RUGBY. Un arbitre se confie après avoir été menacé de mort suite à un match de la France
Andrew Brace avait arbitré la finale d’Autumn Nations Cup 2020 opposant la France et l’Angleterre. Suite à ce match, il avait reçu de nombreuses menaces.
Andrew Brace avait arbitré la finale d’Autumn Nations Cup 2020 opposant la France et l’Angleterre. Suite à ce match, il avait reçu de nombreuses menaces.

C’est une histoire glauque qui semble bien loin des habituelles histoires entourant les officiels du ballon ovale. Car si Andrew Brace a vu sa notoriété exploser le 6 décembre 2020, ce n’est pas pour une réplique bien sentie envoyée à un joueur. En effet, ce jour-là, l’arbitre international officiait dans une rencontre importante : la finale de l’Autumn Nations Cup. Un match sous tension même si la compétition revêtait d’un intérêt mitigé. Après tout, un choc opposant les Anglais aux Français reste un Crunch et ceci peu importe les conditions. Rajoutez à cela la possibilité pour la France de gagner un titre pour la première fois depuis presque dix ans. L’affiche permettait alors d’observer un peu d’électricité dans l’air, une ambiance qui s’est poursuivie après la défaite tricolore. Et cette dernière, l’arbitre Andrew Brace en a payé les frais.

Dans un entretien accordé à RugbyPass, l’Irlandais a fait état d’un traitement des plus agressifs à son égard. Accusé par certains supporters français d’avoir mal arbitré la rencontre, lui et certains de ses proches auraient été harcelés. L’article dénonce un “tribunal populaire” qui aurait envoyé “des insultes et des menaces de mort à une échelle industrielle”. Il complète : “En plus des menaces de mort, des gens m'ont dit de ne plus jamais revenir en France. J'ai reçu plus de mille messages sur Instagram et quelqu'un a créé un profil parodique de moi sur Twitter juste pour m'insulter.” RUGBY. Romain Poite explique pourquoi Richie McCaw était si difficile à arbitrerRUGBY. Romain Poite explique pourquoi Richie McCaw était si difficile à arbitrer

L’arbitre raconte également le harcèlement qu’auraient subi ses proches. Il décrit :

Le premier tweet auquel ils ont réagi concernait la nécrologie de mon père. Mon père a fait un voyage où il a retracé les traces de son propre père depuis la Seconde Guerre mondiale. C'était le tweet que j'avais épinglé en haut de ma page et ils ont sauté dessus en disant que j'étais un arbitre de merde et que j'avais gâché le match.[...] Certains m'ont demandé combien j'avais été payé pour que l'Angleterre franchisse la ligne. L'un des messages que ma sœur a reçus précisait qu'aucun membre de ma famille ne devrait plus jamais venir en France quand un autre disait : "J'espère que ta famille mourra du Covid, espèce de m*rde."

Fortement affecté par ces évènements, Andrew Brace a énormément appréhendé son retour sur les pelouses françaises. Il raconte notamment qu’il devait arbitrer un match de Champions Cup à Toulouse la semaine suivante. Afin de calmer les tensions, l'homme chargé des arbitres de l'EPCR à l'époque, Joël Jutge, l’avait retiré de la rencontre Stade Toulousain - Exeter. À la place, il avait arbitré le match opposant Bristol à l’ASM Clermont qui se jouait en Angleterre. Il détaille : “La réalité, c'est que Joël m'a appelé et m'a dit : "Ça ne sert à rien de te mettre en France après ce qui s'est passé la semaine dernière, alors on va te déplacer à Bristol contre Clermont". Les médias ont alors pris le train en marche, en publiant de faux titres du genre : "L'arbitre est renvoyé après la finale de la Coupe des Nations d'automne". Ce n'était évidemment pas le cas, mais je suppose que la capacité d'attention des gens diminue tellement qu'ils ne cliquent pas sur le titre pour lire l'histoire complète.”VIDEO. Quand l'arbitre M. Chalon félicite Antoine Dupont pour son attitude irréprochable en tant que capitaineVIDEO. Quand l'arbitre M. Chalon félicite Antoine Dupont pour son attitude irréprochable en tant que capitaine

Mais l’officiel ne pouvait que reculer un inévitable retour dans l’Hexagone. Pour son premier match sur le sol français dans ces conditions, il décrit une expérience inquiétante. Lors du match opposant le MHR aux Wasps, il doit intervenir pour mettre un carton rouge à la suite d’un contact entre l’épaule d’Henry Immelman, arrière des Cistes, et un joueur anglais. Il y repense : “J'ai pensé : "Bien sûr. Six minutes de jeu et je dois donner un carton rouge à un joueur français". On aurait dit un scénario écrit à l’avance.[...] J'étais à peu près sûr que c'était un rouge et j'étais soutenu dans cette décision, mais 10-15 minutes plus tard - je ne l'oublierai jamais - j'ai commencé à avoir des vertiges et j'ai cru que j'allais m'évanouir sur le terrain. J'ai eu une très, très mauvaise migraine à cause de tout le stress que je subissais et j'ai pensé que j'allais devoir sortir. Cela m'a vraiment affecté pendant un bon mois ou deux”.Top 14. VIDEO. En mode grand seigneur, Said Hirèche se dénonce auprès de l'arbitre et prend un carton jauneTop 14. VIDEO. En mode grand seigneur, Said Hirèche se dénonce auprès de l'arbitre et prend un carton jaune

Plus d’un an après ces évènements, Andrew Brace revient sur cette histoire et en tire une morale sur les réseaux sociaux. Il dit :

Je veux bien être critiqué si on n'est pas performant - et la réalité est que nous n'étions pas assez bons ce jour-là en tant qu'équipe - mais quand ça dépasse les bornes et devient de l'abus, c'est un problème.[...] Cela m'a ouvert les yeux sur le côté hideux des médias sociaux - les gens peuvent publier n'importe quoi et il n'y a aucune répercussion. Les gens ne réfléchissent pas, n'est-ce pas ? C'est comme la finale de l'Euro lorsque Marcus Rashford (NDLR : joueur de football anglais) et les autres ont raté leur penalty. Les insultes qu'ils ont subies étaient horribles. Tant que Twitter et Facebook ne mettront pas en place des règles plus strictes, rien ne changera. (Ces personnes) devraient au moins être obligées de s'enregistrer avec une pièce d'identité afin de pouvoir rendre des comptes.”

Pour rappel, le harcèlement en ligne est un délit pour lequel l’auteur risque 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    16852 points
  • il y a 2 ans

c'est tout à son honneur de reconnaitre que l'équipe arbitrale s'était raté ce soir là et effectivement aucun de ces ratés, ni même leur accumulation ne mérite un tel flot de haine

le fait que cette haine soit dirigée sur une seule personne même si les nombreuses erreurs sont plutôt au débit des arbitres de touche ou du TMO que de Brace lui même est assez significatif, on ne cherche pas à comprendre ce qui s'est passé, on cherche juste un type à lyncher pour passer ses nerfs

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News