RUGBY. Altrad va-t-il perdre son juteux contrat avec les All Blacks après sa condamnation ?
Les All Blacks vont-ils rompre leur contrat avec Altrad ?
La fédération néo-zélandaise pourrait remettre en cause le partenariat des All Blacks avec Altrad suite à la condamnation de Mohed Altrad.

Condamnation de Laporte : le monde du rugby réagit, y aura-t-il de nouvelles élections ?Condamnation de Laporte : le monde du rugby réagit, y aura-t-il de nouvelles élections ?Si la condamnation de Bernard Laporte fait beaucoup de bruit en France comme en Europe, celle de Mohed Altrad pourrait avoir des répercutions à l'autre bout de la planète. Condamné par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison avec sursis ainsi que 50 000 euros d'amende pour corruption active, trafic d'influence et abus de biens sociaux, le président de Montpellier pourrait perdre son partenariat via son entreprise avec les All Blacks. Pour rappel, Altrad est sponsor maillot de la sélection nationale néo-zélandaise masculine et féminine pour les six prochaines années pour une somme dépassant les 100 millions d'euros. "Nous discutons depuis un certain temps des retombées de cette décision", a indiqué la fédération néo-zélandaise alors qu'une réunion d'urgence doit avoir lieu après l'annonce de la condamnation de l'homme d'affaires. "Le verdict contre M. Altrad ayant maintenant été rendu, nous allons immédiatement nous réunir à nouveau avec des représentants de l'entreprise, ainsi qu'avec nos principales parties prenantes."

Les All Blacks sont plus qu'une équipe de rugby. C'est une véritable marque qui rayonne dans le monde entier et sert aussi d'ambassadeur pour la Nouvelle-Zélande. "En créant ce partenariat, nous avons reconnu les principes fondateurs d'Altrad que sont le courage, le respect, la solidarité, la convivialité et l'humilité comme véritablement pertinents pour notre jeu - et avec le soutien de leur empreinte internationale, nous continuerons à construire notre héritage mondial dans le rugby", commentait alors la NZRU au moment de la signature avec le groupe Altrad. Si le partenariat avait été accueilli avec beaucoup d'entrain, il pourrait être remis en cause afin de "protéger" l'image du rugby néo-zélandais. Le contrat prévoyait-il ce cas de figure ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si on s'arrête à "Altrad va-t-il perdre son juteux", et que l'on considère Bernie comme son adjudant, alors la réponse est oui!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos