Super Rugby. World Rugby prête à signer un partenariat historique avec les franchises du Pacifique !
Bientôt le haka des Moana Pasifika en Super Rugby ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

World Rugby va consacrer un soutien financier et administratif pour faciliter l’adhésion de deux équipes du Pacifique au Super Rugby à partir de 2022.

Super Rugby. VIDÉO. Mo'unga fait le show et les Crusaders s'adjugent le choc face aux Blues (27 à 43)Super Rugby. VIDÉO. Mo'unga fait le show et les Crusaders s'adjugent le choc face aux Blues (27 à 43)C'est une première historique ! Sous réserve de l’approbation du conseil d’administration de la fédération néo-zélandaise et des conditions à remplir, le Comité exécutif de World Rugby a approuvé un programme de financement annuel de 1,2 million de livres sterling (1,4 millions d’euros) afin de soutenir deux franchises du Pacifique, les Fijian Drua et les Moana Pasifika, pour un premier cycle de trois ans. Le but ? Que cela permette, à terme, d'intégrer ces deux formations au Super Rugby dès 2022, avec en ligne de mire l’objectif d’améliorer les performances des îles du Pacifique sur la scène internationale et d’offrir un véritable tremplin pour leurs meilleurs talents. Le financement étant un critère nécessaire aux négociations pour l’entrée en Super Rugby.

World Rugby de préciser que "cette décision s’inscrit dans le cadre des objectifs principaux du Plan Stratégique de l'instance, visant à élever le niveau de compétitivité du rugby dans le monde entier et plus particulièrement en vue des Coupes du Monde de Rugby hommes et femmes." De fait, si un tel soutient permettait au projet d'arriver à bien, les joueurs auraient l’occasion de rester vivre sur leur île natale tout en jouant au niveau professionnel. Ce qui pourrait inciter un plus grand nombre de garçons à sauter le pas et optimiser leur préparation pour jouer à un niveau international. Quand on sait à quel point les îles du Pacifique sont de véritables mines de talents, cela pourrait marquer le début d'un véritable tournant sur la planète rugby.

Depuis de nombreuses années, notre travail en coulisses en partenariat avec les Fidji, les Tonga, les Samoa et World Rugby a conduit à ce moment charnière. Nous sommes sur le point de franchir un palier qui, je ne pensais pas, aurait pu être possible. Cette éventualité de financement pour ces deux équipes est un grand coup de pouce pour nous aider à concrétiser un projet historique. - Hale T Pole, président de Pacific Rugby Players et ancien international tongien, via World Rugby

Pour rappel, Moana Pasifika, c'est ça :

Quelle férocité ! Duel épique entre les Māori All Blacks et Moana Pasifika [VIDEO]Quelle férocité ! Duel épique entre les Māori All Blacks et Moana Pasifika [VIDEO]

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est un article sponsorisé par qui/quoi ?

  • Revahn
    20472 points
  • il y a 8 mois
@coupdecasque

Me suis aussi posé la question tiens...

Ce qui serait positif c'est aussi l'ouverture du championship a au moins une équipe supplémentaire (Japon ou Fidji), et la mise en place de championship B et C comme pour le tournoi avec un pont par match de barrage et donc un process de montée descente indirect.
Championship A: Af du Sud, NZ, Australie, Argentine, Japon
Championship B: Fidji, Tonga, Samoa, Uruguay, Hong Kong
Championship C: Namibie, Brésil, Chili, Corée, Kenya

De même pourquoi ne pas revenir aux 5 nations (puisque la présence de l'Italie fait autant débat) avec le même principe de pont entre tournoi A, B et C par match de barrage, en disputant le tournoi en aller-retour ce qui rendrait la compétition plus équitable.
Tournoi A: France, Angleterre, Irlande, Pays de Galles, Ecosse
Tournoi B: Géorgie, Italie, USA, Roumanie, Espagne
Tournoi C: Russie, Canada, Portugal, Pays-Bas, Belgique.

On harmonise le calendrier international sur une période unique (mais à juillet), suppression des tournées remplacés par 1 à 2 matchs de prépa avant tournoi et final 4 entre les 2 meilleures équipes du tournoi et du championship pour définir le classement IRB.
Pour la CDM passage à 32 équipes avec un tour préliminaire de 8 poules de 4 (les 2 premiers qualifiés) puis second tour en 4 poules de 4 avec les 2 premiers qualifiés pour les quarts.

