Fédérale 1 - Saint-Sulpice-sur-Lèze, le Petit Poucet de la division n'en finit pas d'étonner
Saint-Sulpice-sur-Lèze participe au championnat de Fédérale 1.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Qui aurait parié sur le maintien de ce club en Fédérale 1 aussi longtemps ? Le Petit Poucet de la division n'en finit pas d'étonner.

Au dernier recensement Saint-Sulpice-sur-Lèze comptait 2364 habitants. Il n’y a pas plus petit village dans le paysage de la Fédérale 1. Pourtant l’équipe fanion a disputé le Challenge Yves du Manoir (sorti avec les honneurs par le RCHCC). Comment le rugby de haut niveau peut-il se pérenniser dans un village de cette taille ? Qui est Victor Labat ? Quelles sont les ambitions du club ? 

Carte d'indentié de Victor LABAT :

- Ex- pilier gauche, 38 ans, formé en region parisienne à Conflans-saint- Honorine.
Centre de formation Massy Essonne, Stade Français Paris 2000/2005, 2005/2007 : Provence rugby, 2007/2009 Massy Essonne, 2009/2010 : Châteaurenard, 2010/11 : Dijon Côte d'or, 2011/13 : St jean Angely, 2013/2016 : Saint-Sulpice-sur-Lèze.
- International -19 ans, -21 ans

Parcours entraineur :

- Saint-Sulpice-sur-Lèze nationale B 2016/17, quart de finale nationale B, Fédérale 1
- Depuis 2017, entraineur des avants équipe 1 Saint-Sulpice-sur-Lèze, Federale 1

On revient sur le parcours de la saison écoulée : le maintien c’était l’objectif?

La saison écoulée fut une totale réussite car le maintien a très vite été acquis et surtout une première qualification en Challenge Yves du Manoir. Humainement, l'équipe a très vite adhéré au projet humain et s'est donnée les moyens d'une qualification historique en Fédérale 1. 

Les ambitions sont-elles revues à la hausse ? Pouvez-vous nous parler des grands axes ce recrutement ?

Il est difficile de parler d'un "gros" recrutement car nous devons composer avec un budget serré. Nous avons défini un axe de recrutement sur l'avenir donc de jeunes joueurs ayant besoin de temps de jeu en fédérale 1 ou bien des jeunes venant de club de niveau inférieur. Puis grâce à différents réseaux, nous avons pu attirer 2/3 joueurs expérimentés souhaitant rejoindre des amis et souhaitant entrer dans une vie professionnelle.

Notre ambition est de développer un recrutement pouvant alimenter notre équipe espoir comme notre équipe 1 afin d'avoir une continuité dans le futur. Aujourd'hui nous nous sommes rendu compte que l'équipe 1 pouvait s'installer en fédérale 1 donc nous développons notre filière formation.

Sans vous offenser, et tout au contraire, le mérite de Saint-Sulpice-sur-Lèze tient à son statut de « Petit Poucet »: dans un village de 2300 âmes comment du rugby haut niveau est-il viable ? Quels sont les partenaires financiers du club ?

Déjà St Sulpice a une situation géographique qui permet de faire venir des joueurs habitant sur la couronne toulousaine. Le club a bâti sur un réseau de partenaires important qui nous permet d'inscrire des joueurs dans une reconversion professionnelle. Aussi St Sulpice est un club qui respecte ses engagements sur la saison ce qui nous valorise et engage le respect. Aujourd'hui notre budget est autour des 520000 euros mais croît chaque saison grâce à l'investissement de nos hommes forts mais aussi grâce aux résultats.

Il est vrai que nous sommes, au même titre que d'autres équipes, représentant du rugby traditionnel de clochers face a un rugby des métropoles et des gros budgets prévisionnels. Néanmoins l'arrivée progressive de joueurs venant d'autres horizons, a permis de développer un autre rugby tout en gardant cette mentalité. Vous dire combien de temps nous tiendrons, relève de l'impossible, mais pour le moment nous y sommes donc on s'organise pour performer.

