Ecrit par vous !
Mon top 5 des articles du Rugbynistère en 2016
David Marty, le Conrad Smith blanc.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En cette fin d'année 2016, je ne vous parlerai pas du poteau de Gignac, mais bien des faits marquants de la saison passée. Classement subjectif et 2nd degré.

#1 La retraite de David Marty

La génération France / All Blacks 2007 quitte le championnat français peu à peu, laissant place à de nouveaux poulains tous plus jeunes les uns que les autres. David Marty est de ceux là, un de ceux qui resteront dans nos cœurs. Peut-être un peu trop individualiste sur le pré mais toujours le cœur sur la main quand il s’agit de distribuer caramels et autres marrons, surtout en cette période de fêtes. Qu’importe, le Catalan perdurera dans nos esprits comme l’incarnation de l’USAP, son club adoré. Ce club qui ne lui offrit malheureusement pas la fin en apothéose qu’il méritait. La seule chose qui puisse à ce jour nous consoler reste son digne successeur Wesley Fofana, ex-croqueur de ballons reconverti.

Pro D2 - David Marty privé de la fin de saison par l'USAP à cause d'une clause dans son contrat

#2 L’arrivée de Guy Novès

Le gourou est enfin là. Après moult négociations avec la FFR, l’ex homme à tout faire du Stade Toulousain débarquait enfin sur le bateau bleu. On savait que redresser la barre n’était pas chose aisée mais pas pour « le sorcier ». Avec les matchs contre l’Australie et la Nouvelle Zélande en tête d’affiche, Guy parvenait enfin à nous faire apprécier une rencontre de l’équipe de France contre des nations du Sud. Et ça, ils sont peu nombreux à avoir su le faire (coucou Philippe). Un jeu debout porté vers l’avant, un rideau défensif agressif, des jeunes enfin lancés dans le grand bain, tous les ingrédients semblent réunis pour enfin revoir des Bleus à l’aise techniquement et plus seulement physiquement. A nous 2019 ?

XV de France - Guy Novès fait le bilan de sa première année et évoque la tournée

#3 Le vrai/faux départ de Johan Goosen

Va-t-on assister à une florianthauvinade de plus cet été ? Les amateurs de foot reconnaîtront le concept vers lequel Johan Goosen semble se diriger. Le joueur privilégiant le challenge monétaire viserait un nouveau club pour financer ses fermes en Afrique du Sud (oui, ses fermes). Fan de Sud-Africains, le président de Montpellier Mohed Altrad souhaite renforcer sa colonie de Springboks et pourrait doubler les émoluments du joueur pour la saison prochaine. A nouveau sélectionné avec l’équipe nationale depuis quelques mois, élu meilleur joueur du Top 14 la saison passée, on est en droit de se demander si toutes ces récompenses ne lui montent pas à la tête. Détesté de tous, coéquipiers comme dirigeants, on voit bien le joueur partir à Toulon après un retournement de situation de Mourad. Côte à 1.95, faites vos jeux.

Top 14 - Racing 92. Johan Goosen aurait trouvé le moyen de partir sans payer 1 million d'euros

#4 L’interview en anglais de Louis Picamoles

A french man in Northampton. Et quelle entrée fracassante dans le championnat anglais pour King Louis ! Depuis son départ du Stade Toulousain vers Northampton, Louis Picamoles enquille les grosses performances, de quoi rester Serin à propos de sa place en équipe de France. Mais apprendre la langue de Shakespeare n’est pas aussi simple que de « poser » des défenseurs, et ça, Pica l’a appris à ses dépens. Homme du match face à Exeter, le troisième ligne de Northampton entendait bien nous préciser qu’il « oui nid tou ouine » et bien sûr qu’il « need tou leurn inglish ». Joueur ayant réalisé le plus de offloads du championnat anglais (22), l’international français aux 56 sélections continue de porter les Saints match après match, de quoi satisfaire son entraîneur Jim Mallinder.

VIDÉO. INSOLITE. La mythique interview de Louis Picamoles en anglais

#5 Antoine Dupont vs les Wallabies

Plus solide que Jean-Marc Doussain, plus jeune que Baptiste Serin, tout de même moins rapide que Yannick Nyanga (parce que faut pas déconner), on ne vous conte pas ici le portrait d’un surhomme néo-zélandais mais bien d’Antoine Dupont. Un nom de famille des plus classiques pour un joueur hors-norme. Premier match en Top 14 à 18 ans, première entrée avec les Barbarians à 20 ans, le jeune Castrais bat alors les records de précocité comme les défenseurs. La preuve en vidéo avec cet exploit individuel face à l’Australie B en match amical : 5 défenseurs battus et une passe amenant à l’essai de Raphaël Lakafia quelques secondes plus tard. Une action incroyable qui n’est pas sans rappeler les beaux jours de son tuteur au Castres Olympique et international sudaf…français, Rory Kockott. En partance pour Toulouse, la concurrence ne sera pas moins rude au Stade avec la présence de Sébastien Bézy entre autres, lui aussi international français et rival de Dupont à l’avenir ?

RESUME VIDEO. Une relance folle d'Antoine Dupont permet aux Barbarians de battre l'Australie B

Arthur Jean
Arthur Jean
Cet article est rédigé par Arthur Jean, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La légende David Marty requiert plusieurs successeurs! Aparemment Combezou se charge de plonger au dessus des rucks

Comparer Marty et Fofana, fallait oser.

Il faudrait mettre une vignette humour pour prévenir les lecteurs. Là c'est un mixte lerugbynistère - Boucherie Ovalie.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Transferts
News