Ecrit par vous !
RUGBY. 6 Nations. Le Pays de Galles s’est-il trouvé son nouveau perce-défense au centre ?
Mason Grady va-t-il briller avec le Pays de Galles face à l'Angleterre dans le 6 nations ?
Grève, défaites, faible niveau de jeu, le Pays de Galles de Warren Gatland est en pleine reconstruction. Ce tournoi sera le dernier d’une génération et le premier d’une nouvelle équipe.

Vieillissante, c’est l’adjectif qui revient le plus lorsque l’on aborde le sujet de la sélection galloise en ce début de tournoi. En effet, certains joueurs écument les feuilles de matchs depuis près de dix ans. Gatland l’a annoncé, ce Tournoi permettra au Pays de galles de préparer l’avenir, mais avec qui ?
Mason Grady, ce nom ne vous dit probablement rien, mais il sera titulaire au centre de l’attaque galloise pour défier l’Angleterre au Millenium Stadium de Cardiff. Pas de quoi effrayer le joueur de vingt ans. Il sera presque à domicile puisqu'il évolue aux Cardiff blues depuis maintenant trois saisons. Le stade de ces derniers se trouve en effet juste derrière l’antre des dragons rouges. Mais qui parle d’effrayer un joueur au physique d’armoire à glace (1,96m pour 110 kg), dans la plus pure tradition des deuxièmes centres gallois. Après Jamie Roberts (1,96m pour 120 kg), Hadleigh Parkes (1,87m pour 101kg) ou encore Scott Williams (1,83m pour 100kg) Mason Grady semble remplir parfaitement le maillot floqué du 13. Après deux saisons où il s’est accoutumé au haut niveau à Cardiff, Grady enchaine les bonnes performances cette saison et vient rajeunir la paire de centres aux côtés de Joe Hawkins (20 ans) lui aussi néophyte dans le Tournoi et déjà en vue contre l’Irlande lors de la première journée du 6 nations.

Polyvalent, le natif de Cardiff peut aussi évoluer à l’aile, car il possède une très bonne pointe de vitesse. Il se démarque ainsi de ses prédécesseurs. Puissant et véloce, Grady pourrait s’imposer comme le puncheur du XV du Poireau dans les années à venir. En attendant, il sera surement l’un des joueurs à suivre lors de la confrontation entre l’Angleterre et le Pays de Galles. Car si ce match est annoncé comme le moins intéressant de cette troisième journée, il peut permettre aux jeunes dragons de pousser définitivement la vieille garde vers la sortie. Nul doute que les Gallois seront motivés pour remporter ce choc à domicile, avec le retour de Rees-Zammit à l’aile et dirigés par l’éternel Alun Wyn Jones, on peut s’attendre à un sursaut d’orgueil des locaux sur le terrain face à un XV de la Rose peu inspiré depuis le débit du Tournoi. Grèves, défaites et polémiques, auront-elles raisons d’eux samedi ? Les Gallois ont du coeur, surtout dans leur antre, et ne lâchent jamais rien, jamais, ne l’oublions pas.

Merci à Augustin De La Fournière pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"perce-défense" ! Beurk ...!
Mais qu'est-donc devenu l'évitement ?

Derniers articles

News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News