RUGBY. Personne n'en parle, mais Farrell peut rentrer dans l'histoire face aux All Blacks
Andy Farrell peut dans l'histoire du rugby en tant qu'entraineur.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le sélectionneur de l'Irlande Andy Farrell, peut battre un record co-détenu avec Eddie Jones face aux Néo-Zélandais en tant qu'entraineur.

Si la victoire irlandaise à Dunedin face aux All Blacks ce samedi était historique, c'était pour deux raisons. La première, la plus évidente, parce que l'Irlande a gagné pour la première fois de son histoire en Nouvelle-Zélande. Depuis plus d'un siècle de rugby, jamais les Verts ne s'étaient imposés chez les All Blacks. La deuxième raison, parce que le sélectionneur du Trèfle, Andy Farrell, est devenu l'entraineur qui a battu le plus de fois la Nouvelle-Zélande à égalité avec Eddie Jones. Vainqueur à 6 reprises des hommes en noir, il égalise l'ancien sélectionneur des Wallabies qui a battu les Néo-Zélandais à cinq reprises entre 2001 et l'an 2004. En cas de nouvelle victoire ce samedi lors du troisième Test de la Tournée de l'Irlande, il battrait définitivement le record dans l'ère professionnelle.

Alors que des entraineurs comme Rassie Erasmus, Fabien Galthié, ont été glorifiés par le passé en battant les Kiwis à une ou deux reprises, Andy Farrell, lui, l'a déjà fait six fois. Pour vous dire l'incroyable performance de l'ancien joueur de rugby à 13 à Wigan.

COMPOSITION. All-Blacks. Savea, Jordan, Barrett... Les magiciens de sortie pour défier l'IrlandeCOMPOSITION. All-Blacks. Savea, Jordan, Barrett... Les magiciens de sortie pour défier l'Irlande

Farrell, a désormais battu l'équipe de la fougère argentée à 6 reprises dans sa carrière d'entraineur. En 2012 avec l'Angleterre comme assistant de Stuart Lancaster. En 2017 avec les Lions Britanniques et Irlandais lors du deuxième Test. En 2016 et 2018 comme assistant de Joe Schmidt avec l'Irlande. Et enfin 2021 et donc 2022 comme sélectionneur. A chaque victoire, l'apport massif du natif de Wigan, ancienne star du rugby à 13, était évoqué et loué par les observateurs. Sa contribution avec sa défense inversée et agressive, inspirée du rugby à 13, a à chaque fois permis à son équipe de s'imposer. 

Même si la Nouvelle-Zélande arrivait toujours à inscrire des essais, les équipes entrainées par Farrell trouvaient la force de protéger au maximum leur en-but. Surtout, des entames de matchs canon, permettaient à l'Angleterre ou l'Irlande, de remporter la rencontre. Comme ce samedi à Dunedin, un début de match incroyable des Irlandais, qui ont littéralement pris à la gorge des Kiwis désabusés et complètement perdus sur le terrain, a fait la différence. De même qu'une fin de rencontre rondement maitrisée en défense, où les gratteurs irlandais ont fait la différence. La défense inversée de l'Irlande, obligait la Nouvelle-Zélande parfois à jouer intérieur. Les Doris, Van der Flier et Beirne, ne se faisaient pas prier pour récupérer des pénalités et gagner leurs contests au sol.

RESUME VIDEO. Historique ! L'Irlande bat les All Blacks pour la première fois en Nouvelle-ZélandeRESUME VIDEO. Historique ! L'Irlande bat les All Blacks pour la première fois en Nouvelle-Zélande

Mentalité différente

Si bien défendre permet de sauver des matchs, et de remporter des compétitions, il faut de même savoir bien attaquer pour prétendre battre la Nouvelle-Zélande. Les changements drastiques apportés dans le style de jeu irlandais, toujours inspirés du rugby à 13 (les courses à vide et redoublées proposées au porteur de balle), ajoutés au dynamisme du paquet d'avant qui met du rythme dans la libération de balle, donnent raison à Farrell. 

Ces changements ont été possibles grâce à un travail mental demandé aux joueurs par le sélectionneur. Ce dernier, comme avec les Lions et l'Angleterre, a fait de ses joueurs, des hommes qui ne se laissent plus impressionés par la Nouvelle-Zélande, et donc qui ne ferment plus le jeu pendant les matchs. Les changements apportés dans le style de jeu de l'Irlande par Farrell ont été possibles grâce à une introspection collective. Accepter une Tournée en Nouvelle-Zélande, avec deux matchs en semaine en plus, est le signe que les joueurs ont été mis à rude épreuve et devaient se surpasser. Un changement drastique quand on sait que l'Irlande avait la facheuse habitude ces dernières années de trop se reposer sur l'Aviva Stadium de Dublin, et donc d'être très friable à l'extérieur. 

Andy Farrell entraineur ou sélectionneur, c'est surtout la volonté de donner à ses joueurs les capacités mentales à ne pas être impressionnés par la légendaire équipe des All Blacks. Et c'est sans doute pour ça, en plus de sa stratégie défensive agressive et son plan de jeu offensif, qu'il a réussi à battre 6 fois la Nouvelle-Zélande dans sa carrière.

Discipline, style de jeu, le Super Rugby a-t-il plombé les All Blacks ?Discipline, style de jeu, le Super Rugby a-t-il plombé les All Blacks ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • P243151
    8096 points
  • il y a 2 mois

Faudrait compter en pourcentage de victoires et non en nombre car je pense que Eddy Jones quand il était entraîneur de l’Australie il les jouait plus souvent avec le tri nations que les équipes du nord

"Personne n'en parle mais" cette formule commence sérieusement à me gaver, freinez un peu svp.

@Ghy Nofèros

oui, on en parle beaucoup et les titres a la Khon nous gavent tous

@Ghy Nofèros

"Personne n'en parle mais" vous avez totalement raison !!!! 🙂

@Amis à Laporte

Oui mais tout le monde en parle depuis...et c'est pas fini ! 😎

  • LaKiks
    10214 points
  • il y a 2 mois

Bon au premier test il en a pris 40 (et personne n'en parle?)

@LaKiks

heureuseument que tu es la pour en parler parce que sinon personne n'en aurait parle! 😉

  • oc
    34691 points
  • il y a 2 mois

Tè , personne n'en parle ; mais qui donc aurait osé ?
Sinon , il est vrai qu' " Andy FARELL peut dans l'histoire du rugby en tant qu'entraineur "
Il peut quoi , se viander ? par exemple ...

Derniers articles

Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Vidéos