@fredo69007

Les tournois avec un chiffre impair d'équipes/nations ne sont pas une bonne idée en termes d'équité. Il y aura souvent une équipe plus en forme que son adversaire du jour.
Les deux compétitions que tu proposes posent des problèmes en termes de déplacement et de fuseaux horaires. De plus ce système se rapproche trop d'un format de coupe du monde.
Il faudrait plutôt arriver à un championnat par continent.
En Europe, il suffit de conserver le tournoi des 6 nations avec un système de relégation avec les étages inférieurs.
En Amérique, il existe déjà Americas Rugby Championship avec 6 nations (Argentine XV, USA, Canda, Chili, Brésil et Uruguay) et un système de relegation avec les championnats inférieurs. L'équipe B d'Argentine se fait doucement rattrapé par les autres nations. A moyen terme, on peut imaginer que l'Argentine aligne son équipe A et, à long terme, qu’elle quitte le Rugby championship.
En Afrique, il faudrait réinstaurer la Gold Cup (annulé pour problème financier en 2019 et Covid en 2020). La Gold Cup était un tournoi avec les 6 meilleurs équipes africaine (Namibie, Kenya, Uganda, Tunisie, Zimbabwe et Maroc) avec système de relégation avec les étages inférieurs. A long terme, il faudrait aussi intégrer l'Afrique du Sud en commençant par son équipe B.
En Océanie et Asie, ça se complique, dans le premier continent il n’y a pas assez de nation et le deuxième continent il y a trop nation faible. A court terme, il faut intégrer le Japon dans le Rugby Championship l’équipe B aligné et conserver l’Asia rugby championship (Hong Kong, Corée du Sud et Malaysie) et Pacific rugby champioship (Fidji, Somoa, Tonga). A moyen/long terme, un championnat fermé avec l’Australie, Nouvelle-Zealand, Fidji, Somoa, Tonga et Japon et passer l’Asie rugby championship à 6 nations (Japon XV, Hong Kong, Corée du Sud, Malaysie, Philippines et Sri Lanka). A long terme, une seule compétition transcontinentale ou deux compétitions avec système de relégation pour les deux options.

Pour conclure, on aurait un championnat de rugby majeur sur chaque continent, une coupe du monde à 24 puis 32 nations et la fin du Rugby championship.

@GoReyBoy

Je comprends bien ton soucis par rapport au format coupe du monde mais je maintien que ca serait assez plaisant à voir. Pour ce qui est de l'équité ca me semble déjà plus équitable d'avoir un aller-retour que le format actuel

Après la construction que tu proposes est intéressante prenant en compte le temps d'évolution nécessaire aux nations neuves pour émerger mais elle a selon moi une limite c'est que du coup les matchs nord-sud se réduiront jusqu'à disparaitre sauf pour les coupes du monde ce qui est dommage quand même! Personnellement ca me dérange pas de voir chaque année la France, la Nouvelle Zélande, l'Af du Sud et l'Angleterre se défier et pourquoi pas les années spécifiques de coupe du monde remplace les tournois par un mondial des clubs préalable à la CDM. Je dis pas que les propositions que je donne sont idéales mais cet immobilisme permanent m'agace, y'a moyen de faire tellement d'améliorations et d'innovations dans le calendrier, le format des compétitions pour rendre ce sport plus attractif et le démocratiser!!!

@fredo69007

En effet, si on voulait une équité parfaite, il faudrait également un tournoi avec match aller-retour (et sur la même année). Cependant, je ne pense pas qu'on puisse augmenter le nombre de match. Donc, il faudrait des tournois à 4 nations sur une année ou 6 nations sur deux ans. La première solution (plus équitable) exclura une nation majeure du tournoi (l’Ecosse ?) et la deuxième solution (moins équitable) pourrai bloquer pour deux ans une nation top tier (l'Italie ?) dans le tournoi B.
Je préfère donc rester sur des matchs à aller simple et tant pis pour l’équité parfaite (et les recettes de billetterie). Par exemple, on peut favoriser les nations les mieux classées au world rugby avec les trois meilleures équipes qui reçoivent trois fois.

Pour le problème avec la coupe du monde, c'est que tu proposes deux compétitions avec des matchs très exotiques chaque année même s’il reste une étanchéité entre les deux hémisphères Nord et Sud. Ton format de compétition rendra donc forcément la coupe du monde moins attrayante.

Pour les rencontres Nord-Sud, les tests-matchs de mi-année et fin d’année peuvent toujours exister à conditions que les compétions continentales se déroulent bien sur les dates actuelles du 6 nations ou du rugby championship. On pourrait même imaginer des tests matchs selon le classement des nations dans la compétition continentale mais ça pourrait impacter aussi l’intérêt de la coupe du monde.

Personnellement, les tests match ne m'intéressent déjà peu sauf peut-être les tests de fin d'année qui se déroulent en Europe et donc à des horaires convenables. Même si les matchs amicaux n'existent pas au rugby, l'absence de compétition rend les tests matchs moins attrayant.

