Top 14. À Biarritz, Barnabé Couilloud est sorti de l'ombre de son frère
Barnabé Couilloud fera face à son frère Baptiste ce week-end en Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, le LOU se déplace sur la pelouse de Biarritz. L’occasion de voir Barnabé Couilloud face à son frère Baptiste. Qui aura le dessus sur l'autre ?

La 5ème journée de championnat va nous offrir un moment inédit. Les deux frères Couilloud qui évolue au même poste vont pouvoir s’affronter lors de la rencontre entre le BO et le LOU. Baptiste, l’aîné n’a plus besoin d’être présenté. À Lyon depuis toujours, il a réussi à gravir les échelons jusqu’à gagner sa place de titulaire. Avec 80 matchs de TOP 14 à son actif, il connaît désormais tous les rouages de notre championnat. Ses performances remarquables lui ont permis d’arriver jusqu’au XV de France. International à plusieurs reprises, il a été l’un des artisans de la victoire des Bleus en Australie cet été. Quant à Barnabé, le plus jeune, a eu une ascension plus discrète que son grand frère. Au LOU depuis tout petit, il quitte le club en 2019 pour rejoindre le Biarritz Olympique. L’an passé, il s’est imposé comme titulaire au sein de son club. Il a joué un rôle crucial dans la remontée du club biarrot dans l’élite. Cette année, il ne baisse pas de régime, puisqu’il a commencé les 4 premières journées de championnat en tant que titulaire.VIDEO. Australie/France. Baptiste Couilloud renverse McDermott pour l'essai !VIDEO. Australie/France. Baptiste Couilloud renverse McDermott pour l'essai !

Au LOU dans l’ombre de son frère

En jouant dans le même club et surtout au même poste, les deux frères ont très souvent été sujet à comparaison. Les deux demis de mêlée ayant 2 ans d’écart, ne se sont retrouvés dans la même catégorie qu’à partir d’espoirs. Baptiste Couilloud s’est très vite retrouvé projeté au sein de l’effectif professionnel, puisqu’il a joué son premier match en pro lors de sa première année espoir, à 19 ans. Ensuite tout s’est accéléré pour lui. Passé par les moins de 20 ans puis par le XV de France, il est mis sous le feu des projecteurs très tôt. Pour le demi de mêlée biarrot, à son arrivée en espoirs, son grand frère était un exemple et une source de motivation pour lui : « J’ai pu voir mon frère jouer avec les pros assez tôt. C’était beau, j’avais envie de faire pareil », expliquait-il en mai dernier à Rugbyrama. Mais pour Barnabé tout n’a pas été aussi simple.

Pour sa première année en espoirs, il se voit même effectuer un tutorat et jouera sous les couleurs de Viennes en espoirs fédéraux. Petit à petit il trouve sa place en espoirs et enchaine les bonnes performances. Mais une comparaison inévitable apparait entre les deux hommes. Des comparaisons pouvant « parfois faire un peu de mal, pour l’un comme pour l’autre ». Malgré quelques entrainements avec l’équipe première, le jeune demi de mêlée comprend bien que la route est barrée. Le Biarrot reçoit en 2019 une proposition du Biarritz Olympique pour être le troisième neuf de l’effectif professionnel. Le plus jeune des frères s’envole pour le Pays basque après plus de 15 ans passé dans le club lyonnais. Un transfert qui a fait décoller sa carrière.

Son éclosion au BO

Arrivé à l’intersaison 2019, il s’adapte très vite à son nouveau club. Il participera même à la première journée de championnat. Une saison inaugurale qui sera une réussite puisqu’il disputera pas moins de 20 matchs avant d’être stoppé par l’arrêt des compétitions. Cette première saison sera aussi un tournant dans la relation avec son frère : « On est encore plus fusionnels. Je regarde tous ses matchs, il regarde tous les miens, et ensuite on débrief. On dit ce qui n’a pas été, puis on pioche un peu dans les qualités du jeu de l’autre ». La saison suivante sera celle de la confirmation pour le jeune demi de mêlée. Avec de l’expérience en plus, il a pu corriger les petites erreurs du passé, comme il l’expliquait : « Ça m’a permis de prendre confiance en moi et de gommer quelques défaillances que je pouvais avoir l’an dernier. J’ai franchi une étape. En revanche, après quasiment 50 matchs de Pro D2, on m’excuse un petit peu moins sur les erreurs de jeunesse. » Il sera l’un des grands artisans de la montée en TOP 14 du club basque, puisque qu’il disputera 32 rencontres lors de cette saison. Il jouera notamment la finale en tant que titulaire. Cette année, il ne semble pas avoir levé le pied, avec 4 titularisations pour autant de matchs joués, les entraineurs du BO ont l’air pleinement satisfaits. Ce week-end, il affrontera son frère lors de la 5ᵉ journée, il attend cette confrontation avec impatience, mais reste clairvoyant sur le fait que ce duel ne doit pas l’emporter sur le match en lui-même : « C’est forcément un peu particulier. Il y a beaucoup d’excitation et l’envie d’être samedi. Mais il faut préparer ce match comme les autres. Au-delà du fait que mon frère est dans l’équipe en face, il y a quatorze autres mecs sur le terrain », confie-t-il ce jeudi à Rugbyrama. Alors qui des deux frères va réussir à faire basculer la partie en faveur de son équipe ? Rendez-vous samedi à 15h pour connaitre la réponse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ben non, l'ombre c'est parce que lui, il était à la gave.

@lelinzhou

Il était plus ombré (hombre)

Les deux font la paire ?

  • oc
    13729 points
  • il y a 1 semaine
@La petite Huguette

Rhô , j'avais pas osé à cause de la disparité o-O

@La petite Huguette

Ouais, ce sont deux mecs qui en ont !

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News