Top 14. Comment Mathis Ferté, 18 ans, a saisi sa chance avec panache face au Racing 92 ?
Top 14. Mathis Ferté, la petite éclaircie dans le ciel en noir et blanc du CAB ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Rare satisfaction d’une troisième défaite à domicile, Mathis Ferté a plus que convaincu pour sa première titularisation avec Brive. Retraçons le parcours de ce jeune espoir.

Que le temps passe vite. La saison passée, le jeune arrière (et demi de mêlée) évoluait chez les Crabos du CAB. Samedi dernier, c’était avec le numéro 15 dans le dos, et devant 10 000 personnes le découvrant, que Mathis Ferté commença la rencontre face au Racing 92. Bénéficiant du forfait de dernière minute de Laranjeira, malade durant la nuit, le jeune Cabiste n’a finalement pas eu le temps de réaliser : « quand Arnaud Méla m'a appelé, j'étais sur la route, je revenais de chez mes parents. Sur le coup, je ne capte pas, la pression est montée d’un coup, mais je me suis dit de jouer ma chance à fond ». Originaire de Luzech, là où il a commencé le rugby à l’âge de 4 ans parce que le papa entrainait, le jeune Mathis a un temps jonglé avec la boxe. Après avoir rejoint le club de Cahors, il alterna durant le collège entre l'entrainement de rugby la semaine et tournoi de boxe le week-end, avec plusieurs titres à la clef. C’est ensuite chez les cadets de Brive qu’il intégra le club, et gravit les échelons.

Cette année, il est entré en jeu contre Toulon et Paris et ne s’attendait pas matcher autant chez les grands : « pour moi, je me considère toujours comme un Espoir, je ne m’étais pas dit que j’allais jouer autant en pro. Maintenant que j’y suis, je veux y rester. Mon objectif est de rester avec eux le plus possible et d’être meilleur à chaque match. » Malgré une première mi-temps qui fut marquée par une domination sans précédent des Franciliens, le jeune arrière a essayé de garder la tête froide. « Je m’étais mis beaucoup de pression, peut-être la peur de mal faire aussi, mais les mecs et les coachs m’ont beaucoup accompagné ». Lors du deuxième acte, quand les deux équipes se sont débridées, on a pu voir du rythme. Beaucoup de jeu dans le désordre, parfois fouillis, qui a pu mettre en lumière le Lotois. « En deuxième mi-temps, les deux équipes ont beaucoup joué à la main et j’ai eu de bons ballons. J’ai essayé d’amener ma vivacité, de pas faire de connerie et de tenter les coups à fond ». En effet, après une belle action amorcée dans leur camp, les Brivistes ont remonté le terrain tout en vitesse avant de planter un essai au milieu des poteaux, signé Mathis Ferté.


Cette réalisation fut élue plus bel essai de la 9e journée de Top 14, ce qui a rendu fier la famille : « Quand je me suis vu à la télé au Canal Rugby Club, j’ai eu des émotions, car je regarde tout le temps l’émission. Mes parents et moi n’avons pas trop réalisé sur le coup, en plus j’étais lessivé du match. Après, ce n’est rien, ça fait énormément plaisir, mais ce n’est que le début, je l’espère ». C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pourquoi vous posez autant de questions dans vos titres?

  • oc
    38202 points
  • il y a 3 semaines
@beberarverne

Je crois que le stagiaire n'est pas encore en pleine confiance ...

@beberarverne

Oui , pourquoi ??! 😄

@pascalbulroland

Qu'est-ce que vous dites ????

@Amis à Laporte

Quelle différence y-a-t-il entre un pigeon..?? 😃

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Transferts
Vidéos
News
Vidéos