''Les commotions que j'ai eues ont été un facteur de la maladie d'Alzheimer''
Roy Laidlaw est une légende du rugby écossais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Roy Laidlaw, oncle de Greig Laidlaw, souffre de la maladie d'Alzheimer. Il estime que les chocs à la tête qu'il a reçus comme joueur y ont contribué.

Roy Laidlaw, c'est 47 sélections avec l'Ecosse, dont six comme capitaine, 4 avec les Lions et plus de 500 matchs dans sa carrière. Durant tous ces matchs, le demi de mêlée écossais n'a pas été épargné par les chocs à la tête. A 67 ans, il souffre de la maladie d'Alzheimer. Il estime qu'ils ont contribué à ce qu'il soit touché par cette affection neurodégénérative. "Je pense que les coups à la tête que j'ai reçus m'ont aidé à contracter la maladie d'Alzheimer, sans aucun doute, mais c'était ma décision de jouer. Personne ne m'a forcé," a confié l'oncle de l'ancien Clermontois Greig Laidlaw via le Scottish Daily Mail. A l'époque où il jouait, le protocole commottion n'existait pas. Il racontre qu'après un choc, "on vous donnait des sels odorants (avec de l'ammoniac, ndlr.) et on repartait jouer. C'était la même chose partout dans le monde.

S'il était l'un des plus petits sur le pré, il ne rechignait pas à plaquer plus grands que lui. "Faire cela ne m'a clairement pas aidé et je pense que les commotions cérébrales que j'ai eues ont été un facteur dans la maladie d'Alzheimer." Quand les premiers troubles sont apparus vers la soixantaine, Roy Laidlaw était de ceux qui attribuaient la perte de mémoire au vieillissement. Il n'a pas voulu consulter tout de suite. "Je n'ai jamais pensé que j'aurais la maladie d'Alzheimer. Eh bien, je suis la preuve vivante que n'importe qui peut l'avoir.S'il a décidé de parler, c'est pour encourager les personnes aux prises avec une perte de mémoire à demander de l'aide.

Cette aide, le sélectionneur du XV du Chardon Gregor Townsend a décidé de la lui apporter. "Roy est une personne spéciale pour beaucoup de gens du rugby écossais. C'était mon joueur préféré en grandissant", confie Townsend au Guardian. Il a également évolué sous ses ordres en tant que joueur et en garde un excellent souvenir. "Je me souviens qu'il était excellent en tant qu'entraîneur. Nous sortions d'un match perdu où je n'avais pas très bien joué. Mais je me souviens qu'il m'a vraiment aidé à retrouver confiance." Il a donc une pensée toute particulière pour lui alors qu'il est touché par des problèmes de santé.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

mince j'me souviens plus de ce que je voulais vous faire partager... c'est grave ? sachant que j'étais pilier ?

  • taist
    3045 points
  • il y a 4 semaines
@allélégros

à la buvette ? 🙂
pas besoin,.......................................................... je sors.

je me souviens que vers 96-97-98, mon père avait eu une discussion avec un médecin chercheur palois suivant des joueurs pros (pas seulement de la section) qui expliquait avoir observe une reduction du diamètre du canal rachidien depuis les années précédentes. rien a voir avec Al Zheimer, petite digression quand meme reliée a la santé des joueurs

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News