VIDEO. Rugby. En 2019, la France venait à bout des Pumas dans une rencontre électrique
Romain Ntamack disputait son premier match en Coupe du Monde.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

En 2019, la France battait l'Argentine en Coupe du Monde au terme d'un match accroché et tendu. Deux ans plus tard, les deux formations se retrouveront ce samedi.

La France affrontera donc l'Argentine ce samedi sous les coups de 21 heures, pour une rencontre qui promet. Les affrontements entre ces deux formations donnent toujours lieu à des rencontres accrochées, rivalité latine oblige. De plus, ce sera le premier match de cette tournée automnale dont on attend énormément, il est vrai. Il y a un peu plus de deux ans, le 21 septembre 2019, Français et Argentins se rencontraient pour leur premier match de la Coupe du Monde au Japon. Un vrai choc puisque au-delà de la première place promise aux Anglais, Français et Argentins devaient se disputer le deuxième ticket qualificatif pour les quarts de finale. Le vainqueur de ce match prendrait donc une sérieuse option pour la suite de la compétition.

Autumn Nations Series. La très belle composition de l'équipe de France pour l'ArgentineAutumn Nations Series. La très belle composition de l'équipe de France pour l'ArgentineEn 2019, le microcosme du rugby français ne s'avance pas serein avant cet affrontement face aux Sud-Américains. Les dernières années, les hommes de Jacques Brunel n'ont pas séduit. Les Argentins de leur côté sont en constante progression et restent une équipe toujours difficile à manœuvrer, surtout que l'on connaît leur motivation décuplée au moment de jouer contre les Tricolores. Pourtant, après une pénalité de Nicolas Sanchez au quart d'heure de jeu, les Bleus vont appuyer sur l'accélérateur. Suite à un magnifique mouvement, Damian Penaud se jouera de la défense argentine. Les relais sont impeccables, dans le bon timing. Vakatawa assoie Matera d'un cadrage-débordement d'école et Fickou plongera en Terre promise. Mais ce n'est pas tout, puisque que quelques minutes plus tard, à l'issue d'une nouvelle attaque d'envergure, Damian Penaud se jouera encore des défenseurs Pumas avant de servir Antoine Dupont. Ce dernier inscrira le deuxième essai français. Ajoutez à cela la botte impériale de Romain Ntamack et les Bleus mènent 20 à 3 aux citrons. Tout va alors pour le mieux.

La révolte argentine

Oui mais voilà, on ne connaît que trop bien cette fameuse fierté argentine pour crier victoire trop vite. Et pour cause. Les partenaires de Marcos Kremer vont revenir dans la partie, inscrivant deux essais identiques sur des ballons portés (Petti et Montoya). Si bien qu'à un peu plus de 25 minutes de la fin, l'Argentine n'est plus menée que de 5 petits points (20-15). Les Français vont dès lors se liquéfier et se montrer fébriles. Leur indiscipline leur coûtera cher et Benjamin Urdapilleta, entré en jeu, ne se fera pas prier pour passer deux nouveaux coups de pied, dont un à 12 minutes du terme permettant aux Pumas de repasser devant (20-21). Oui mais voilà, ce match haletant n'a pas fini de réserver son lot de surprises. Sur le renvoi qui suit, les Bleus récupèrent la gonfle. Après plusieurs temps de jeu, Camille Lopez propulse le ballon entre les poteaux d'un drop millimétré (23-21). Les dernières secondes paraissent irrespirables.

Sur une faute de Fickou, Emiliano Boffelli aura la balle de match en toute fin de rencontre. Un coup de pied compliqué d'une cinquantaine de mètres, excentré, qui sera trop enroulé et terminera à l'extérieur du poteau gauche. Le XV de France peut souffler et savourer son succès dans une fin de match qui verra plusieurs accrochages entre joueurs des différentes formations. Cette victoire est un immense pas vers la qualification. Dans les matchs qui suivront, l'Argentine anéantira toutes ses chances de qualification après une défaite face à l'Angleterre, à l'époque favori de la poule. La France malgré des prestations laborieuses contre les États-Unis et les Tonga, finira à la deuxième place après l'annulation du match contre l'Angleterre à la suite du Typhon Hagibis (match nul 0-0). La France échouera cruellement en quart de finale contre le Pays de Galles (20-19), après avoir dominé la majeure partie du match.

Les Compositions 

France
1
Poirot
2
Guirado (cap)
3
Slimani
4
Iturria
5
Vahaamahina
6
Lauret
8
Alldritt
7
Ollivon
9
Dupont
10
Ntamack
11
Huget
12
Fickou
13
Vakatawa
14
Penaud
15
Médard
16
Chat
17
Baille
18
Bamba
19
Le Roux


20
Picamoles
21
Machenaud
22
Lopez
22
Ramos
Argentine
1
Tetaz Chaparro
2
Creevy
3
Figallo
4
Petti
5
Lavanini
6
Matera (cap)
8
Ortega Desio
7
Kremer
9
Cubelli
10
Sanchez
11
Moyano
12
De La Fuente
13
Orlando
14
Moroni
15
Boffelli
16
Montoya
17
Vivas
18
Medrano
19
Alemanno


20
Lezana
21
Ezcurra
22
Urdapilleta
23
Carreras

Le résumé du match 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Dupont9A
    3230 points
  • il y a 3 semaines

Il peut remercier le ventilateur moustache sur la dernière pénalité.
Tu ne nous manqueras pas sauf pour tes punchs lines. Il etait quand même costaud Moustache au niveau du deni👏👏👏.
Bonne retraite Jacques.

  • Timmaman
    19397 points
  • il y a 3 semaines

Et ben! Si on regarde la compo des bleus 2 ans après, seulement 7 joueurs sur 23 vont enchainer samedi (9 si on rajoute Ollivon et Vakatawa blessés). On a eu un vrai renouvellement de l'équipe depuis que Galthié n'est plus là.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News