre Castres le 19 février dernier. On en attend un peu plus. 

Donovan Taofifenua : Ailier 

Donovan Taofifenua pose ses valises dans la région parisienne avec l'étiquette de grand espoir à son poste. Champion du monde en 2019 avec les moins de 20 ans, il a revanche eu du mal à s'imposer avec son ancien club de l'ASM. Les dirigeants auvergnats ne semblent alors pas lui accorder leur confiance, la faute à une concurrence accrue au poste. Le jeune joueur de 22 ans s'exile donc. Un choix qu'il ne doit nullement regretter aujourd'hui. ''Tao'' s'est imposé au sein du club francilien. Étincelant, il a notamment fait parler ses cannes pour franchir à de nombreuses reprises la ligne adverse, comme ce triplé face à Bayonne ou cet envol majestueux contre le Connacht. À tel point que l'ailier fut appelé pour préparer la finale de l'Autumn Nations Cup avec le XV de France. Cette saison, c'est 24 rencontres avec le Racing dont 22 comme titulaires pour 12 essais toutes compétitions confondues. S'il est encore perfectible, Donovan Taofifenua s'est affirmé comme un futur cadre du club et a pris rendez-vous avec l'avenir. Ce sont des félicitations. 

De Mouguerre à Marcoussis, le jeune Donovan Taofifenua gravit les échelons à une vitesse folleDe Mouguerre à Marcoussis, le jeune Donovan Taofifenua gravit les échelons à une vitesse folle

Kurtley Beale : Arrière 

Est-il encore nécessaire de présenter Kurtley Beale ? International australien à 92 reprises, capable d'évoluer à quasiment tous les postes de la ligne arrière, il vient alors se rajouter à une ligne de trois-quarts déjà impressionnante sur le papier. Capable de fulgurances mais aussi d'erreurs évitables sur certaines actions, il a cependant tenu son rang, malgré la concurrence de Simon Zebo au poste. Le Wallabie a disputé 23 rencontres sur 24 comme titulaire lors de la saison 2020/2021 et a franchi a sept reprises l'en-but. Pas mal pour une première saison en France. Surtout, l'ancien pensionnaire des Wasps a su s'adapter, capable d'évoluer avec succès aussi bien à l'arrière qu'au centre. Ses appuis et sa science du jeu ont été des atouts non négligeables. Lors de la débâcle face à La Rochelle en demi-finale, il fut l'un des seuls, si ce n'est le seul Racingman à avoir répondu présent. Une satisfaction. 

Emiliano Boffelli : Arrière

Une énigme. Emiliano Boffelli signe au Racing 92 l'hiver dernier, une fois le Rugby Championship terminé avec l'Argentine. La province des Jaguares en proie à de grandes difficultés financières, l'arrière de 26 ans décide donc de rejoindre le club de Jacky Lorenzetti. Dans les travées de la Paris la Défense Arena, le Puma ne va jamais s'imposer. Pour preuve, il ne va disputer que quatre petites rencontres dont le quart de finale de Champions Cup perdu face à l'UBB. Il marquera bien un essai face à Castres le 19 février dernier, mais cela reste bien trop peu pour un joueur cadre de la sélection argentine. Il a d'ailleurs quitté le Racing 92 à l'intersaison. Et ne restera malheureusement pas dans les mémoires des supporters franciliens. 

Gaël Fickou : Centre

Dire que le tranfert de Gaël Fickou a fait couler beaucoup d'encres serait un doux euphémisme. Dans un premier temps, le centre international français devait effectuer le court trajet entre le Stade Français et le Racing une fois la saison terminée. Finalement, il a rejoint la formation francilienne plus vite que prévu, en tant que joker médical peu avant la fin de saison. Une décision critiquée par beaucoup. Mais force est de constater que Fickou s'est rapidement adapté à sa nouvelle équipe, en témoignent ce triplé face à Agen ou cet essai en barrage contre son ancien club du Stade Français en cassant un plaquage de Danty. Si bien qu'en 7 matchs joués avec les Ciels et Blancs il a inscrit la bagatelle de 6 essais. Muselé en demie de Top 14 face à La Rochelle, il n'a pas pesé sur les débats et n'a pas eu le rendement attendu, à l'image de son équipe. In fine, c'est quand même une satisfaction au vu du peu de matchs joués et la vitesse à laquelle Fickou s'est adapté à sa nouvelle équipe. À confirmer dès cette saison.  

