Top 14. Doublons, Salary Cap revu à la baisse : René Bouscatel revient sur les dossiers chauds du moment
René Bouscatel revient sur les dossiers chauds du moment.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Interrogé par Le Figaro, René Bouscatel, patron de la LNR, est revenu sur les dossiers chauds du moment. Avec notamment le problème des doublons et du Salary Cap, qui sera revu à la baisse.

René Bouscatel, président de la Ligue Nationale de Rugby, s'est exprimé sur Le Figaro et est revenu sur les sujets brûlants du moment. En premier lieu sur les problèmes financiers qu'a connus le rugby français durant la crise de la Covid-19. Lors du premier confinement, plusieurs présidents de clubs se sont plaints d'être au bord de l'implosion. Bouscatel indique que désormais, les situations des clubs sont quasiment revenues à la normale, et la santé financière du rugby français se porte beaucoup mieux. 

Sa santé financière était précaire. Certains clubs, en particulier les plus gros, ont été fragilisés. Il y a encore quelques situations tendues mais la DNACG n'a pas relevé de situations catastrophiques, et ce, grâce aux aides de l'État. La relance semble bien partie. Les spectateurs reviennent dans les stades, un record d'affluence a même été battu lors de la journée dédiée aux derbys avec plus de 160 000 supporters en Top 14 et Pro D2. Les audiences télé sont également reparties à la hausse. Nous sommes sur la bonne pente. Comme l'indique notre signature de cinq nouveaux partenaires depuis mars 2021.

Une bonne nouvelle donc. Autre dossier important, le Salary Cap. René Bouscatel l'assure, il n'y aura pas de revalorisation de celui-ci, bien au contraire. Il devrait même être revu à la baisse. Et ceux qui seraient tentés de le contourner sont d'ores et déjà prévenus : ''Il va encore être revu un peu à la baisse, mais comme prévu (10,7 millions d'euros en Top 14 la saison prochaine). Les décisions d'orienter le Salary Cap à la baisse ont été prises dès le début de saison dernière, après le premier confinement, et ce cap est tenu. Il a fait ses preuves pour l'équité et l'attractivité de nos championnats [...] Nous menons des contrôles indépendants et approfondis, des enquêtes poussées. Nous avons déjà redressé quelques torts. Quand on fixe des règles, il est possible qu'il y ait des tentatives de les détourner, mais elles sont très limitées.''

RUGBY. Pour René Bouscatel, la Coupe d'Europe est décrédibilisée après l'annulation du match de ToulouseRUGBY. Pour René Bouscatel, la Coupe d'Europe est décrédibilisée après l'annulation du match de Toulouse

Enfin, toujours pour Le Figaro, le patron de la LNR a abordé l'un des sujets de ces dernières semaines, les doublons. On se souvient notamment que certains clubs comme le Stade Toulousain ou l'UBB, ont été particulièrement affectés durant cette période : ''Il y a un nombre défini de week-ends disponibles chaque saison. Il faut y caser le championnat, la coupe d'Europe et les matches internationaux. Nous avons aussi en projet, bien avancé, la création d'une coupe du monde des clubs tous les quatre ans. Tout cela va nécessiter une réflexion sur les formats des compétitions. Il n'y a pas de chiffre sacré pour moi [...] Le format du Top 14 a fait ses preuves. Il faut donc être très prudent avant d'envisager de changer ce qui fonctionne bien. Quand la performance sportive des clubs est au rendez-vous, c'est tout le rugby français qui est gagnant. Voyez le Grand Chelem réalisé par les Bleus''. Pas sûr, donc, qu'il y ait un changement sous peu, même si Bouscatel ne ferme pas entièrement la porte. Enfin, ce dernier s'est dit contre ''la marchandisation des joueurs'', quand bon nombre de transferts ont fait énormément parler ces derniers temps (Kolbe entre autres), les clubs rachetant, comme au foot, les contrats des joueurs avant la fin de leur contrat.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
Arbitrage
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos