RUGBY. Couilloud et Tuilagi doublent la mise et le XV de France 'développement' s'impose face à l'Uruguay
Le deuxième test match du XV de France contre l'Uruguay s'est soldé par une victoire 43-28. Crédit image : Screenshot L'Equipe
Le XV de France, mené par une équipe en pleine rotation, a affronté l'Uruguay dans un match palpitant. Avec un score final de 43-28, les Bleus ont démontré leur force.

C'est dans un contexte très lourd que le XV de France a joué son deuxième test face à l'Uruguay ce mercredi soir. Avec trois matchs en l'espace d'une semaine, le staff de Fabien Galthié avait anticipé une rotation au sein du groupe. C'est donc une équipe "développement" qui affrontait Los Teros en milieu de semaine. Beaucoup jouaient leur premier match international sous les couleurs de la France. Une entame de rencontre marquée par plusieurs mêlées mais aussi une volonté des visiteurs de rapidement mettre du rythme. Ce qui a permis de passer trois points par l'intermédiaire de Berdeu (0-3, 7e). On a senti des Bleus très impliqués et appliqués face à un adversaire à ne pas sous-estimer. La première vraie occasion a été la bonne. Beria et Laclayat ont combiné dans l'axe puis Tixeront a mis les cannes avant de servir Couilloud. Le serial marqueur du Top 14 concluant parfaitement l'action dans le couloir (0-10, 10e).

Les locaux ont tenté de réagir, mais ils ont enchaîné les fautes. En face, la France a fait parler sa puissance avec des avants dynamiques et volontaires. Un bon grattage puis un en-avant sont venus stopper les offensives françaises après le quart d'heure. Une pénalité concédée sur mêlée après la sortie de Laclayat a vu l'Uruguay se lancer à l'assaut du camp tricolore. Mais un ballon tombé a immédiatement été bonifié par les cannes de Couilloud pour un doublé à la 20e (0-17). 

D'un en-but à l'autre, Los Teros ont eu une très belle occasion de répondre, mais ils ont perdu la possession sur la ligne. Décidés à marquer, ils ont continué à mettre du rythme, poussant les Tricolores à la faute. C'est en prenant une fois de plus l'option du ballon porté qu'ils ont inscrit leur premier essai par Kessler (7-17, 28e).

La France, elle, n'a pas opté pour la touche à la demi-heure. Et Berdeu a logé l'ovale une fois de plus entre les poteaux (7-20). Les 3/4 avaient pourtant envie d'envoyer du jeu. Mais il était aussi important pour cette jeune équipe faire une prestation sérieuse à l'image de cette excellente mêlée à la 35e. Malheureusement pour la France, Berdeau n'a pas trouvé la touche avant la pause, redonnant la possession aux locaux. Les Bleus avaient pourtant mis le feu à la défense de l'Uruguay avec du jeu debout et du soutien constant. C'est finalement par le pied de l'ouvreur du LOU que les Français ont clôturé ce premier acte après une énorme poussée en mêlée (7-23). 

Dès la reprise, la France a de nouveau été dominateur dans cet exercice, mais les locaux ont pu lancer leur attaque. Une offensive payante avec une bonne prise d'intervalle de Felipe Etcheverry qui a donné à son centre pour le deuxième essai des locaux (14-23). Il était important de répondre. Et la mêlée qui a suivi sur la ligne des 22 mètres de Teros était l'occasion parfaite pour y parvenir. Dans l'avancée une fois de plus, la France a opté pour pénalité face aux perches pour assurer la victoire (14-26, 48e). Là où certains supporters auraient aimé voir les Tricolores voir plus grand. 

Après dix minutes à l'avantage de Los Teros, le XV de France s'est invité dans les 22 mètres adverses et fait parler sa puissance. Avec Baptiste Jauneau à la manœuvre, les Bleus ont récolté une pénalité. Un scénario qui commençait à se répéter dans cette rencontre. A chaque fois que les Tricolores ont essayé de mettre de la vitesse, une faute des Uruguayens est venue stopper l'initiative française. Et donner à Berdeu l'occasion d'ajouter des points (14-29, 54e). Il y avait pourtant du talent derrière. Mais on ne l'avait que trop peu vu jusqu'ici.

A l'heure de jeu, ce test avait du mal à s'emballer. Heureusement, Jauneau a rapidement joué une pénalité et lancé ses 3/4 jusqu'à ce Posolo Tuilagi arrive lancé sur une course rentrante pour le troisième essai français (14-36, 61e). Le joueur de l'USAP a immédiatement doublé la mise sur une course folle où il a passé toute la défense en revue ! Une superbe réalisation un peu gâchée par l'essai casquette encaissé sur le coup d'envoi (21-43, 66e). Sur cette fin de match, sont les locaux qui ont le mieux terminé. Avec notamment une mêlée française en difficulté après les nombreux changements qui a encaissé un essai de pénalité. Mais c'est finalement le XV de France qui s'impose 43 à 28.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Barraka
    7974 points
  • il y a 1 semaine

Bon ça fait le taff, mais c'était une belle petite purgeasse quand même. Heureusement que Couilloud et Tuilagi (sans doute notre meilleur trois quart) ont eu leurs fulgurances. Je note aussi Béria qui fait un bon début de match et tient 80 (!) minutes.

Par contre maintenant arrive la mi-temps que l'on craint le plus, à savoir la 3ème. Je croise les doigts pour qu'on n'apprenne pas demain que Tuilagi a dévoré un enfant guarani dans la soirée.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News