TRANSFERT. Top 14. Gaël Fickou ne devrait pas terminer la saison au Stade FrançaisTRANSFERT. Top 14. Gaël Fickou ne devrait pas terminer la saison au Stade Français

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    60231 points
  • il y a 1 semaine

Ben moi sur le transfert de Fickou (puisque les nisteriens ne parlent que de son cas et pas des autres)
Le transfert de ce garçon en cours de saison j'ai tjs rien compris...
Ya t il un gentil, un méchant ? C'est que du pognon ?
Si qqun peut éclairer ma lanterne...
(merci d'éviter les partis pris inutiles et vengeurs)

  • math1907
    16225 points
  • il y a 1 semaine
@Jak3192

Il est prêté pendant 3 saisons au Racing par le SF qui va payer la moitié de son salaire pendant cette période en espérant qu'il arrive à convaincre les Racing de le conserver après sa période d'essai et qu'il ne revienne pas chez eux!!!!!!
Sinon c'est un transfert tout à fait banal à quelques semaines de la fin de la phase régulière, d'un international actuel français titulaire dans son club, encore en lice pour se qualifier en phase finale, chez un concurrent direct!!!
Pendant quelques temps il a été émis une hypothèse un peu folle que le SF voulait pouvoir recruter plusieurs de joueurs en contrepartie partie et devais donc dégraisser, mais l'arrivée de Laumape a pu rassurer les plus septiques!!!!
Pire encore, certains auraient osé mettre en avant un montage pour permettre au Racing de la faire à l'envers au salary cap manager indépendant choisi par Paul Goze et rémunéré par la LNR!!!??
Ils seront traqués et jugés haut et court !!!

Non tout est clean, la preuve d'autres joueurs ont changé de clubs avant la fin de saison.

  • Jak3192
    60231 points
  • il y a 6 jours
@math1907

Merci de ce retour
2 trucs m'interpellent:
1. "Prêt" du joueur pour 3 saisons: joli cdd, 😂. Perso, ds le sport un cdd de 3 ans j'appelle ça 1 contrat... Mais qui doit etre qualifie de tel par le point suivant
2. Le joueur est payé moit-moit par son ancien club ET PAR le nouveau ?
ENORME
Du mal à imaginer ds la vraie vie un ingénieur changeant de boite et continuant d'etre payé par l'ancienne pour moitié 😳
Dou la question grossière et vulgaire qui fache: il prend combien pépère mensuel pour qu'1 gonze (le president Wild) pété de tunes grave (nonobstant le salarycap) se débarrasse fin joueur qui peut lui mettre la misère sur le terrain tout en continuant de la payer ?
Parcequau final, c'est juste une question de pognon

@Jak3192

Un salaire partagé par Les deux clubs lorsqu'il y a un prêt c'est relativement classique, par contre jusque là on avait des prêts sur une saison, potentiellement renouvelables pour de jeunes joueurs entre les statuts espoir de pro.

Bon après tant mieux pour le racing si ça passe, mais ce serait bien qu'on ne s'insurge passe uniquement toujours Face aux mêmes présidents et/ou clubs.

Bonne saison à tout le monde.

"Tête à claque", "la soupe est bonne", mais messieurs vous abusez. Peut on lui reprocher de se diriger vers un club qui le fait jouer ? N était il pas sur le banc au SF ? Fickou cherche la visibilité due à son rang, il est l un des meilleurs centre du top 14, avec des exigences de jeu et de rémunération, ça peut déplaire mais ainsi va le rugby pro. Pour conclure je préfère largement les décisions d un joueur conscient de sa carrière, aux pitreries de certains dirigeants du Sud Ouest et du Sud Est qui ne font que tirer le Rugby vers la fange.

  • Manu
    13366 points
  • il y a 1 semaine

Fickou, une satisfaction au Racing?
Oui, autant que lors de ses passages à Toulouse ou à Paris. Chaque fois qu'il est parti de ses clubs précédents, les clubs allaient beaucoup mieux. Le 20ème Brennus pour Toulouse l'année suivante et la remontada du Stade Français qui se qualifie en barrage cette saison.

Après, il pourra toujours rivaliser avec Jalibert pour être la meilleure tête à claques du championnat.

@Manu

je l'aime bien, meme beaucoup et ne trouve pas qu'il ait une tete a claques. je trouve meme que c'est notre meilleur centre et un de nos meilleurs joueurs tout poste confondu.
chacun ses opinions je suppose

  • cahues
    138329 points
  • il y a 1 semaine
@Manu

Ce garçon fonctionne à temps partiel ou à mi-temps en club. Par contre la soupe est bonne ...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News