Ecrit par vous !
RUGBY. Tests internationaux. L'été de tous les dangers pour l'Italie
Une tournée européenne pleine d'obsctales pour l'Italie en Europe.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Alors que les cinq autres nations du Tournoi se déplacent loin de leurs bases (au Japon ou dans l'hémisphère sud), la Squadra Azzura va effectuer une tournée européenne pleine d'embûches

Même si elle a su vaincre les Gallois à Cardiff en mars dernier au terme d'un match incroyable, l'Italie n'a pas balayé tous les doutes concernant sa présence dans le Tournoi. Elle a enchaîné six cuillères de bois d'affilée (2016 à 2021 et enregistré seulement deux victoires sur les huit dernières éditions). Le débat sur le sujet est vif et nombreux sont ceux qui réclament une montée-descente avec le premier du "Six Nations B".6 Nations. VIDÉO. Italie. D'une relance EXCEPTIONNELLE, Ange Capuozzo éteint Cardiff sur le gong6 Nations. VIDÉO. Italie. D'une relance EXCEPTIONNELLE, Ange Capuozzo éteint Cardiff sur le gongEn jouant trois des meilleures nations de ce Tournoi B (la Russie et l'Espagne manquent à l'appel), les Italiens s'exposent donc à de graves critiques... Surtout s'ils connaissent la défaite ! En de cas de victoires nettes et précises sur ces trois adversaires, on dira alors que l'Italie est légitime dans la compétition phare du rugby européen. Par contre, si elle éprouve des difficultés ou pire si elle est battue, le débat sera relancé et l'idée de la montée-descente reviendra sur le devant de la scène.

Quel programme pour Capuozzo et ses coéquipiers ?

Le 25 juin, les Transalpins affronteront d'abord le Portugal (20e au classement mondial) dans l'Estadio de Relo de Lisbonne. Un match historique pour plusieurs raisons : pour la première fois, un test-match masculin sera arbitré par un quatuor féminin et les deux équipes ne se sont pas affrontées depuis... quinze ans et la Coupe du Monde 2007 (victoire de l'Italie, 31-5). Rappelons qu'en douze confrontations, Os Lobos l'ont emporté une fois (9-6 en 1973) et obtenu un nul (0-0 en 1972). Après la disqualification de l'Espagne pour la Coupe du monde 2023, les hommes de Patrice Lagisquet peuvent encore espérer se qualifier pour le Mondial en passant les matchs de barrage. Ils auront à cœur de montrer qu'ils ont progressé et qu'ils peuvent rapporter le scalp italien après avoir accroché les Japonais en novembre dernier (défaite 25-38).RUGBY. International. Pourquoi le match Portugal-Italie sera-t-il historique ?RUGBY. International. Pourquoi le match Portugal-Italie sera-t-il historique ?Six jours plus tard, le XV italien jouera contre la Roumanie (17e nation mondiale) au Stadionul Arcul de Triumf à Bucarest. L'enceinte est assez petite (près de 8000 places) mais l'accueil risque d'être chaud. Les Chênes n'ont pas battu les Azzurri depuis 2004 et depuis la fin de leur âge d'or (au mitan des années 1990), les joueurs des Carpates sont clairement passés derrière les Italiens dans la hiérarchie européenne. Mais chez des adversaires qui s'annoncent coriaces, la Squadra Azzura devra être très solide pour s'imposer (en 42 rencontres, l'Italie a gagné 23 fois, la Roumanie 16 et il y a eu 3 matchs nuls). Lors de leur dernière confrontation, pendant la Coupe du Monde 2015, l'Italie avait vaincu la Roumanie de dix points : 32-22 à Exeter.FLASHBACK. Quand la Roumanie était une grande puissance du rugby internationalFLASHBACK. Quand la Roumanie était une grande puissance du rugby internationalEnfin, pour la dernière étape, les coéquipiers d'Ange Capuozzo iront à Tbilissi pour affronter la Géorgie à domicile. Les deux nations sont très proches au World Ranking : la Géorgie pointe à la 12e place tandis que l'Italie se situe au 14e rang mondial. Les deux équipes ne se sont affrontées que deux fois pour deux victoires italiennes... en Italie : 31-22 en 2008 puis 28-17 en 2018. Cette fois, la tâche des Azzurri s'annonce très compliquée, car les Lelos sont des adversaires rugueux et seront transcendés de jouer devant leur public. Les Causasiens n'ont encore jamais battu de nations majeures même s'ils furent parfois très proches comme contre l'Irlande lors de la Coupe du Monde 2007 (défaite 10-14 à Bordeaux). L'occasion est belle de montrer qu'ils peuvent enfin franchir ce palier et éventuellement remplacer l'Italie dans le Tournoi...

Doc Geopolitik
Doc Geopolitik
Cet article est rédigé par Doc Geopolitik, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je trouve que l'Italie progresse depuis 2/3 saisons. J'espère que cette tournée va confirmer leur progression...

Je ne pense pas que leur tournée d'été soit si dangereuse. C'est surtout l'opportunité d'affronter des équipes contre lesquelles ils peuvent enchaîner les victoires et peut-être même mettre en place plus facilement un jeu offensif sans complexe. Il est important pour la construction d'une équipe d'enchaîner les victoires et de casser une longue série de défaite.

@GoReyBoy

tout a fait, meme s'ils finissent contre les Georgiens qui sont de sacres morceaux. et meme si les portugais et les roumains ne sont pas des manches non plus

C'est en effet l'occasion pour l'Italie de se mettre dans une position dont elle n'a pas l'habitude, à savoir celle de favori. Mais plutôt que de danger je pense qu'il vaudrait mieux parler d'opportunité pour les italiens d'acquérir une confiance dont ils auront grand besoin pour la suite.

Derniers articles

News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News