@GoReyBoy

Dans mon idée tout passe par une harmonisation du calendrier international et une refonte des compétitions domestiques. Je m'explique mise en place d'une fenêtre internationale unique sur mai à juillet. Pour ce faire passage obligatoire à un top 12 et réforme de la coupe d'europe (schéma en 8 poules de 3 pour passer à 7 dates au lieu de 9). ainsi on arrive à un total de 31 dates au lieu de 38. Mais et le manque à gagner pour les clubs et diffuseurs me direz vous? L'idée de Lacroix est pas mal avec mise en place d'une coupe de France durant la période internationale (certes sans les internationaux mais qui fera de la place pour des jeunes joueurs qui pourront s'étalonne face à des aguerris de ProD2). La dessus phase internationale avec 1 match amical puis tournoi en aller-retour (8 matchs) et enfin matchs tests croisés entre les nations en fonction du résultat des tournois.

On arrive ainsi à 24 dates de championnat et 7 de coupe d'europe + 11 matchs internationaux (avec la coupe de France sur cette même période) soit un total de 42 dates (contre 49 actuellement). Même nombre minimum de rencontre à domicile par clubs (16) qu'actuellement et ainsi 10 dates off pour récup et prépa. Et en plus il peut y avoir une convention club/FFR pour que en CDD les internationaux soient sous contrat fédéral et soulage ainsi la masse salariale des clubs. Pas trop mal non? Oui je sais totalement irréaliste à l'heure actuelle n'empêche je serais curieux de voir ce que ca donne, un peu trop moderne et logique pour le rugby sans doute

@fredo69007

En effet, c'est pas trop mal 🙂

Personnellement, je garderai des poules de 4 pour la coupe d'Europe des clubs. Toujours pour avoir aucun match exempté. Ça fait une date internationale de moins.
Il resterai 4 équipes que tu laisse sur le carreau parce qu'ils viennent juste de monter à l'échelon supérieur (promus Top12 et Premiership) ou tu les occupes dans une compétition bis avec des clubs issus des pays émergents.

Je garderai aussi des tournois continentales à 6 nations avec donc 10 dates internationales. Il ne reste donc plus de date pour des tests matchs.

Pour les matchs intercontinentaux, il reste la coupe du monde qu'on peut passer à 24 équipes avec 4 poules de 6. C'est à dire les 6 équipes des 4 tournois continentals (Europe, Afrique, Amerique et Asie+Oceanie). Tu la joues tous les 4 ans ou 2 ans à la place des tournois continentals.

Mais ça devient de plus en plus utopiste/irréaliste.

C'est une bonne chose si elle se pérennise
Après, c'est quand même "peu" d'argent 1million/an ou à peine plus, les trajets en avion coûtent cher...surtout pour des clubs/provinces et encore plus pour les îliens...
A moins qu'un sponsor prenne cette charge logistique...

@pascalbulroland

c'est en effet tres peu par rapport aux budgets des clubs européens de top niveau. meme en super rugby, ca ne paierait que bien peu de joueurs du meilleur niveau.
j'apprécie l'idée de soutenir les nations du pacifique qui amènent tant au rugby et qui ont énormément besoin de soutien mais je pense que c'est surtout de l'esbroufe.
je ne serai pas surpris que world rugby soutienne plus activement des pays plus prometteurs (financièrement parlant bien evidemment, le reste on s'en fout).
enfin, c'est un debut mais il s'agirait d'augmenter les moyens

@pascalbulroland

Salut Pascal. Ce n'est peut-être qu'un début mais c'est très esprit rugby malgré tout ( faut bien commencer par quelque chose ). Une des conséquences que j'y vois c'est que moins de joueurs du Pacifique ( mention spéciale aux Fidjiens que je connais un peu, ben oui je suis Clermontois aprés tout 😉 ) seraient susceptibles de venir jouer dans notre championnat ( perso. cela ne me gène pas, tant que ca reste dans une certaine mesure, aprés tout c'est agréable de découvrir d'autres cultures ) et peut-être faire éclore plus de jeunes Français ( d'autant que le choc des cultures pour les iliens, a 360° pour eux, n'est pas toujours ce qu'il y'a de plus facile et cela se comprend).

  • Tonioo
    27068 points
  • il y a 8 mois
@pascalbulroland

Aucune idée des budgets en super rugby mais en effet quand on voit les budgets nécessaires en top 14 / pro d2 ça paraît peu.

  • oc
    16514 points
  • il y a 8 mois
@pascalbulroland

le Vendee globe ???

@oc

Pour l'aller ça peut le faire, mais pour le retour...

  • oc
    16514 points
  • il y a 8 mois
@pascalbulroland

un voyage sans retour ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos