RUGBY. Il a fait ses débuts en Top 14 face au LOU : découvrez Paul Leraitre, le dernier titi du Racing 92
Natif de la région parisienne et au club depuis 2016, Paul Leraitre a disputé son premier match avec les pros du Racing le week-end dernier, à seulement 21 ans.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Titulaire à l'aile face à Josua Tuisova pour sa première apparition en pro, Paul Leraitre a connu un baptême du feu musclé, mais y est allé franco !

Imaginez qu'en milieu de saison, pour le premier match de l'année civile et alors que l'équipe première traîne la patte en championnat ces derniers temps, le coach de celle-ci vous attrape et vous dise : "eh toi, t'es pas mal et régulier en Espoirs, alors viens ici, tu vas débuter avec nous." Imaginez maintenant que ce premier match avec les professionnels se joue en prime time sur Canal Plus, sous le froid polaire de Lyon et que, comble du comble, votre vis-à-vis ne soit personne d'autre que la boule de démolition du LOU, Josua Tuisova (1m81 pour 113kg). De quoi vous foutre une sacrée pression, non ? 

VIDEO. TOP 14. Porté par un grand Berdeu, Lyon enfonce un peu plus le Racing !VIDEO. TOP 14. Porté par un grand Berdeu, Lyon enfonce un peu plus le Racing !

Et pourtant, le néophyte du Racing Paul Leraitre a rempli sa mission sans coup férir. Avec des imprécisions, certes, à l'image de cette passe dans les chaussettes envoyée à Donovan Taofifenua sur un ballon chaud en première période ou de sa montée défensive approximative qui permettait à Léo Berdeu de franchir pour inscrire le premier essai du match. Mais également avec énormément d'envie, de courage et de cran. Car qu'on le veuille ou non, Paul Leraitre a dû se taper le joueur le plus puissant du championnat toute la rencontre, récupérer seul une bonne partie des renvois lyonnais et tenter de tirer son épingle du jeu sein d'une équipe peu en confiance et qui a souvent reculé.

Et au milieu de tout ça, certes les deux essais rhodaniens de la seconde période furent inscrits après des solutions directement trouvées sur son aile, mais le blondinet de 21 ans fit tout de même belle impression a tous ceux qui regardent le rugby un peu plus dans les détails. D'abord sur la première attaque de la partie, où le Racingman fit tomber Tuisova dans les règles de l'art, d'une cisaille aux jambes qu'ils sont peu nombreux à avoir déjà réalisée sur le Fidjien bodybuildé. Au vrai, pour ceux qui ne l'ont jamais vu jouer en Espoirs, ce match de Leraitre fut relativement à l'image du joueur qu'il est : un garçon vaillant, à l'aise dans les airs, capable de couvrir beaucoup de terrain et surtout très fort dans le un contre un en défense.

Pour l'anecdote, sachez aussi que celui qui a débuté le rugby à Viry-Châtillon faisait déjà partie des joueurs qui s'étaient fait remarquer lors du dernier Supersevens, mais aussi qu'il n'évoluait pas à son poste de prédilection dimanche dernier, lui qui est plutôt un arrière de formation "capable de dépanner à l'aile", nous confiait-il il y a quelques mois. Plutôt longiligne (1m90 pour 90kg), sa taille pourrait néanmoins être un fort atout pour sa future carrière, tant son profil "d'arrière assurance tous risques" pourrait plaire à de nombreux entraîneurs en second rideau. À voir si Laurent Travers l'entend lui aussi de cette oreille, durant la deuxième partie de saison...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • oc
    20203 points
  • il y a 2 semaines

Tiens ... EPEE ferait une belle association avec LERAITRE .
La Cavalerie Toulousaine y pense t elle déjà ?

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News
Transferts
News
News