RUGBY. Comment la fédé irlandaise a bloqué le transfert de Pieter-Steph Du Toit au Munster ?
Du Toit n'ira pas au Munster la saison prochaine, mais finalement au Japon.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Du Toit, meilleur joueur du monde 2019, devait signer au Munster pour 600 000 euros la saison. En pleine crise, l'IRFU s'y est opposée et le transfert a avorté.

Amis rugbyphiles, vous n’êtes pas sans savoir que l’immense CJ Stander a choisi d’arrêter sa carrière prématurément, et a donc disputé son dernier match face au Stade Toulousain il y a 15 jours, lors du quart de finale de Champions Cup. Dès lors, vous imaginez bien que le Munster a dû activer ses pistes aussi rapidement que possible afin attirer dans ses filets un garçon du calibre de son numéro 8 aux 52 sélections, et surtout en temps et en heure, soit avant la prochaine Rainbow Cup. Sauf qu’un casse-brique du genre ne se trouve pas tous les 4 matins, encore moins en Irlande, dans un pays comptant moins de 5 millions d’habitants et 95 000 licenciés.

Alors, aux bons souvenirs de l’expérience Stander, le Munster est allé fouiller en Afrique du Sud voir ce qu’il y trouvait, la nation arc-en-ciel ayant pour coutume de fabriquer autant de golgoths qu’elle compte de fermes. Forte de ses nombreux contacts locaux, la province de Limerick a rapidement sondé puis conclu un accord avec Pieter Steph Du Toit (2m pour 120kg), élu meilleur joueur du monde en 2019. Le garçon ayant des prétentions salariales à la hauteur de son pedigree, les deux partis se seraient accordés pour un contrat d’un an et à hauteur de 600 000 euros, d’après le média irlandais The42. Comme ce fut le cas avec les Springboks De Allende et Snyman, arrivés l’été dernier à Thomond Park, le salaire du grand blond aurait été largement soutenu par des investisseurs privés, rendant possible une telle arrivée en Irlande. Cependant, en pleine crise économique liée au coronavirus et alors que nombre de joueurs du Munster et du reste de l’Eire ont dû subir de drastiques baisses de salaires, la fédération irlandaise ne l’a pas entendu de cette oreille : son directeur de la performance, David Nucifora, aurait alors bloqué le transfert du deuxième ou troisième ligne aux 55 capes. Toute la méritocratie des systèmes fédéraux !

Un colosse en chasse un autre

Alors, le Munster a dû revoir ses ambitions à la baisse et se rabattre sur un profil moins onéreux, et donc moins réputé. Mais pas moins costaud ! Car Johann Van Graan et son staff auraient donc trouvé en Jason Jenkins le joueur idoine pour remplacer Stander et évacuer la frustration Du Toit. Son nom ne vous dit rien ? C’est normal, l'avant des Bulls de Pretoria est loin d’avoir le même CV que son compère des Stormers, malgré une cinquantaine de matchs en Super Rugby et même 1 petite cape avec l'Afrique du Sud en 2018. Pour autant, la province du sud du pays a probablement frappé fort en s’adjugeant un garçon polyvalent de 2m01 et 122kg, très robuste et mobile, dans un profil qui n’est pas sans rappeler celui de l’ancien Springbok Andries Bekker. Passé par les Toyota Verblitz au Japon durant 2 saisons, ce grand fan de Bakkies Botha est capable de frapper aussi fort ballon en main qu’en défense et même de marquer lorsqu’il le faut (14 essais en 62 titularisations en première division). 

Reste l’équation de son poste en Irlande. Jenkins est un vrai seconde latte, capable éventuellement de descendre un cran plus bas lorsque la situation le requiert… Pas forcément l’idéal pour remplacer l’un des meilleurs numéro 8 de la planète. Mais le Munster assure qu’il l’utilisera en troisième ligne, avec un plan : se servir de son énorme physique en numéro 6 et replacer le prodige Gavin Coombes en 8, son poste de formation. Pas l’idéal non plus pour donner du temps de jeu aux autres jeunes irlandais, mais ça, l’IRFU ne peut pas s’y opposer…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le Munster aurait-il montré Du Toit trop tôt ?

"un casse-brique du genre ne se trouve pas tous les 4 matins, encore moins en Irlande"

Et là tu penses au calibre des 3e ligne irlandais depuis au moins 10 ans et plus largement de leur paquet d'avants.

  • Fondacci
    1634 points
  • il y a 3 semaines
@Un riz savant scie

Salut "Henry Chavancy" démasqué ! Il faut prendre la phrase entière et ne pas la sortir de son contexte ! Le but était de rendre possible une éventuelle comparaison entre une Irlande comptant "si peu" de licenciés par rapport à l'Afrique du Sud par exemple, qui en a 4 fois plus... D'autant que les 3ème irlandais sont rugueux, certes, mais en dehors de Stander, voire de Conan aujourd'hui (Ruddock est aussi costaud mais avec un profil bien différent), les exemples de "casse-brique" ne sont pas évidents à trouver en Irlande, non ?

@Theo Fondacci

Salut Théo,

Merci pour ton retour. Eh oui, comme je suis blessé, je zone sur la Toile.

Moi le point que je voulais souligner, et il y a de l'admiration dedans, c'est comment un pays avec si peu de licenciés a réussi à construire depuis quinze ou vingt ans l'une des meilleures équipes du monde et trois des tous meilleurs clubs d'Europe, avec autant d'individualités au-dessus de la moyenne.

Par rapport à ton article, comme tu le soulignes Stander a été l'un des meilleurs 8 du monde pendant près d'une décennie. Des casse-briques pour le coup on en trouve mais des types du calibre de Stander, nonobstant le vivier irlandais, il ne doit pas y en avoir 5 à l'échelle mondiale, AfdS comprise. Pour moi la qualité de jeu de Stander dépasse ses qualités de percussion qu'on connait. Ou alors j'ai mal compris le terme de casse-briques. Tu nous fais un petit article pour rendre hommage à ce superbe joueur ? 🙂

Et Du Toit quel joueur... Je repense à cette action face à la NZ je crois au Quatre Nations 2019 où il tape à suivre, court, récupère le ballon. Exceptionnelles qualités physiques et techniques.

euh...600 000€/an pour Du Toit, ça fait haut le plafond salarial...

@pascalbulroland

ca c'est le comble

@LaGuiguille

Faut dire qu’il est bien charpenté aussi ...

  • Manu
    12349 points
  • il y a 3 semaines

C'est la tuile pour Du Toit.
Cela doit une des rares fois où il se fait raffûter.

@Manu

C est sûr mais l Irfu ne voulait pas d ardoise.

@Manu

ça faisait surtout une sacrée ardoise pour Du Toit !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos