TOP 14. Le fair-play de Shaun Sowerby après le match contre le Stade Toulousain
Shaun Sowerby a joué plusieurs saisons à Toulouse avant de devenir entraineur.
À l’issue de la rencontre qui opposait le Stade Toulousain au Biarritz Olympique, Shaun Sowerby a salué la prestation des deux équipes.

Il est de bonne guerre de voir un entraîneur râler après la défaite de son équipe. D’autant plus lorsque le score est serré. Dans une certaine mesure, les plaintes des managers et autres membres du staff sont devenues une habitude. À l’inverse, les comportements fair-play existent aussi. C’est notamment le cas de la sortie de l'entraîneur des avants du Biarritz Olympique Shaun Sowerby. Le sud-africain et ancien joueur du Stade Toulousain a salué la prestation des rouges et noirs en conférence de presse. Il dit selon des propos rapportés par Rugbyrama : “Des fois, il faut accepter quand il y a plus fort en face. Parfois, l’équipe adverse est capable d’aller chercher plus loin. C’est le cas du Stade toulousain aujourd’hui. [...] Je pense que même si nous avions eu la capacité d’aller encore plus loin, cette équipe aurait résisté. Elle a toujours une vitesse supplémentaire. On peut parler de notre équipe et du fait qu’on ne gagne pas, mais on peut aussi parler des qualités de l’adversaire et accepter que, parfois, l’adversaire est meilleur.”

Une tirade qui salue la performance du groupe toulousain. Pourtant, les Basques n’étaient pas si loin d’une potentielle victoire sur le champion de France. Avec un score final de 11 à 17, il aura fallu l’entrée en jeu d’Antoine Dupont pour changer la physionomie du match. Deux exploits qui permettent au principal intéressé et à Tim Nanai Williams d’aller en terre promise.

Avec 6 unités d’écart au score, les coéquipiers de Francis Saili auraient pu créer la surprise si l’ouvreur Brett Herron n’avait pas raté sa cible à trois reprises. Inspiré dans le jeu et très performant depuis le début de saison, le numéro 10 anglais du BO a laissé passer 8 points au pied. Une défaite qui n’est cependant pas la faute de ce dernier. Shaun Sowerby explique pourquoi les Basques n’ont pas pu l’emporter : “Nous prenons deux essais coup sur coup. Le premier sur un lancement, le second, sur un jeu de mouvement assez classique. Mais ça allait trop vite pour nous. Malgré ça, nous avons tout fait pour revenir dans le match, mais le Stade toulousain a un jeu défensif exceptionnel. Nous avons essayé, poussé, tenté, mais c’était trop fort en face.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Manu
    20063 points
  • il y a 2 ans

Encore un coach acheté par Didier Lacroix.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News