On me souffle que Benjamin Roquebert est emblématique du rugby à Saint-Sulpice-sur-Lèze. Il fait son métier de paysan et comme joueur quoique très sollicité, il est resté fidèle à vos couleurs. C’est quoi l’esprit de St Sulpice ? 

J'ai d'abord eu la chance de jouer avec "benji" et maintenant de l'entraîner. Effectivement son activité d'agriculteur peut le pénaliser mais il reste exemplaire dans son investissement malgré son hygiène de vie. Pour avoir rencontré pas mal de joueurs, en effet, il aurait pu faire une autre carrière mais son équilibre est chez lui. Il vit les moments sans regarder ce qui se fait ailleurs.

L'esprit de St Sulpice c'est la transmission ! Chaque génération a écrit une histoire du club et chacun essaie de faire grandir le club le temps qu'il y passe. L'esprit de St Sulpice, c'est savoir qu'une porte, une ferme, est toujours ouverte pour se faire recevoir en famille ou avec des amis. L'esprit de St Sulpice, c'est de rendre sur le terrain, aux personnes qui nous soutiennent par tout temps ! St Sulpice est un club qui vous accompagne en tant que joueur mais vous grandit en tant que personne.

Quelles ambitions pour l’équipe cette année et que pensez-vous de votre poule ? 

Olivier Argentin intègre le staff en qualité d'entraîneur des 3/4 et apportera sa philosophie de jeu mais surtout son expérience. Fabrice Capdeviolle, préparateur physique , apportera sa planification et ses idées novatrices afin d'optimiser les deux entraînements hebdomadaires. Par rapport à cela notre objectif sera de se maintenir le plus vite possible et d'accrocher une place qualificative. Après, le principe d'une saison réussie est que chacun ait le sentiment d'avoir fait le maximum et passer une bonne année ! La poule est fantastique pour nous car nous aurons la chance de recevoir des clubs mythiques du rugby mais aussi de nombreux derbys électriques ! Honnêtement, je ne regarde pas le recrutement ni les budgets des autres car nous devons déjà nous concentrer sur nous. Ce qui est certain, c'est que nous défendrons notre terrain, nos valeurs et cultiverons notre différence. 

Le point sur le recrutement :

Arrivées : Anthony Bousquet (pilier, Revel), Bruno Rizzo (pilier, Colomiers), Thomas Sellan (pilier, Nevers), Gala Gagnidze (pilier, Castanet), Fano Soulage (talonneur, Leucate), Lucas Arnaud (2ème-ligne, Graulhet), Nicolas Capezzone Saez (3ème-ligne, Castelsarrasin), Timothée Boularan (3ème-ligne, Montauban), Raphaël Bonhoure (3ème-ligne, Colomiers), Baptiste Cherel (3ème-ligne, Toulouse), Hugo Solyga (3ème-ligne, Rieumes), Guillaume Jean Dit Cadet (demi de mêlée, Colomiers), Franck Tebaldini (demi de mêlée, Narbonne), Lukas Cancian (centre, Revel), Dorian Hermet (centre, Albi), Thibaut Fremont (ailier, Graulhet), Pierre Jeudy (arrière, RCHCC) 

Départs : Timothée Bedel (pilier), Alexis Brunet (pilier), Anthony Roux (pilier, arrêt), Adam Makolo (2ème-ligne), Ruan Eckhardt du Preez (2ème-ligne, Fleurance), Thomas Fourthies (3ème-ligne) Pierre Cabot (3ème-ligne), Jean-Christophe Webley (3ème-ligne, arrêt), Julien Claux (demi de mêlée, arrêt), Maxime Boyer (ouvreur, arrêt), Paul Dinnat (centre) 

Remerciez-vous !

Cet article représente pas mal de boulot. Il est financé grâce à votre soutien, et on a encore plein d’idées très Rrrrugby en attente ! Aidez-nous à renforcer l’équipe pour vous raconter d'autres belles histoires : abonnez-vous pour le prix d’une pinte !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

ça c'est vraiment un club d'ancêtres !

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News