La LNR attaque World Rugby en justice
La LNR est en désaccord sur le calendrier.
Selon une information du JDD, la LNR attaquerait en justice World Rugby et ses dirigeants sur certaines décisions prises durant cet été.

La LNR avait pourtant prévenu World Rugby des possibles recours en justice qu'elle disposait si une règle précise était modifiée de façon unilatérale. Il s'agit de la règle 9, modifiée au 31 juillet 2020. Selon le  JDD, la Ligue Nationale de Rugby aurait assigné en référé World Rugby quant à sa décision de modifier certaines conditions de libérations des joueurs internationaux. Bill Beaumont, le président, Brett Gosper, directeur général et Robert Brophy directeur administratif et financier ont été visés par cette assignation en référé. 

World Rugby est accusé d'avoir modifié le calendrier international de façon unilatérale, "sans aucune véritable concertation avec les ligues professionnelles et notamment la LNR". Le souci de ce calendrier est le désaccord sur la fenêtre internationale de cet automne à 7 semaines avec une de repos. La LNR est d'accord sur 5 matchs internationaux, mais pas plus, or le calendrier des Bleus pourrait arriver à 6 matchs. La LNR reçoit le soutien des présidents de Top 14 qui ne souhaitaient pas une fenêtre aussi grande. Cette année, Mourad Boudjellal a également tenté d'attaquer World Rugby sur le même article concernant la mise à disposition des joueurs internationaux. Mais les tribunaux de Marseille et d'Aix-en-Provence se sont dit "incompétents" pour rendre justice. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • de1a15
    603 points
  • il y a 3 ans

WR, LNR, FFR s’affrontent pour cette reprise sportive alors que le flou persiste toujours sur les conditions sanitaires.
Les contraintes économiques affolent ces décideurs.
Elle provoque l’instauration de nouvelles règles, l’augmentation du nombre d’événements sportifs et, bien évidemment, les confrontations, la discorde.
Au lieu d’évoluer en fonction des impératifs sanitaires, nous nous disputons le moindre billet de banque qui traîne.
Nous sommes témoin de l’absence de solidarité entre nos institutions.
Encore un bel exemple de l’esprit rugby mis à mal.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos